Etude sur l’analgésie induite par la musique

Mathilde Cabon ; Anais Le Fur-Bonnabesse ; Steeve Genestet ; Bertrand Quinio ; Laurent Misery ; Alain Woda ; Céline Bodéré, Impact of Music on First Pain and Temporal Summation of Second Pain : A Psychophysical Pilot Study, in Music Perception (2021) 38 (3): 267–281

Plusieurs études cliniques et expérimentales ont d’ores et déjà montré la capacité de la détente psychomusicale à apaiser la douleur. Cette analgésie induite par la musique pourrait s’expliquer en partie par la modulation des signaux de douleur. Cet article étudie l’hypothèse que ce phénomène implique les systèmes inhibiteurs descendants de la douleur.

Lire l’article en anglais

Revue Française de Musicothérapie : Musicothérapie active, lien social et illusion groupale

Emmanuel LOIRET, « Sur l’illusion groupale en séance d’atelier de musicothérapie active », Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXIX, Février 2021

Dans cet article, Emmanuel Loiret s’interroge sur le principe fondateur de l’unité d’un groupe et notamment, sur le potentiel intrinsèque dont pourrait disposer la musique pour créer du lien social.
Afin de répondre à ce questionnement, l’auteur investigue les approches de Freud sur le lien social puis d’Anzieu sur l’illusion groupale. Puis, il explore la distinction lacanienne entre la langue et lalangue, pour faire émerger une hypothèse qui se mue en approche du potentiel de la musique dans l’unité du groupe.
Sa perspective théorique est illustrée par des observations en atelier groupal de musicothérapie active.

Lire l’article complet

Périnatalité : Musicothérapie et prématurité

Florence Bernadou-Debrulle, Jean-Luc Sudres, Sylvie Lenoir-Piat, Pascale Lamotte, Jean-Pierre Bouchard, Prématurité et musicothérapie : rencontres harmoniques ?, La Revue de l’Infirmière, Février 2021

Florence Bernadou-Debrulle est sage-femme, art-thérapeute et musicothérapeute. Dans cet article sont étudiés, d’une part, la place de la musicothérapie dans la prise en charge des bébés nés prématurés, et d’autre part, dans quelle mesure cette approche peut soutenir le développement de l’enfant.

Lire, acheter l’article complet

ETUDE SUR L’EFFICACITÉ DU MONTAGE COMPOSITE RÉCEPTIF DANS LE SOUTIEN DE L’HOSPITALISATION DES PATIENTS SOUFFRANT DE DEPRESSION

Lionel Delpech, Jean-Luc Sudres, Le MCR : de la musicothérapie pour soutenir l’hospitalisation de la dépression, L’Encéphale, 26 février 2021

Technique de musicothérapie réceptive visant à induire un état de relaxation et un état thymique positif chez les patients atteints de dépression en psychiatrie, le montage composite réceptif (20 minutes) est, dans cette étude, utilisé avec 37 patients atteints de dépression sévère en clinique psychiatrique.
Pour évaluer l’efficacité de la méthode, la pulsation cardiaque et le taux de saturation d’oxygène dans le sang sont utilisés comme indicateurs de relaxation tandis que l’humeur est analysée à travers un entretien.

Cette étude conclut que le montage composite réceptif induit bien un état de relaxation et une modification de l’état thymique du patient.

Lire, acheter l’article

Revue Française de Musicothérapie : Musicothérapie en addictologie

Nicolas JAUD, À la recherche de la voix perdue : une musicothérapie en addictologie, Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXIX n°2, Février 2021

Dans cet article, Nicolas Jaud présente sa pratique clinique en addictologie autour de l’utilisation de la voix et de la façon dont celle-ci peut s’articuler avec la symbolisation et le processus de subjectivation du patient.

Après avoir présenté les difficultés psychiques en lien avec les troubles de l’addiction, l’auteur détaille la pratique d’exploration vocale qu’il propose, à savoir « une pratique singulière d’un chant qui s’appuie sur la mise en valeur des harmoniques naturelles de la voix ». Elle se déroule en plusieurs étapes, qu’il développe. Nicolas Jaud explique ensuite la différence entre la pratique proposée et le chant diphonique, auquel elle pourrait s’apparenter. Dans le cadre thérapeutique proposé, le musicothérapeute chante avec le patient. Cette voix du thérapeute, « rassurante », « calme », « chaleureuse » est de nouveau abordée plus loin dans l’article sous l’angle du rapport au lien parental et au processus de subjectivation.

Lire l’article complet

Musicothérapie analytique de groupe avec des adolescents

Anthony Brault, Clara Duchet, Léa Renouf, Christophe Bittolo, La musicothérapie analytique de groupe : un dispositif thérapeutique pour les adolescents

Les auteurs présentent un dispositif reposant sur la musicothérapie analytique de groupe avec l’objectif de permettre à des adolescents de réinvestir le lien à l’autre. L’article propose plusieurs vignettes cliniques pour explorer les modalités de travail en séance sur le sonore.

Lire l’article complet

Revue Brésilienne de Musicothérapie : Musicothérapie et maladie d’Alzheimer, revue systématique


FERREIRA, Maria Fonseca Soares, et.al. Musicoterapia em pacientes com doença de Alzheimer – uma revisão sistemática (p 31- 52), Revista Brasileira de Musicoterapia – Ano XXII n° 28 ANO 2020

Revue systématique de la littérature visant à analyser les effets de la seule musicothérapie chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, principalement sur les symptômes comportementaux et les difficultés cognitives.
L’article synthétise les résultats d’études observationnelles et d’essais cliniques randomisés (en anglais, portugais et espagnol).

démence

Intérêt de la musicothérapie pour les personnes atteintes d’une déficience visuelle

Amy Clements-Cortes and Hope Pascoe, Music Therapy Implications and Considerations for Individuals with Visual Impairments, The Canadian Music Educator, Edmonton Vol. 61, N° 2, Hiver 2020, pp. 33-36

L’article définit ce qu’est un handicap visuel, sa prévalence, son étiologie avant d’en expliquer les conséquences sur les relations sociales, les activités quotidienne, l’état thymique, la qualité de vie de la personne atteinte ou encore le développement d’un enfant avec déficience visuelle. Dans ce contexte, l’intérêt de la musicothérapie pour les enfants et les adultes en situation de handicap visuel est analysé et discuté.

Lire, acheter l’article complet

Revue Française de Musicothérapie : Retour d’expérience à quatre mains sur une supervision de pratique en musicothérapie active groupale

Christine FALQUET-CLIN et Isabelle JULIAN , « Expérience d’une supervision à deux voix : supervisé-superviseur », paru dans Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXIX, décembre 2020

Cet article porte sur la supervision des pratiques en musicothérapie avec la particularité d’avoir été composé à quatre mains, celles du superviseur et celles du supervisé. Il s’agit pour les deux auteurs de revisiter leur expérience passée en musicothérapie active groupale en hôpital de jour. Christine Falquet est supervisée, Isabelle Julian est superviseur.
Après avoir expliqué ce qui a conduit à la mise en place de cette supervision, les deux autrices détaillent le cadre de cette pratique puis comment la matière était amenée à émerger dans l’espace de supervision, qualifié « d’espace de narration, de co-pensée et de co-écoute créatives ».

Lire l’article complet

Revue Française de Musicothérapie : Mise en œuvre de nouvelles pratiques à distance en musico-phonologie, entre musicothérapie et phoniatrie, en période de confinement

Dr. Isabelle Marié-Bailly et Héloïse Varquet, De la musicothérapie à la « musico-phonologie » à distance : émergence de nouvelles pratiques en période de confinement par des ateliers vocaux en visioconférence, Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXIX n°1, Décembre 2020,

L’article traite de la mise en place d’ateliers à médiations sonores à distance lors du premier confinement au printemps 2020, notamment d’ateliers vocaux collectifs en visioconférence. La démarche interdisciplinaire de l’association Musicothérapie Expressions 45 (MUS’E), qualifiée de « musico-phonologie », se situe entre phoniatrie et musicothérapie. Isabelle Marié-Bailly est médecin phoniatre et musicothérapeute. Héloïse Varquet est, pour sa part, infirmière, et étudiante en master de musicothérapie et licence de psychologie, alors en stage d’observation clinique en musicothérapie et en phoniatrie.
Si le contexte sanitaire et les confinements qui en ont découlé ont représenté (et représentent encore) d’importantes contraintes, bouleversant les pratiques professionnelles, les deux autrices montrent comment la créativité mise en œuvre pour proposer de nouveaux dispositifs aux patients s’est révélée porteuse. Les dispositifs élaborés sont présentés, leur pertinence est discutée et l’ensemble est illustré de cas cliniques. 

Lire l’article complet