Thèse Neurosciences / Université de Genève : Effet de la musicothérapie sur le développement cérébral des bébés prématurés

ALVES SA DE ALMEIDA, Joana Rita. Early structural connectivity in preterm infants’
brain and how music might shape it
. Thèse de doctorat : Univ. Genève et Lausanne, 2020,
no. Neur. 283

Eléments de l’abstract : Cette thèse cherche à évaluer les effets de la musicothérapie sur le développement structurel cérébral des enfants nés grands prématurés.
L’auteur arrive à la conclusion que l’intervention musicale postnatale précoce a conduit à une amélioration de la maturité microstructurelle d’autant plus importante qu’elle survient dans des régions présentant une altération due à la naissance prématurée et qui sont connues pour être impliquées dans l’audition, la cognition et le traitement des émotions.
Ainsi, la musicothérapie permettrait, de manière non invasive, d’améliorer le développement cérébral des nourrissons prématurés. L’effet observé « sur le circuit orbitofrontal-temporopolaire, pourrait aider à atténuer les déficits socioémotionnels fréquemment observés dans cette population et à prévenir la perte de potentiel et les troubles neuro-développementaux associées à la prématurité ».

Marie-Armelle Corgne-Lavigne ouvre un cabinet de musicothérapie à Retiers (35)

Infirmière depuis plus de 20 ans, Marie-Armelle Corgne-Lavigne s’est parallèlement formée à la musicothérapie pour finalement obtenir un DU au sein de l’Institut de Musicothérapie de Nantes (44).
Après une longue expérience en institutions, elle vient d’ouvrir son cabinet libéral à Retiers (35), en Bretagne. Marie-Armelle Corgne-Lavigne accompagne des enfants et des adolescents.

Situé au 9, rue, Anatole Le Braz, le cabinet est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 20 h et le samedi de 9 h à 12 h sur rendez-vous.
Plus d’infos : 06 73 80 18 24, www.musicothérapeute-35-retiers.fr

Lire l’article complet de Ouest France, 15/01

Au Puy-en-Velay (43), le centre hospitalier Sainte-Marie se dote d’une unité de musicothérapie

Le projet d’unité de musicothérapie, piloté par Thibault Duchamp, infirmier et référent musicothérapie au sein du centre hospitalier Sainte-Marie au Puy-en-Velay (43), est désormais sur les rails. « Ici, nous utilisons [la musicothérapie] pour les soins psychiatriques concernant les angoisses, les psychoses ou encore les dépressions », explique Thibault Duchamp, qui s’appuie aussi bien sur les techniques de musicothérapie active que réceptive.

Si la salle est d’ores et déjà aménagée et partiellement équipée, le centre hospitalier Sainte-Marie a lancé une campagne de financement participatif pour finaliser le projet, notamment au travers de l’acquisition de nouveaux instruments et du matériel de MAO (musique assistée par ordinateur).
L’objectif est ainsi d’obtenir un financement de 12.080 € via la plateforme Kocoriko

Lire l’article de L’éveil de la Haute-Loire, 11/01

Emilie Régnier, musicothérapeute libérale à Plessala (22)

Depuis six mois, Émilie Régnier, musicothérapeute formée au sein de l’Atelier de Musicothérapie de Bordeaux (AMBx), a ouvert un cabinet libéral à Plessala, dans les Côtes d’Armor (22).
Dans le cadre de son activité, elle accompagne des enfants, des adolescents et des adultes.

Lire l’article complet

Pour la contacter : 06 72 18 07 98 – son site web

Emilie Régnier, musicothérapeute
(Source photo)


Marion Moreau de Reuilly, musicothérapeute, accompagne les résidents de l’EHPAD Armand-Cardeux à Nohant-en-goût (18)

Tous les vendredis après-midis, la musicothérapeute Marion Moreau de Reuilly intervient au sein de l’Ehpad Armand-Cardeux, à Nohant-en-goût (18).
Selon la psychologue de l’établissement, qui assiste à toutes les séances, la musicothérapie permet de « renforcer les liens entre les résidents et le personnel ».
L’accompagnement des résidents s’en trouve amélioré.

Lire l’article complet, Le Berry Républicain, 12/01

Mémoire / Suisse : Musicothérapie en soins intensifs

Laurence Ebacher, Sara Papaux, La musicothérapie aux soins intensifs : La musique comme traitement de la douleur et de l’anxiété aux soins intensifs, Bachelor of Science HES-SO, 2020

Ce mémoire, rédigé à quatre mains en vue de l’obtention du Bachelor of Science HES-SO en soins infirmiers (Haute Ecole de Santé La Source, Lausanne, Suisse), porte sur l’effet de la musicothérapie sur la douleur et l’anxiété des patients hospitalisés sur une unité de soins intensifs adultes, avec soin douloureux.
A l’issue d’une synthèse de la littérature, les deux auteurs proposent comme perspective de recherche : « La présence de musicothérapie dans les soins aigus pourrait offrir aux patients l’occasion de se retrouver au centre de leur prise en soins avec une plus grande emprise sur la gestion de leurs symptômes. »

Au Royaume-Uni, Sony Music offre 4 bourses pour la formation de musicothérapeute de Nordoff Robbins Music Therapy

Sony Music UK a décidé de soutenir le programme de formation de l’institut Nordoff Robbins Music Therapy, dont le Master of Music Therapy (MMT) se déroule sur deux ans.
Dans ce cadre, Sony Music offre quatre bourses, dont deux sur le site de Manchester et deux à Newcastle.

Ce diplôme offre la possibilité de postuler au Conseil des professions de santé et du soin afin d’être inscrit au registre officiel des musicothérapeutes.

Les quatre bourses offertes par Sony Music UK couvrent la totalité des frais de scolarité.

Certains d’entre vous envisagent d’exercer outre-Manche ?
Pour candidater, voici quelques infos :

La formation débutera en septembre 2021.
Les potentiels futurs musicothérapeutes intéressés ont jusqu’au 18 janvier prochain pour soumettre leur candidature.
Avant cela, une réunion en visio est prévu le 14 janvier.
En savoir plus

Nantes : Journées d’études cliniques en mars 2021 sur le thème « La temporalité en musicothérapie »

L’Institut de Musicothérapie de Nantes organise ses Journées d’études cliniques les Vendredi 19 et samedi 20 mars 2021 à la Faculté de médecine de Nantes. Au coeur de ces deux jours : « La temporalité en musicothérapie  »

Plusieurs conférences sont programmées autour de ce thème dans différents champs d’application de la musicothérapie, comme la prise en charge de patients autistes, le milieu carcéral, les soins palliatifs ou encore la néonatologie :

  • « TempOralité en musicothérapie au Maghreb : Rythmique du chant vs Rythmicité du verbe », Pr. Wassim JOMAA
  • « Imprévisibilité, discontinuité et hors-cadre : lorsque la narrativité musicale fait sens en musicothérapie » , Aurélie FRABOULET-MEYER
  • « Vers un accordage des temporalités dans la prise en charge d’enfants autistes », Rachel BARTHELEMY
  • Musicothérapie avec la « dyade prématurée » pendant l’alimentation : une question d’accordage ?, Dominique BRUGGER
  • Musicothérapie et prise en charge de la douleur : quelle temporalité ?, Marion MUGA
  • Musicothérapie auprès de patients en milieu carcéral, Cécile FRAND, Franck RENAUDIN, Docteur Lola BIAGINI
  • « Cheminement et Performance collective, Corps Rythme Voix », Bertrand RIPOCHE
  • « Le polyhandicap : Moments charnières dans la communication musicale », Vivian QUERIDO
  • « Soins palliatifs : quel tempo ? », Emmanuelle LEDEUIL, Cécile FOURAGE

Six salles thématiques et différents ateliers seront également proposés.

Pour plus de détails sur ces journées d’études cliniques, c’est par ici

Pour s’inscrire, c’est par

Pour régler le montant de votre inscription, c’est par ici

Journée d’étude : « Quelles théories des pratiques en musicothérapie ? »

L’Association Française de Musicothérapie organise une journée d’étude en visioconférence (Zoom) le dimanche 7 février 2021 de 9h à 13h. Le thème ? « Quelles théories des pratiques en musicothérapie ? »

Après l’accueil des participants par François-Xavier Vrait, directeur de l’Institut de Musicothérapie de Nantes, et Nicole Duperret, Présidence de l’AFM, la journée comprendra 8 interventions, ainsi que des temps d’échanges avec les participants.

Vous pouvez retrouver le programme détaillé ci-dessous.

Pour s’inscrire