Zoom sur les vertus thérapeutiques de la musique.

Sur maxi-mag.fr, Sophie Javaux passe en revue les vertus thérapeutiques de la musique, parmi lesquelles figurent l’amélioration de l’humeur, l’apaisement des angoisses, la stimulation de la mémoire, l’augmentation de la motivation dans la pratique sportive, une amélioration de la concentration et un développement de la créativité ainsi qu’une diminution de la douleur.

Pour illustrer son propos, l’auteur évoque différentes études récentes ayant permis de démontrer les effets cités plus haut. Ainsi, l’une d’elles a notamment permis d’observer « que le fait d’écouter de la musique en voiture [avait] un effet positif sur l’humeur des conducteurs et leur comportement au volant »…

Lire l’article complet

Dans le Puy-de-Dôme, la musicothérapeute Frédérique Mourgues travaille sur les troubles DYS

Installée à Thiers et à Saint-Dier-d’Auvergne (63), Frédérique Mourgues intervient auprès de différents publics mais développe une prise en charge spécifique adaptée aux enfants et adultes atteints de troubles DYS. « Les séances sont basées sur la rythmique, le son, la motricité… après on met en application sur la lecture », explique notamment la musicothérapeute dans un article récent de La Montagne.

Lire l’article complet d’Alice Chevrier, La Montagne, 9/07

Source : La Montagne

On parle musicothérapie sur RCF Isère dans l’écho des médias

Dans l’émission L’Echo des Médias sur RCF Isère, Laura Schlenker a choisi de faire le point sur les dernières recherches en matière de musicothérapie dans sa chronique du 2 juillet dernier.

Pour écouter sa chronique, c’est par ici

N.B. Comme souvent, Musicothérapie Médiadoc se doit, tout de même, de rappeler que la musicothérapie ne consiste pas seulement à diffuser de la musique aux patients, loin de là même ! Si les effets de la musique sur l’être humain sont aujourd’hui démontrés, la musicothérapie implique la présence d’un musicothérapeute certifié, dont les connaissances théorico-cliniques lui permettront d’évaluer les difficultés du patient, d’établir des objectifs thérapeutiques et d’identifier / utiliser les moyens adaptés pour accompagner son patient vers un mieux-être.

Québec : En Montérégie, un projet de recherche vise à évaluer l’effet des activités musicales en dyade parent-enfant

Un programme de recherche est actuellement mené en Montérégie (Québec), par Aimée Gaudette-Leblanc, candidate au doctorat en éducation musicale à la Faculté de musique de l’Université Laval, dans le cadre du programme d’activités musicales en dyade parent-enfant. Il s’agit d’évaluer l’effet de la participation à ces ateliers sur la qualité des interactions parent-enfant et sur l’adaptation sociale du jeune enfant.
Des études récentes suggèrent en effet que « la pratique de la musique en communauté serait positivement associée à l’adoption de pratiques parentales positives ».
Trois centres de la petite enfance, trois organismes-familles et une soixantaine de familles ont participé à ce projet, dont les résultats seront publiés à l’automne 2020.

Lire l’article complet

Quand le Docteur Jimmy Mohamed évoque les bienfaits de la musicothérapie sur Europe 1

Dans l’émission Sans Rendez-vous sur Europe 1, le Docteur Jimmy Mohamed a récemment abordé les effets de la musicothérapie.  Après en avoir rapidement défini les principes, il évoque, en s’appuyant sur le récent rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, les effets de la musicothérapie sur l’anxiété, la douleur, la pression artérielle ou encore pour diminuer les effets secondaires des chimiothérapies, améliorer la motricité dans les cas de maladie de Parkinson ou d’AVC etc…

Après quoi, le Docteur Jimmy Mohamed explique brièvement comment la musicothérapie agit : en stimulant la mémoire, les émotions… De même, en écoutant de la musique, le cerveau va sécréter de la dopamine et des endorphines.

Zoom sur Emmanuelle Pommaret, musicothérapeute ardéchoise

L’Hebdo de l’Ardèche a récemment consacré un article à Emmanuelle Pommaret, musicothérapeute formée à l’Infipp, organisme lyonnais de formation à la santé mentale. Certifiée depuis 2010, Emmanuelle est installée à Toulaud (07) et intervient auprès de publics variés, tels que des patients atteints d’autisme, ou encore souffrant d’epilepsie non stabilisable. Elle intervient également en EHPAD et dans des crèches.

Lire l’article complet.

Emmanuelle Pommaret

N.B. Il y a un an, France Bleu Drôme Ardèche proposait une interview d’Emmanuelle Pommaret, à réécouter ici

https://emmanuellepommaret.wixsite.com/website
Tél. 06 08 18 55 07

Clara James et « la puissance réparatrice » de la musique

D’abord violoniste professionnelle, Clara James est aujourd’hui chercheuse en neurosciences. Professeure à la Haute École de santé de Genève, elle explique brièvement, dans une récente interview accordée à 24heures.ch, comment la musique permet de réduire l’anxiété et la douleur, quels rôles jouent le rythme, le tempo d’une musique dans l’apaisement des tensions, pourquoi une même musique peut avoir un effet différent sur l’être humain selon son état d’être, comment elle peut raviver des souvenirs etc…
Clara James aborde également, dans cette interview, les découvertes des neurosciences en matière de plasticité du cerveau ainsi que ses projets de recherches « autour du pouvoir à la fois éducatif et thérapeutique de la musique. »

Lire l’article complet, 24heures.ch, 19/04/2020

clarajames

La détente psychomusicale permettrait de réduire le risque de récidive d’infarctus

Une étude, dont les résultats ont récemment été publiés par l’American College of Cardiology, démontre l’intérêt de l’écoute musicale dans la diminution du risque de récidive d’infarctus. 

350 personnes ont été suivies dans le cadre de cette étude.
Les chercheurs ont d’abord identifié les types de musiques qui favorisaient la détente chez chaque patient, selon plusieurs critères. Les volontaires devaient ensuite écouter 30 minutes par jour les musiques sélectionnées. 

A l’issue de l’étude menée sur plusieurs années, les chercheurs ont pu démontrer que les patients ayant bénéficié de ces séances de détente psychomusicale étaient moins anxieux et avaient moins de douleurs, que ceux qui n’en avaient pas bénéficié. Ils présentaient aussi un risque diminué de récidive de problème cardiaque. 

Lire l’article complet de Pourquoi Docteur, 27/03

Lire les résultats de l’étude

N.B. : L’article publié sur Pourquoi Docteur utilise le terme de musicothérapie. Nous avons volontairement ici utilisé le terme de « détente psychomusicale » comme substitutif dans notre synthèse. En effet, la musicothérapie implique la présence d’un musicothérapeute, qui va définir un/des objectif(s) thérapeutique(s) selon chaque patient ainsi que les outils/moyens pour y parvenir. La détente psychomusicale ne constitue qu’un seul des nombreux outils/moyens potentiellement utilisés par le musicothérapeute. 

Coronavirus et confinement : Pourquoi la musique nous aide-t-elle ?

La propagation rapide du Coronavirus impacte désormais le monde entier et de nombreux pays ont choisi de recourir au confinement de la population pour ralentir l’épidémie.

Depuis lors, nous pouvons voir et entendre sur les réseaux sociaux ou à nos fenêtres, en France comme ailleurs, des personnes jouer de la musique et chanter.

Plusieurs musicothérapeutes et musicologues ont témoigné, ces derniers jours, dans les médias pour apporter leur éclairage  sur ce phénomène.

Ainsi, dans le Journal La Croix, Émilie Tromeur-Navaresi, musicothérapeute, et Hyacinthe Ravet, musicologue et sociologue, parlent de la musique comme vecteur du lien social. Elle « nous réunit quelles que soient nos cultures, notre histoire ou nos origines », explique notamment Emilie qui ajoute : « Elle permet de nous sentir vivant, de nous rapprocher, même si on est physiquement loin les uns des autres, même si on est confinés. »

Lire l’article complet.

Parallèlement, des initiatives ont aussi vu lejour. Miléna Hidalgo, psychologue et photographe, et Clémence Canadas-Salvador, psychologue et musicothérapeute, ont en effet choisi de proposer des consultations vidéos gratuites via Skype, afin d’aider la population à faire face au confinement.

Lire l’article du Midi Libre

Pour terminer cet article un peu spécial mais en lien avec l’actualité, j’ai sélectionné pour vous quelques initiatives musicales originales :

En France :

En Italie :

En Espagne :

Prenez soin de vous et restez chez vous !