Explorer les interactions musicales centrées sur la personne dans les soins aux personnes atteintes de démence

Krøier, J. K. (2022). Exploring person-attuned musical interactions in dementia care: A flexible design . Aalborg Universitetsforlag. Ph.d.-serien for Det Humanistiske og Samfundsvidenskabelige fakultet, Aalborg Universitet https://doi.org/10.54337/aau510597389

Cette thèse de doctorat cherche à explorer les interactions musicales centrées sur la personne pour l’accompagnement des patients atteints de démence en institutions gériatriques.
Trois études y explorent les interactions musicales sous différents aspects.
Cette thèse vise à générer des connaissances sur l’utilisation pluridisciplinaire des interactions musicales dans l’accompagnement des personnes atteintes de démence.
La recherche a montré que la musicothérapie et les interventions basées sur la musiques avaient des effets positifs sur le bien-être et la diminution des symptômes neuropsychiatriques des personnes atteintes de démence.
Les effets positifs de la musicothérapie et des activités musicales peuvent être transposés dans le contexte des soins. Ainsi, le musicothérapeute interviendrait en soutien ou en supervision de l’équipe de soins, qui mettrait en application les interactions musicales.

Lire la thèse

Gestion de crises des patients hospitalisés en psychiatrie : comment la musicothérapie peut-elle s’inscrire dans le processus de désescalade ?

Melanie Castro-Pacheco, Handling Crises on Inpatient Mental Health Units : How Music Therapy Influences the Process of De-escalation, Master of Arts in Music Therapy Program, Saint Mary-of-the-Woods, Indiana, December 2022

Hospitalisés en psychiatrie, certains patients peuvent présenter des symptômes qui les conduisent à se mettre en danger ou à mettre en danger les autres.
Lors des crises, le personnel soignant est amené à mettre en œuvre des techniques de désescalade.
Cette recherche vise à montrer comment la musicothérapie influence le processus de désescalade pour les adultes hospitalisés en psychiatrie.
Dans ce cadre, trois musicothérapeutes ont décrit, dans un entretien individuel, leurs expériences d’utilisation de la musique pour la désescalade d’un patient psychiatrique.
Ces entretiens, analysés avec les techniques d’analyse interprétative phénoménologique (IPA), ont mis en évidence l’utilisation réussie de la musicothérapie comme technique de désescalade.
La musicothérapie peut améliorer de manière significative le processus de désescalade, notamment en permettant au patient de jouer un rôle actif dans le processus de désescalade.
La musicothérapie peut ainsi être utilisée pour diminuer le recours à la contention physique.

Lire le mémoire

Mémoire : Musicothérapie et Troubles du Spectre de l’Autisme, effets sur le comportement social chez des enfants et des adolescents

Thienpont, Sibylle. Les effets de la musicothérapie sur le comportement social des enfants et adolescents atteints de troubles du spectre autistique. Faculté des sciences de la motricité, Université catholique de Louvain, 2022. Prom. : Loiseau, Olivier ; Dispa, Delphine.

Ce mémoire de en kinésithérapie et réadaptation de l’Université de Louvain (UCL, Belgique) consiste en une revue de la littérature systématisée et vise à déterminer les effets de la musicothérapie sur le comportement social des jeunes atteints de troubles du spectre autistique
Huit des 709 articles identifiés ont été retenus sur les base de différents critères [méthode PICO(S)].
L’analyse montre des résultats encourageants, avec une efficacité accrue de la musicothérapie active. Des études supplémentaires doivent être menées pour corroborer ces résultats. En outre, la musicothérapie doit s’inscrire dans un parcours de soin pluridisciplinaire.

Accéder au mémoire

Thèse : Création musicale, neurosciences et psychanalyse

Marie Poulain Berhault-Poulain. Usages et fonctions de la création artistique. La musique : des neurosciences à la psychanalyse. Psychologie. Université Rennes 2, 2022. Français. ⟨NNT : 2022REN20003⟩⟨tel-03669553⟩

Cette thèse de doctorat explore d’abord la musicothérapie et la neuromusicothérapie avant de circonscrire les limites de la musicothérapie orientée par la psychanalyse. Elle s’engage ensuite dans une lecture de la psychose entre la psychiatrie, la psychanalyse freudienne et la psychanalyse structurale lacanienne puis explore le cas de Robert Schumann, pour lequel la fonction de la création musicale pourrait être d’alléger la souffrance du symptôme. « En dégageant quelques spécificités de l’œuvre
schumanienne notamment le lied, nous verrons comment la composition a fait suppléance et a reporté l’acte suicidaire », indique l’auteur dans son abstract.

Télécharger la thèse complète

Mémoire – Musicothérapie et maladie de Parkinson : effets sur la dysprosodie émotionnelle

Lara Vieira, Intérêt de la musicothérapie pour les troubles de l’expression et de la
reconnaissance des émotions vocales et faciales dans la maladie de Parkinson
afin d’améliorer les capacités communicationnelles
, Mémoire de Master 2, Université Paris Descartes, Juin 2022, 73 pages.

Extrait : Trouble rencontré dans la maladie de Parkinson, la dysprosodie émotionnelle se définit comme l’incapacité ou la difficulté à reconnaître, exprimer et reproduire des sentiments, intentions ou émotions dans la communication verbale. Elle inclut une dysrythmie et une dysmélodie de la parole ainsi que des troubles de la reconnaissance et de l’expression des émotions faciales. Cette étude cherche à évaluer l’impact de la musicothérapie sur les habiletés émotionnelles des patients atteints de la maladie de Parkinson en reconnaissance et en expression, au niveau vocal et facial. Dans ce cadre, un protocole de musicothérapie, composé d’ateliers vocaux collectifs, visant à améliorer l’expression et la reconnaissance vocale et faciale, a été mis en œuvre. Si les résultats doivent être considérés avec précaution (en raison de différents biais, notamment), ils montrent une amélioration des capacités communicationnelles.

Lire le mémoire complet.

L’intérêt de la musicothérapie avec des personnes exilées en souffrance psychique

Joanna Englert, « Le travail clinique avec les personnes exilées en souffrance psychique : Reconstruire le lien entre humains et soutenir les élans de vie – La proposition de la musicothérapie. « , Master en sciences psychologiques, Université Catholique de Louvain, Belgique, 2021. Prom. : Brackelaire, Jean-Luc.

Extrait du résumé : Avec des personnes exilées impactées par la violence du trauma, de l’exil et de leurs conséquences psychiques, le lien aux autres, le rapport à soi et au corps est meurtri. Dans ce cadre, la musicothérapie va favoriser les processus de symbolisation et d’élaboration psychique ainsi que le réinvestissement du corps. 

En savoir plus sur ce mémoire

THESE / CANADA : Les pratiques alternatives, dont la musicothérapie, pour créer du lien avec des personnes âgées souffrant de troubles neurocognitifs

Grégory Ardiet, Créer des liens avec des personnes âgées ayant des troubles neurocognitifs en CHSLD : les savoir-faire des praticiennes alternatives, Thèse de Doctorat en Travail Social, Université du Québec, Montréal, Mars 2022

Cette recherche exploratoire s’intéresse aux savoir-faire créateurs de liens auprès de personnes âgées (PA) ayant des troubles neurocognitifs avancés au sein des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), mobilisés par des intervenants aux pratiques alternatives créatives, artistiques et sensorielles, parmi lesquels figurent les musicothérapeutes.

Lire la thèse complète

THESE : Musicothérapie et anorexie mentale

Thèse de Médecine, spécialité psychiatrie.

Layla Millet. Apport de la musicothérapie sur la flexibilité cognitive dans l’anorexie mentale, évaluation quantitative et qualitative. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨dumas-03637583⟩

Extrait du résumé : Cette thèse vise à évaluer l’influence de la musicothérapie sur la flexibilité dans l’anorexie mentale. La recherche a été menée dans le cadre d’un atelier de musicothérapie groupale (13 séances, 12 patientes) basé sur l’improvisation, le jeu et la créativité. Une double évaluation quantitative et qualitative de la flexibilité cognitive est effectuée à partir de tests neuropsychologiques, d’une échelle d’autoévaluation et d’observations cliniques.

Lire la thèse complète

Musicothérapie et psychoses. Thèse : « Le processus de négociation dans la clinique psychanalytique : L’abîme du non-rapport médiatisé dans un atelier de musicothérapie. »

Selim Sami. Le processus de négociation dans la clinique psychanalytique : L’abîme du non-rapport
médiatisé dans un atelier de musicothérapie. Psychologie. Université Côte d’Azur, 2021. Français.
ffNNT : 2021COAZ2023ff. fftel-03533025f

Extrait : S’appuyant sur des ateliers de musicothérapie destinés à des patients psychotiques hospitalisés en psychiatrie, cette thèse aborde une nouvelle perspective de recherche considérant l’instrument de musique comme un outil privilégié du processus de médiatisation du transfert entre les patients et le
musicothérapeute. Le dispositif repose sur l’improvisation. Le patient est actif.
L’auteur pose que le rapport à l’instrument exige un temps d’accordage du fait que ce rapport soit confronté à un impossible : celui imposé par les limites du corps de l’instrumentiste mais aussi ceux organologiques de l’instrument. L’hypothèse émise par l’auteur est qu’un dispositif musicothérapeutique, dont la règle fondamentale est l’improvisation, balise la possibilité de faire de ce temps d’accordage la scène d’une négociation entre le psychotique et ses vociférations surmoïques.

Lire la thèse complète.

Mémoire : Musicothérapie, rythme et TDAH

Herquin, Pauline. La place du rythme en musicothérapie : Quels sont ses impacts sur les symptômes d’hyperactivité-impulsivité chez les enfants TDAH ?. Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Université catholique de Louvain, 2021. Prom. : Pinon, Nicolas.

Cette recherche porte son attention sur l’utilisation du rythme en musicothérapie dans l’accompagnement des enfants atteints de trouble de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Elle s’intéresse plus particulièrement à « l’hypothèse selon laquelle, l’entrainement rythmique par la musique permettrait de rerythmer l’enfant TDAH et de le resynchroniser au monde extérieur dans lequel il subit nombreux rejets par l’expression de ses symptômes ».