La Maison St-Raphaël, dédiée aux soins palliatifs à Montréal, propose un accompagnement musicothérapeutique aux patients

A Montréal (Canada), la Maison St-Raphaël accueille des personnes atteintes d’une maladie incurable et leurs proches aidants. C’est une maison de soins palliatifs. Le lieu, aménagé au sein d’une ancienne église, dispose aussi d’un centre de jour, qui peut accueillir quotidiennement 12 personnes. Sur place, les patients peuvent bénéficier de différents soins : acupuncture, massothérapie, zoothérapie, musicothérapie ou encore art thérapie.

Anne Lacourse y est musicothérapeute. Travaillant régulièrement en binôme avec sa collègue massothérapeute, elle cherche à réduire l’anxiété des patients, à les détendre. Pour ce faire, elle utilise la harpe, la guitare, la voix et s’appuie également sur l’improvisation musicale.

Lire l’article de La Presse.ca, 23/01/2021

https://maisonstraphael.org/

A Issoudun (36), la musicothérapie s’installe au sein de l’accueil de jour Alzheimer

Nicolas Portefaix, infirmier formé à la musicothérapie, a lancé en septembre dernier un cycle de musicothérapie au sein de l’accueil de jour Alzheimer de l’hôpital d’Issoudun (Indre – 36), dans le Centre.

Les séances se déroulent chaque mardi et incluent parfois des interventions musicales, comme celle de l’accordéoniste Pierre Cussac tout récemment.

Du chant à l’improvisation instrumentale en passant par l’écoute, les séances permettent aux participants de faire ressurgir des souvenirs, de générer des émotions.

Être dans l’échange, offrir au patient la possibilité d’être à nouveau acteur, renforcer l’estime de soi, améliorer l’état d’être, tels sont quelques-uns des objectifs poursuivis par Nicolas Portefaix dans le cadre des séances.

Lire l’article complet de La Nouvelle République, 18/01/2021

Marie-Armelle Corgne-Lavigne ouvre un cabinet de musicothérapie à Retiers (35)

Infirmière depuis plus de 20 ans, Marie-Armelle Corgne-Lavigne s’est parallèlement formée à la musicothérapie pour finalement obtenir un DU au sein de l’Institut de Musicothérapie de Nantes (44).
Après une longue expérience en institutions, elle vient d’ouvrir son cabinet libéral à Retiers (35), en Bretagne. Marie-Armelle Corgne-Lavigne accompagne des enfants et des adolescents.

Situé au 9, rue, Anatole Le Braz, le cabinet est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 20 h et le samedi de 9 h à 12 h sur rendez-vous.
Plus d’infos : 06 73 80 18 24, www.musicothérapeute-35-retiers.fr

Lire l’article complet de Ouest France, 15/01

Au Puy-en-Velay (43), le centre hospitalier Sainte-Marie se dote d’une unité de musicothérapie

Le projet d’unité de musicothérapie, piloté par Thibault Duchamp, infirmier et référent musicothérapie au sein du centre hospitalier Sainte-Marie au Puy-en-Velay (43), est désormais sur les rails. « Ici, nous utilisons [la musicothérapie] pour les soins psychiatriques concernant les angoisses, les psychoses ou encore les dépressions », explique Thibault Duchamp, qui s’appuie aussi bien sur les techniques de musicothérapie active que réceptive.

Si la salle est d’ores et déjà aménagée et partiellement équipée, le centre hospitalier Sainte-Marie a lancé une campagne de financement participatif pour finaliser le projet, notamment au travers de l’acquisition de nouveaux instruments et du matériel de MAO (musique assistée par ordinateur).
L’objectif est ainsi d’obtenir un financement de 12.080 € via la plateforme Kocoriko

Lire l’article de L’éveil de la Haute-Loire, 11/01

Emilie Régnier, musicothérapeute libérale à Plessala (22)

Depuis six mois, Émilie Régnier, musicothérapeute formée au sein de l’Atelier de Musicothérapie de Bordeaux (AMBx), a ouvert un cabinet libéral à Plessala, dans les Côtes d’Armor (22).
Dans le cadre de son activité, elle accompagne des enfants, des adolescents et des adultes.

Lire l’article complet

Pour la contacter : 06 72 18 07 98 – son site web

Emilie Régnier, musicothérapeute
(Source photo)


Marion Moreau de Reuilly, musicothérapeute, accompagne les résidents de l’EHPAD Armand-Cardeux à Nohant-en-goût (18)

Tous les vendredis après-midis, la musicothérapeute Marion Moreau de Reuilly intervient au sein de l’Ehpad Armand-Cardeux, à Nohant-en-goût (18).
Selon la psychologue de l’établissement, qui assiste à toutes les séances, la musicothérapie permet de « renforcer les liens entre les résidents et le personnel ».
L’accompagnement des résidents s’en trouve amélioré.

Lire l’article complet, Le Berry Républicain, 12/01

Au Royaume-Uni, Sony Music offre 4 bourses pour la formation de musicothérapeute de Nordoff Robbins Music Therapy

Sony Music UK a décidé de soutenir le programme de formation de l’institut Nordoff Robbins Music Therapy, dont le Master of Music Therapy (MMT) se déroule sur deux ans.
Dans ce cadre, Sony Music offre quatre bourses, dont deux sur le site de Manchester et deux à Newcastle.

Ce diplôme offre la possibilité de postuler au Conseil des professions de santé et du soin afin d’être inscrit au registre officiel des musicothérapeutes.

Les quatre bourses offertes par Sony Music UK couvrent la totalité des frais de scolarité.

Certains d’entre vous envisagent d’exercer outre-Manche ?
Pour candidater, voici quelques infos :

La formation débutera en septembre 2021.
Les potentiels futurs musicothérapeutes intéressés ont jusqu’au 18 janvier prochain pour soumettre leur candidature.
Avant cela, une réunion en visio est prévu le 14 janvier.
En savoir plus

Diffuser des « contenus sonores apaisants » lors d’une intervention sous anesthésie générale aurait bien un effet sur la douleur post-opératoire et la consommation d’analgésiques

Une équipe de chercheurs vient de publier les résultat d’une étude montrant que la diffusion d’enregistrements au « contenu sonore apaisant » pendant une intervention chirurgicale sous anesthésie générale permettrait de réduire les douleurs et le recours aux analgésiques post-opératoires.
L’essai randomisé contrôlé, mené en Allemagne, a concerné 385 patients, qui ont été répartis en deux groupes. Dans le groupe des patients témoins, aucun enregistrement n’a été diffusé.
Les patients du deuxième groupe ont, pour leur part, entendu pendant leur anesthésie générale, « un enregistrement sonore composé d’une douce musique de fond par-dessus laquelle un texte était lu : il s’agissait de “suggestions thérapeutiques positives” rédigées et enregistrées par deux des auteurs de l’étude, Nina Zech et le Pr. Ernil Hansen ».
Au cours des 24h suivant l’intervention, ces patients ont présenté des niveaux de douleurs bien plus faibles que ceux du groupe contrôle et ont consommé moins d’analgésiques.

Les résultats de cette étude sont détaillés dans Sciences et Avenir.

Ils ont initialement été publiés dans thebmj le 10 décembre 2020
« Effect of therapeutic suggestions during general anaesthesia on postoperative pain and opioid use: multicentre randomised controlled trial »

Au Canada aussi, la musicothérapie aide les personnes âgées à vaincre l’isolement consécutif à la pandémie de Covid 19

Radio Canada vient de consacrer un article à l’isolement des personnes âgées découlant de la crise sanitaire mondiale que nous vivons actuellement. Ainsi, comme dans bien d’autres pays, la musicothérapie permet, d’une part, d’améliorer l’état d’être des personnes et, d’autre part, de maintenir leurs facultés cognitives et intellectuelles, particulièrement lorsqu’elles souffrent de démence.
Dans ce court article, témoignent par ailleurs la directrice de la compagnie Miya Music Therapy ainsi que la fille d’une patiente atteinte de démence et bénéficiant de séances de musicothérapie.

Lire l’article complet

Le Département de l’Isère soutient l’accompagnement des personnes âgées par la musicothérapie. Zoom sur Julie Sanchez, musicothérapeute

Isère Mag, magazine du Département de l’Isère, publie dans son dernier numéro un article dédié à l’accompagnement musicothérapeutique des personnes âgées, afin notamment de réduire leur isolement et améliorer leur bien-être.
Dans ce texte, après le témoignage de l’épouse d’un patient atteint de la maladie d’Alzheimer, un bref historique de la musicothérapie et une présentation des différentes approches sont proposés, via notamment le témoignage de Julie Sanchez, musicothérapeute à Musique en Tête, une association qui bénéficie du soutien du Département.

Lire l’article complet dans Isère Mag

Julie Sanchez a également fait l’objet d’un récent reportage sur Télé Grenoble, à voir ci-dessous.

Julie Sanchez sur téléGrenoble