Quand le musicologue rejoint le musicothérapeute en analysant les effets de la musique au travers des mythes

Une fois n’est pas coutume. Je vais me permettre aujourd’hui d’introduire l’article que je référence ci-dessous, et ce, pour une raison très personnelle.
Récemment publié dans la Revue de Musicologie, l’article « La musique agit plus intimement sur nous : Ce que disent les mythes sur la musique » est signé Philippe Gumplowicz. Or, il se trouve que ce dernier, professeur des universités, musicien, musicologue, grand spécialiste du jazz entre autres, a également été mon Directeur de recherche en Master de musicologie à l’Université de Bourgogne¹, il y a environ… 20 ans.

De lui, j’ai conservé un amour inconditionnel pour le jazz mais aussi une méthode de travail, dans la recherche, la compilation et l’analyse d’informations.
Philippe Gumplowicz est d’ailleurs, sans aucun doute, l’un de ceux qui ont contribué, sans le savoir, à la création de ce blog 20 ans plus tard.
Et si, pendant près de deux décennies, je me suis quelque peu détournée de la musique pour m’engager dans une vie professionnelle dédiée à l’information et à la communication, je m’aperçois, au moment où je lis cet article, que je suis en train de boucler la boucle.

La vie est venue me rappeler à quel point la musique agissait si intimement sur moi que j’ai choisi il y a maintenant près de deux ans, de me former à la musicothérapie pour accompagner des patients en souffrance, via la musique et le sonore.
Et, alors que je débute ma dernière année de formation, je vois que le musicologue Philippe Gumplowicz rejoint, à travers cet article, la future musicothérapeute que je suis en choisissant d’évoquer les effets de la musique au travers des mythes.

« Un sentiment peut revenir à la vie. Enfin presque. C’est ce que chacun d’entre nous éprouve à l’écoute de musiques qui lui sont chères, n’est-ce pas ? », souligne-t-il pour clore son texte. Ce à quoi je réponds, oui bien sûr, et c’est sur cette capacité du sentiment à reprendre vie à travers la musique que j’entends m’appuyer pour accompagner, à l’avenir, mes patients.

La boucle est presque bouclée.
Merci à vous Monsieur Gumplowicz, pour tout ce que vous m’avez transmis pendant ces années d’études en musicologie, je suis fière d’avoir été votre étudiante !

Philippe Gumplowicz. La musique agit plus intimement sur nous : Ce que disent les mythes sur la musique. Revue de musicologie, JSTOR, 2019. ⟨hal-02171199⟩

Gumplowicz

Télécharger l’article

¹ Lise Henry, Compositeur et Réalisateur : Deux artistes pour le film. L’exemple Eric Serra – Luc Besson, Université de Bourgogne, 2000, 185 pages, Mémoire sous la Direction de Philippe Gumplowicz.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s