L’anhédonie musicale ou l’absence de plaisir suscité par les stimuli musicaux

Olivier Hennebert, Anaïs Mungo, Gwenolé Loas, L’anhédonie musicale : des neurosciences à la psychiatrie, Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique, juillet 2021

L’article étudie les éléments neuroscientifiques et psychiatriques en lien avec l’anhédonie musicale.

Congénitale ou acquise suite à des lésions cérébrales focales de localisations diverses, l’anhédonie musicale est un phénomène rare qui peut être défini comme l’impossibilité d’éprouver du plaisir en écoutant de la musique.

Elle est dite spécifique lorsque la perte de plaisir ne concerne que les stimuli musicaux.

En savoir plus, acheter l’article

Effet de l’intervention musicale lors de la pose d’un cathéter en soins intensifs

Cette étude vise à évaluer l’effet d’une intervention musicale sur l’anxiété du patient lors de l’implantation d’un cathéter veineux central ou d’un cathéter de dialyse dans une unité de soins intensifs.
L’étude randomisée s’est étendue de février 2018 à février 2019. Elle s’appuyait sur l’utilisation de l’application Music Care, avec des écouteurs.
72 patients sont inclus dans l’étude, dont 37 ayant bénéficié de l’intervention musicale pendant le soin et 35 de la procédure standard.
En conclusion, l’étude n’a pas démontré de diminution de l’anxiété chez les patients ayant bénéficié du soin sous induction musicale.

En savoir plus, acheter l’article

Diminuer la douleur et l’anxiété pendant les soins dentaires

Sur Dentaire365, Raphaëlle de Tappie se penche sur l’intérêt de l’utilisation de la musique pendant les soins dentaires. Après un bref rappel historique de la façon dont la musique a été utilisée dans les soins depuis l’Antiquité, l’auteur évoque une étude des années 60, réalisée sur plusieurs milliers de patients. Chez 90% d’entre eux, la musique utilisée pendant la chirurgie dentaire avait permis de diminuer la douleur.

L’article fait intervenir le musicothérapeute Pierre-Luc Bensoussan, par ailleurs responsable pédagogique du DU de Musicothérapie à Montpellier, qui évoque en parallèle la diminution de l’angoisse avant et pendant l’intervention ainsi que la diminution de la douleur chez le patient.

Lire l’article complet

Voix chantée, dysphonie et maladie de Parkinson

Mathilde Lefevre. Efficacité et apports de la voix chantée dans la prise en soins de la dysphonie dans
le cadre de la maladie de Parkinson
. Médecine humaine et pathologie. 2021. ffdumas-03282334f

Université de Normandie, mémoire pour l’obtention du certificat de capacité en Orthophonie.

Fil conducteur : Affection neurodégénérative connue pour ses symptômes moteurs, la maladie de Parkinson est également caractérisée par des symptômes non moteurs, dont des troubles de la voix, souvent sous-estimés par les professionnels de santé. Or, 70 % des patients atteints de la maladie de Parkinson sont concernés par les troubles de la voix seule (dysphonie), c’est-à-dire, sans atteinte de l’articulation. Outil thérapeutique de plus en plus utilisé, la voix chanté offre un bénéfice physiologique et psychique aux patients. L’étude cherche à évaluer l’intérêt et l’efficacité d’une intervention orthophonique par le chant.

Lire le mémoire complet

La musicienne et musicothérapeute Maïwen Ourtiga s’installe à Targon

La musicienne et musicothérapeute Maïwen Ourtiga, qui a d’ailleurs signé un article dans le dernier numéro de la revue Musique Thérapie Communication, vient de s’installer au sein d’un espace collectif regroupant six professionnels à Targon (33), situé en lieu et place de l’ancienne agence de la Caisse d’Epargne.

Les lieux sont provisoires. Le collectif devrait bénéficier d’un local plus spacieux à l’été 2022, au-dessus de La Poste.
L’accueil du public est possible sur rendez-vous.

Lire l’article dans Le Républicain Sud Gironde

Un espace dédié à la musicothérapie au sein de l’école de musique Suzanne Jaymes à Caissargues (30)

Pianiste et professeure de piano, mais aussi musicothérapeute diplômée d’Etat en Suède, Minea Alvsten s’apprête à ouvrir une section musicothérapie au sein de l’école de musique Suzanne Jaymes de Caissargues (30) afin de proposer un espace temps spécifique aux enfants et aux adultes atteints d’un handicap moteur, mental, ou d’une maladie neurologique.
Neuromusicothérapeute, Minea Alvsten s’appuie sur la méthode Functionnally oriented music therapy (FMT), dont l’objectif à long terme est de « développer la motricité, d’améliorer la perception, la posture, la respiration, la coordination, la concentration, de renforcer l’endurance et d’organiser le comportement ».

Lire l’article complet sur Midi Libre, 5/09

Musicothérapie et anxiété chez l’enfant

Dans The Conversation, Elizabeth Coombes (University of South Wales) explique comment la musicothérapie constitue une réponse face à l’anxiété dont souffrent les enfants.

D’une part, parce que la musique est un outil efficace pour créer un lien avec l’enfant, dont les goûts musicaux reflètent son identité et la perception qu’il a de lui-même. D’autre part, parce que le rapport à la musique évoluant avec le temps, l’approche par la musicothérapie offre une grande souplesse.

Ainsi, l’auteur propose différentes modalités possibles pour les séances, notamment avec des enfants anxieux face à une instabilité sociale. Elle s’appuie aussi sur différentes études qui se sont intéressées aux effets de la musicothérapie sur la régulation des émotions.

Lire l’article complet

L’enfant anxieux

Adolescence et voix : « la voix génitale »

Anthony Brault, La voix génitale, Revue Française de Psychanalyse, 2021/4 (Vol. 85), pages 835 à 844

Eléments clés du résumé : La transformation biologique de la voix à l’adolescence ne se traduit pas nécessairement par une acceptation psychique simultanée.
Dans cet article, Anthony Brault, psychologue, s’appuie sur le travail analytique mené avec un garçon de 13 ans pour montrer comment l’attention portée à la voix, celle de l’adolescent tout comme celle de l’analyste, enrichit la chemin thérapeutique.

Lire, acheter cet article

Effet de la musique sur la douleur et l’anxiété lors d’une suture aux urgences

Clément Duroux, Manon Fainelli, Zidane Dirhoussi, Alexandre Le Joncour, Colombine Bonier, Cathia Zak, Raphael Cornet, Pierre-Alexis Raynal, Youri Yordanov, Pierre-Clément Thiebaud, Effect of music on pain and anxiety during wound closure in the emergency department, 6 août 2021

Cet article étudie l’utilisation de la musique et son effet sur la douleur et l’anxiété lors de la réalisation de sutures de plaies. La réduction de la douleur postopératoire et de la consommation de morphine est significative.

Acheter et lire l’article complet

A L’Union (31), Frédéric Sans pilote le projet « La parole des aînés : les réels bienfaits de la musicothérapie en EHPAD »

Musicothérapeute, Frédéric Sans intervient depuis environ deux ans au sein de l’EHPAD Korian Grand Maison à l’Union (31). Dans le cadre du projet « La parole des aînés : les réels bienfaits de la musicothérapie en EHPAD », il enregistre les témoignages de résidents au sujet de la musicothérapie.

Les podcasts sont disponibles ici.

Au sein de cet EHPAD, les résidents bénéficient de la musicothérapie chaque semaine, en groupe ou en séances individuelles.

Lire l’article de La Dépêche, 5 août 2021