L’anhédonie musicale ou l’absence de plaisir suscité par les stimuli musicaux

Olivier Hennebert, Anaïs Mungo, Gwenolé Loas, L’anhédonie musicale : des neurosciences à la psychiatrie, Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique, juillet 2021

L’article étudie les éléments neuroscientifiques et psychiatriques en lien avec l’anhédonie musicale.

Congénitale ou acquise suite à des lésions cérébrales focales de localisations diverses, l’anhédonie musicale est un phénomène rare qui peut être défini comme l’impossibilité d’éprouver du plaisir en écoutant de la musique.

Elle est dite spécifique lorsque la perte de plaisir ne concerne que les stimuli musicaux.

En savoir plus, acheter l’article

Effet de l’intervention musicale lors de la pose d’un cathéter en soins intensifs

Cette étude vise à évaluer l’effet d’une intervention musicale sur l’anxiété du patient lors de l’implantation d’un cathéter veineux central ou d’un cathéter de dialyse dans une unité de soins intensifs.
L’étude randomisée s’est étendue de février 2018 à février 2019. Elle s’appuyait sur l’utilisation de l’application Music Care, avec des écouteurs.
72 patients sont inclus dans l’étude, dont 37 ayant bénéficié de l’intervention musicale pendant le soin et 35 de la procédure standard.
En conclusion, l’étude n’a pas démontré de diminution de l’anxiété chez les patients ayant bénéficié du soin sous induction musicale.

En savoir plus, acheter l’article

Voix chantée, dysphonie et maladie de Parkinson

Mathilde Lefevre. Efficacité et apports de la voix chantée dans la prise en soins de la dysphonie dans
le cadre de la maladie de Parkinson
. Médecine humaine et pathologie. 2021. ffdumas-03282334f

Université de Normandie, mémoire pour l’obtention du certificat de capacité en Orthophonie.

Fil conducteur : Affection neurodégénérative connue pour ses symptômes moteurs, la maladie de Parkinson est également caractérisée par des symptômes non moteurs, dont des troubles de la voix, souvent sous-estimés par les professionnels de santé. Or, 70 % des patients atteints de la maladie de Parkinson sont concernés par les troubles de la voix seule (dysphonie), c’est-à-dire, sans atteinte de l’articulation. Outil thérapeutique de plus en plus utilisé, la voix chanté offre un bénéfice physiologique et psychique aux patients. L’étude cherche à évaluer l’intérêt et l’efficacité d’une intervention orthophonique par le chant.

Lire le mémoire complet

Adolescence et voix : « la voix génitale »

Anthony Brault, La voix génitale, Revue Française de Psychanalyse, 2021/4 (Vol. 85), pages 835 à 844

Eléments clés du résumé : La transformation biologique de la voix à l’adolescence ne se traduit pas nécessairement par une acceptation psychique simultanée.
Dans cet article, Anthony Brault, psychologue, s’appuie sur le travail analytique mené avec un garçon de 13 ans pour montrer comment l’attention portée à la voix, celle de l’adolescent tout comme celle de l’analyste, enrichit la chemin thérapeutique.

Lire, acheter cet article

Effet de la musique sur la douleur et l’anxiété lors d’une suture aux urgences

Clément Duroux, Manon Fainelli, Zidane Dirhoussi, Alexandre Le Joncour, Colombine Bonier, Cathia Zak, Raphael Cornet, Pierre-Alexis Raynal, Youri Yordanov, Pierre-Clément Thiebaud, Effect of music on pain and anxiety during wound closure in the emergency department, 6 août 2021

Cet article étudie l’utilisation de la musique et son effet sur la douleur et l’anxiété lors de la réalisation de sutures de plaies. La réduction de la douleur postopératoire et de la consommation de morphine est significative.

Acheter et lire l’article complet

Edith Lecourt : La musicothérapie familiale

Edith Lecourt, Les médiations en thérapie familiale psychanalytique et de couple : dispositifs, techniques et processus : La musicothérapie familiale, l’accord parfait en question, Revue Internationale de Psychanalyse du Couple et de la Famille, N° 24-1/2021

Après avoir introduit le concept de musicothérapie familiale ainsi que ses objectifs thérapeutiques, Edith Lecourt procède à une brève revue de la littérature en lien avec cette approche et à une présentation de ses fondements théoriques. L’auteure présente ensuite deux dispositifs de musicothérapie familiale. Après avoir expliqué sa démarche, Edith Lecourt propose une vignette clinique. Elle achève enfin son article en détaillant les modalités et indications pour la mise en place d’une musicothérapie familiale avant de conclure sur le « parcours d’exploration relationnelle » offert par la musicothérapie familiale.

Lire l’article complet

Etude : Ecoute musicale et régulation des émotions

Amélie Hamel-Lesieur, Les expériences de nature relationnelle suscitées par l’écoute musicale en solitaire et leur rôle dans la régulation affective : Etude qualitative auprès d’adultes de la population générale, Doctorat en Psychologie, Université de Sherbrooke, juillet 2021, 102 pages

Cette étude « vise à identifier et conceptualiser les phénomènes par lesquels l’écoute musicale suscite des
expériences de nature relationnelle et à comprendre leurs rôles dans la régulation affective
auprès d’adultes de la population générale. Des entrevues semi-structurées ont été
réalisées auprès de neuf adultes rapportant accorder une grande importance à l’écoute de
musique et en retirer des bienfaits. »

Lire la thèse

Musicothérapie et aphasie post-AVC

Nous avons récemment publié les résultats d’une étude italienne sur l’intérêt de la musicothérapie dans la récupération des fonctions motrices de la main chez les patients victimes d’un AVC.

Une nouvelle étude, menée par des chercheurs finlandais et américains, vient d’être publiée au sein de la revue eNeuro sur l’intérêt de la musique pour faciliter la récupération de la parole après un AVC.

Cette étude porte sur une cinquantaine de patients âgés de plus de 80 ans atteints d’aphasie suite à un AVC.

Femme Actuelle, 12 juillet 2021

Lire l’étude (en anglais)

Etude exploratoire : Musicothérapie combinée à la thérapie par réminiscence pour les personnes atteintes de démence

Lisa Kelly, Bill Ahessy, Reminiscence-Focused Music Therapy to promote positive mood and engagement and shared interaction for people leaving with dementia, Voices, Vol. 21, Juillet 2021, 27 pages

Cette étude vise à explorer la possibilité de combiner la musicothérapie et la thérapie par réminiscence afin de favoriser les émotions positives et d’augmenter les interactions des personnes atteintes de démence.

Dans ce cadre, cinq séances hebdomadaires de musicothérapie axée sur la réminiscence (RFMT) ont été menés auprès d’un groupe de cinq personnes atteintes de démence vivant dans une unité de soins résidentiels.

Lire l’étude complète (en anglais) :

Mémoire / Autisme et Musique : Emotion, communication, musicothérapie

Caroline Venner, Autisme et Musique : Emotion, communication, musicothérapie, Mémoire de Master II, Université de Bourgogne Franche-Comté, Mai 2021, 133 pages

Résumé :
Dans cette recherche, l’auteure aborde l’autisme du point de vue comportemental et
neurologique. Elle met en rapport les récentes avancées scientifiques avec la possibilité
d’utiliser la musicothérapie comme moyen d’expression émotionnelle pour l’individu
autistique. Elle s’intéresse donc à la réception et l’expression de l’émotion, notamment
musicale, ainsi qu’au bien fait que peut apporter la musicothérapie pour le développement de
la communication.