Selon une nouvelle méta-analyse, l’intervention musicale est bénéfique pour la santé mentale et la qualité de vie

En Allemagne, l’Institute of Music Physiology and Musician’s Medicine vient de publier une méta-analyse regroupant les résultats de 26 recherches différentes visant à évaluer l’intérêt des interventions musicales sur une amélioration du bien-être mental et de la qualité de vie. Sur l’ensemble des études analysées, sept traitaient spécifiquement d’une intervention en musicothérapie.

La méta-analyse met en évidence l’effet positif de l’intervention musicale sur le bien-être et la qualité de vie. En revanche, elle ne permet pas de déterminer quel type d’intervention est à privilégier. Ainsi, les chercheurs concluent que « des études futures sont nécessaires pour clarifier les interventions musicales optimales et les doses à utiliser dans des scénarii cliniques ».

Lire l’étude complète, en anglais

Lire l’article de Elle, qui relate cette étude.

Musique et apprentissage de l’écriture : étude de cas

Lauriane Véron-Delor, Jean-Luc Velay, Isabelle Braibant, Jérémy Danna. Qu’apporte la musique à l’apprentissage de l’écriture ? Étude de cas auprès d’un enfant en grande difficulté d’écriture.. ANAE – Approche Neuropsychologique des Apprentissages Chez L’enfant, ANAE/PLEIOMEDIA, 2017. ⟨hal-01734942⟩
(Mis à jour en février 2022)

Centrant son attention sur la dysgraphie, cette étude a pour objectif de tester comment permettre à un élève ayant des difficultés d’écriture de mieux contrôler son mouvement en proposant d’effectuer des exercices graphomoteurs en musique.
Le cas présenté est celui d’un élève de CP présentant des difficultés importantes dans l’écriture, qui a bénéficié de 12 séances hebdomadaires de rééducation de l’écriture, dont six en musique (pendant la phase d’entraînement).
Les auteurs concluent, à l’issue de cette étude, qu’ajouter une musique de fond a participé à la
rééducation du geste graphique, sans détériorer la qualité spatiale de la trace écrite.

Lire l’article complet

Certains neurones répondent spécifiquement au chant

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) vient de publier une étude, dans la revue Current Biology, ayant permis d’identifier une population de neurones situés dans le cortex auditif du lobe temporal, qui semblent répondre à la combinaison spécifique de la voix et de la musique, mais pas à la parole régulière ou à la musique instrumentale. En d’autres termes, ces neurones répondent au chant.

Lire le communiqué du MIT

Lire l’article complet de Trust My Science, 24/02

Etude : Effet de la musique sur les symptômes de la ménopause

Des recherches sont actuellement menées en vue d’évaluer l’intérêt d’approches non-médicamenteuses dans l’accompagnement des effets secondaires de la ménopause, qui ont parfois de lourdes conséquences pour la qualité de vie des femmes.

Une récente étude de la North American Menopause Society, publiée dans la revue Menopause, porte son attention sur la musique. Elle porte sur 50 femmes, dont la moitié a constitué un groupe contrôle, tandis que l’autre moitié a bénéficié de séances d’écoute musicale de 30 minutes de façon régulière.
Les résultats montrent une réduction très significative du syndrome dépressif et une diminution des symptômes liés à la ménopause.

Lire le communiqué de la North American Menopause Society, 26/01/2022

Lire les articles de l’info.re, de cnews, et de Pourquoi Docteur

Revue canadienne de musicothérapie : Edition 2021

La dernière édition de la Revue canadienne de musicothérapie est disponible en téléchargement ci-dessous.

Elle se compose de :
– Entrevue avec le Dr Colin Andrew Lee
– un document de réflexion : Reconsidering the Dominant Narratives of the Music Therapy Profession for the Future
– Expériences de musicothérapeutes travaillant à court terme avec des groupes d’adolescents en santé Mentale
– une revue de la littérature autour du thème : « Can Music Improve Sleep Quality ? »
– un article sur un nouvel institut pour promouvoir et soutenir la musicothérapie
– Une critique du documentaire d’Isabelle Raynauld (réalisatrice) : De la musique pour le cerveau
– une critique du livre Guide musique, adolescence et bien être
– une critique du livre Compétences verbales de base pour musicothérapeutes

Au Maroc, des salles dédiées à la musique vont voir le jour au sein des hôpitaux

Au Maroc, la Fondation Abderrahmane Fennich a pour projet de créer des salles dédiées à l’éveil et à la pratique musicale au sein des hôpitaux.

Un premier espace a vu le jour fin 2021 au CHU Ibn Sina de Rabat.

L’investissement a bénéficié d’une subvention du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication. Alléger la souffrance des patients hospitalisés, tel est l’objectif de ce projet, qui devrait être décliné dans d’autres hôpitaux.

Lire l’article complet

Musique et Maladie d’Alzheimer

Vosges Matin, l’Est Républicain et Pourquoi Docteur ont, tous trois, publié un récent article sur l’intérêt de la musique dans la maladie d’Alzheimer.

Stimulation de la mémoire, maintien des capacités de communication, réduction de l’anxiété, amélioration du syndrome dépressif ou encore maintien de l’autonomie, les effets positifs observés et démontrés sont nombreux.

Vosges Matin évoque notamment une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Helsinki, qui a permis de distinguer deux types d’accompagnement à privilégier selon le stade de la maladie. Ainsi, le chant permet de stimuler la mémoire au stade précoce tandis que l’écoute musicale est préférable à un stade plus avancé.

Chacun des articles s’appuyant sur les bénéfices de la musique pour la personne atteinte d’Alzheimer, évoque la musicothérapie dans l’accompagnement des malades.

L’Est Républicain cite ainsi la reprise récente des ateliers de musicothérapie au sein de France Alzheimer 55.

Pourquoi Docteur met, pour sa part, à l’honneur la dimension neuroscientifique en s’appuyant sur une nouvelle étude menée par des scientifiques de l’université de Toronto, dont Michael Thaut. Cette étude suggère qu’écouter ses chansons préférées améliore la fonction cérébrale et la mémoire des patients atteints d’Alzheimer et de troubles cognitifs légers. Des changements s’opèrent alors dans les voies neuronales du cerveau.

Lire les articles :
Pourquoi Docteur, Alzheimer : écouter ses chansons favorites retarde le déclin cognitif

L’Est Républicain, La musique pour lutter contre la maladie d’Alzheimer

Vosges Matin, Alzheimer : les effets positifs de la musique

Petite synthèse des effets de l’écoute musicale

Dans cet article, Manon Lacroix passe en revue quelques-uns des bienfaits de l’écoute musicale, qui agit notamment sur le système de récompense du cerveau humain. Réduction du stress, de l’anxiété, de la douleur, stimulation de la mémoire et des fonctions cognitives ou encore soutien dans l’effort sportif, l’écoute musicale en elle-même présente des effets positifs. Différentes études sont d’ailleurs citées pour illustrer le propos de l’auteur, qui évoque aussi en quelques mots la musicothérapie pour améliorer l’état d’être de patients en souffrance.

Lire l’article complet

Musicothérapie et schizophrénie : étude des effets sur les capacités attentionnelles et de mémoire de travail des patients ?

Isabella SIRAGUSA, Rôle et impact des stimuli auditifs sur les processus attentionnels et sur la mémoire de travail dans la
schizophrénie
, Master 2 Mention psychologie clinique, psychopathologie et psychologie de la santé Parcours Neuropsychologie, Université d’Angers, 2021, 62 pages

Ce mémoire étudie les effets de la musicothérapie sur les capacités attentionnelles et de mémoire de travail des patients atteints de schizophrénie.
La littérature a d’ores et déjà mis en évidence les effets positifs de la musicothérapie sur le fonctionnement cognitif global des patients schizophrènes. Afin de mener ce projet, l’auteure commence d’abord par poser le cadre théorique de son travail de recherche, avec une approche globale des théories de la schizophrénie, puis une définition de la mémoire de travail, de l’attention avant de mettre en perspective, musique, musicothérapie, schizophrénie, mémoire de travail et attention.
Enfin, après avoir présenté sa méthodologie et les résultats, elle propose d’interpréter ceux-ci et de les discuter.

Lire le mémoire complet

Le mouvement en musique améliore la fonction motrice et l’équilibre chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson

Une synthèse avec méta-analyse, récemment parue dans la revue Minerva, montre que la thérapie par le mouvement en musique améliore de manière statistiquement significative la fonction motrice, l’équilibre, la vitesse et le blocage de la marche chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. 

Lire la synthèse et ses résultats.