Musique et coma ou désordre de la conscience : mobiliser les traces mnésiques associées à l’histoire, aux vécus, aux préférences du patient

F. Perrin, Sentir et percevoir. Du coma à l’éveil de coma, In Analysis, Juin 2020

Proposer des stimulations personnalisées, c’est-à-dire qui renvoient à des contenus autobiographiques précis, à des patients dans le coma ou avec un désordre de la conscience (syndrome d’éveil non répondant, état de conscience minimale) « améliore les chances d’observer une réponse comportementale, végétative, cérébrale ou cognitive ».
Parmi les outils de stimulation efficaces figure la musique.

Acheter et lire l’article complet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s