MAP : une nouvelle approche de musicothérapie réceptive pour améliorer le bien-être des jeunes hospitalisés en unité de santé mentale

Kim Archambault, PhD, Karole Vaugon, MD, Valérie Deumié, MD, Myriam Brault, BA, Rocio Macabena Perez, BA, Julien Peyrin, BA, Guylaine Vaillancourt, PhD, Patricia Garel, MD, MAP: A Personalized Receptive Music Therapy Intervention to Improve the Affective Well-being of Youths Hospitalized in a Mental Health Unit, Journal of Music Therapy, Volume 56, Issue 4, Winter 2019, Pages 381–402

Extrait (traduction) : MAP est une approche innovante de musicothérapie réceptive personnalisée, dérivée des méthodes de relaxation psychomusicale, visant à favoriser le bien-être et le rétablissement des jeunes confrontés à des problèmes de santé mentale.
Cette étude évalue le potentiel d’amélioration de l’humeur de ces jeunes, via la participation aux séances de musicothérapie (MAP) en établissement.

Lire le résumé complet en anglais

mental-health-2019924_640 (1)

Musicothérapie et dépression : étude exploratoire

Laurie d’Abbadie de Nodrest, Jean-Luc Sudres, Laurent Schmitt, Antoine Yrondi, David Da Cruz, La dépression en refrain… Entre évaluations de dispositifs musicothérapiques et vécus émotionnels : une proposition intégrative, Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique, Novembre 2019

Extrait : Etude exploratoire visant à « évaluer l’aptitude à être dans l’instant présent, le fonctionnement défensif, la sévérité de la dépression, le degré alexithymique, la distorsion corporelle, la temporalité, la créativité avant, après et bien après la participation aux dispositifs de musicothérapie ».

Lire la synthèse, acheter l’article

desperate-2293377_640

Thesis (Masters) / Canada : Musicothérapie et trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Albert, Nathalie (2019) Musicothérapie et intervention musicale auprès d’enfants atteints du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité : une recension des écrits. Masters thesis, Concordia University.

Extrait : « Les musicothérapeutes et les intervenants en psychologie, en neurosciences, en éducation et en d’autres domaines ont développé des interventions et des méthodes d’évaluation qui utilisent la musique en tenant compte des caractéristiques complexes de ce trouble qui affecte les fonctions cognitives et psychologiques, la motricité et les comportements. Cette recension des écrits inclut 23 études parues en anglais et en français entre 1998 et 2018 : 11 articles de recherche publiés et révisés par les pairs, huit thèses de doctorat et quatre mémoires de maîtrise. »

Télécharger le mémoire

Mémoire : Musicothérapie et patients atteints de la maladie d’Alzheimer

Dierckx, Noémie. Les éventuels effets de la musicothérapie sur les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Université catholique de Louvain, 2019. Prom. : Dupont, Serge.

Extrait : « La partie théorique se compose de deux grands chapitres : la maladie d’Alzheimer et la musicothérapie avec des personnes atteintes d’Alzheimer. (…) Ces deux grands thèmes pilotes posent comme hypothèse principale que la musicothérapie est une technique qui permet d’obtenir certains effets sur l’évolution du diagnostic de la maladie d’Alzheimer. Ce mémoire constitue une étude exploratoire. Six personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et qui suivent des ateliers de musicothérapie ont été interrogées selon une méthode qualitative, à l’aide d’entretiens semi-directifs. (…) »

En savoir plus

dementia-3268560_640

Mémoire : Démence et musicothérapie active et passive – comparaison des effets

Mathieu, Céline ; Monin, Mathilde. Comparaison de l’effet de la musicothérapie active et passive sur la qualité de vie des patients déments. Faculté des sciences de la motricité, Université catholique de Louvain, 2018. Prom. : VANDERSTRICHT, John ; Loiseau, Olivier.

Extrait : « La musicothérapie est une thérapie qui se développe de plus en plus. Nous avons donc voulu déterminer si elle avait un impact positif sur la qualité de vie des patients déments institutionnalisés et s’il y avait une différence entre la musicothérapie active et passive. »

En savoir plus

 

Mémoire : Thérapie de médiation et patients états-limites

Emilie FELD, Le vécu de patients états-limites en thérapie à médiation
Master 2 – Psychologie clinique de l’adulte – 2018-2019
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Éducation, Université de Liège

Extrait de l’introduction :
« Les médias artistiques utilisés sont multiples (arts plastiques, musique, danse, théâtre) de même que les publics touchés par ces pratiques (enfants, personnes âgées, personnes présentant un handicap, patients psychiatrisés, couples, patients incarcérés, etc). Toutefois, plusieurs auteurs (Roussillon, 2010 ; Brun, 2011 ; Rabeyron, 2017) soulignent l’écart conceptuel qui sépare la fréquence de ces pratiques médiatisées et leur théorisation. Ce vide dans la littérature et la recherche scientifique soulève des interrogations : en quoi consiste réellement l’art-thérapie ? Comment la définir ? Quel point commun au sein de ces diverses pratiques ? Ce travail se propose d’approcher les enjeux des thérapies à médiations. A ce stade, nous pouvons définir la thérapie à médiation comme l’utilisation d’un média artistique au sein d’un projet thérapeutique, qui devient à la fois le prétexte à la rencontre et le moyen d’expression privilégié entre thérapeute et patient (Boyer-Labrouche, 2000). La problématique générale de ce travail consiste à interroger les possibilités de soin proposées par un tel dispositif. »

Lire le mémoire complet

Périnatalité / Suzanne Maiello : Rythmes et mélodies des langages de l’Autre

Suzanne Maiello, Rythmes et mélodies des langages de l’Autre ; La dimension auditive de l’observation du bébé dans une culture non-occidentale, L’Autre, 2019/2 (Volume 20), pages 143 à 154

Dans ce texte, l’auteur s’interroge sur la précocité des premières proto-expériences d’altérité entre l’enfant prénatal et sa mère.

Extrait : « Bien avant l’accouchement, l’altérité indéniable de l’enfant s’annonce à la mère par des papillonnements infiniment légers, presque imperceptibles, mais qui témoignent déjà de l’existence d’un autre à l’intérieur du corps maternel (…) Pendant (…) sa vie prénatale, l’ouïe du bébé est prête à percevoir et à se syntoniser à la fréquence sonore de la voix maternelle que non seulement il perçoit, mais qu’il écoute activement, et vers laquelle il se penche… »

Lire le résumé, acheter l’article

pregnant-518793_640

Quelle relation existe-t-il entre musique, pouvoir et identité collective d’un point de vue psychanalytique ?

Xanthoula Dakovanou, Musique, Pouvoir et Identité collective, Topique 2019/2 (n° 146), pages 81 à 95

Dans cet article l’auteur s’interroge sur la relation entre musique et pouvoir d’un point de vue psychanalytique, les raisons pour lesquelles la musique peut être utilisée pour promouvoir ou bien pour combattre l’idéologie dominante d’une façon très effective.
L’auteur, qui analyse le lien de la musique à l’Idéal du Moi, défend l’idée que la musique incarne d’une façon très efficace les idéaux collectifs groupaux d’une société donnée.

En savoir plus, acheter l’article

Histoires de chemins sonores : Récit d’un groupe thérapeutique pour adolescents

Marine Nicolas et Claire Peccia-Galletto, Histoires de chemins sonores. Récit d’un groupe thérapeutique pour adolescents, Enfance & Psy, 2019/2 (N° 82), pp.157 à 166

Résumé : Dans cet article, les auteurs présentent les éléments cliniques observés en lien avec la création de cartes sonores, métaphore d’un récit individuel et d’un voyage groupal, dans le cadre d’un groupe thérapeutique hebdomadaire de musicothérapie active pour adolescents au sein d’un hôpital de jour.

En savoir plus, acheter l’article

Mémoire : Influence de la chanson sur le langage oral chez des patients Alzheimer au stade modéré

Floriane Leleu, Marthe Lenfant Poisson. Influence de la chanson sur le langage oral chez des patients Alzheimer au stade modéré. Sciences cognitives. 2016. <dumas-01357856>

MÉMOIRE POUR LE CERTIFICAT DE CAPACITÉ D’ORTHOPHONISTE
Université Paris VI Pierre et Marie Curie
Directeur de mémoire : Florence MARQUIS

Extrait : « L’orthophonie s’inscrit dans les préconisations de prise en charge (PEC) des patients atteints de la MA recommandées par la Haute Autorité de santé (rapport 2012). Son objectif vise à maintenir et à adapter les fonctions de communication et les fonctions
cognitives afin de retarder l’avancée de la maladie (Rousseau et coll., 2013). D’autres
approches thérapeutiques sont utilisées dans ce sens, dont notamment la musicothérapie. (…) La musique semble (…) constituer un matériel intéressant susceptible de s’intégrer dans
une PEC orthophonique des patients atteints de la MA. Plus spécifiquement, nous nous
sommes intéressées à la chanson populaire comme support de remédiation auprès de
patients Alzheimer au stade modéré. »

Lire le mémoire 

dementia-3268560_640