Etude : Ecoute musicale et régulation des émotions

Amélie Hamel-Lesieur, Les expériences de nature relationnelle suscitées par l’écoute musicale en solitaire et leur rôle dans la régulation affective : Etude qualitative auprès d’adultes de la population générale, Doctorat en Psychologie, Université de Sherbrooke, juillet 2021, 102 pages

Cette étude « vise à identifier et conceptualiser les phénomènes par lesquels l’écoute musicale suscite des
expériences de nature relationnelle et à comprendre leurs rôles dans la régulation affective
auprès d’adultes de la population générale. Des entrevues semi-structurées ont été
réalisées auprès de neuf adultes rapportant accorder une grande importance à l’écoute de
musique et en retirer des bienfaits. »

Lire la thèse

Mémoire / Autisme et Musique : Emotion, communication, musicothérapie

Caroline Venner, Autisme et Musique : Emotion, communication, musicothérapie, Mémoire de Master II, Université de Bourgogne Franche-Comté, Mai 2021, 133 pages

Résumé :
Dans cette recherche, l’auteure aborde l’autisme du point de vue comportemental et
neurologique. Elle met en rapport les récentes avancées scientifiques avec la possibilité
d’utiliser la musicothérapie comme moyen d’expression émotionnelle pour l’individu
autistique. Elle s’intéresse donc à la réception et l’expression de l’émotion, notamment
musicale, ainsi qu’au bien fait que peut apporter la musicothérapie pour le développement de
la communication.

Musicothérapie et régulation des émotions

Des chercheurs hollandais et allemands ont récemment mené une étude (relayée sur Pourquoi Docteur) sur l’utilisation de la musique dans la régulation des émotions. Ce projet a été mené auprès de 31 personnes pour étudier plus spécifiquement les effets de l’entraînement musical sur la régulation implicite des émotions.

Pour ce faire, l’équipe s’est appuyée sur les mauvaises odeurs, qui déclenchent une émotion négative, et qu’ils ont combinées à une musique positive pour créer quatre combinaisons différentes de stimuli.
Après quoi, les participants ont bénéficié de trois semaines d’écoute réceptive de musique classique avant de recommencer le test. Auto-évaluation de la part des participants et IRM ont permis d’analyser les effets sur les participants et sur leur activité cérébrale.

Les résultats de cette étude montrent que l’intervention musicale régulière permettrait de réduire les émotions négatives suscitées par les mauvaises odeurs et plus largement un stimulus externe.

De quoi ouvrir de belles perspectives thérapeutiques…

Lire l’étude complète

Pourquoi Docteur, 01/07/2021

La musicothérapie, le musicothérapeute, le parcours de soins et les objectifs thérapeutiques

Dans un article récent, Le Télégramme propose de remettre en perspective ce qu’est la musicothérapie, à savoir une pratique qui s’inscrit dans un parcours de soins et qui implique, d’une part un musicothérapeute formé et, d’autre part, un ou des patients présentant une souffrance psychique ou une pathologie, altérant la relation à l’autre. Entre eux, il y a la musique et plus largement le sonore, utilisés pour ouvrir de nouveaux canaux de communication.

Cette mise au point salutaire faite, l’article évoque les effets de la musique sur le cerveau et les fonctions cognitives des patients. Sont notamment proposées quelques perspectives avec les patients atteints d’autisme ou encore de la maladie d’Alzheimer ainsi qu’avec les personnes cérébro-lésées.

Lire l’article complet du Télégramme

Mémoire / Canada : Le chant choral pour développer les habiletés sociales des enfants autistes

Flavie Bédard-Bruyère, Développement social de l’enfant autiste par le chant choral : trois études de cas, Mémoire de maîtrise en musique, Université de Laval, Québec, Canada, 2021, 85 pages

Ce mémoire a pour objet de comprendre comment l’activité parascolaire de chant choral en groupe (au sein d’une école spécialisée) peut contribuer à développer les habiletés sociales des enfants autistes.
Trois enfants âgés de 6 à 12 ans sont au cœur de cette étude qualitative.
Selon les premiers éléments analysés, le chant choral favoriserait une diminution des comportements stéréotypés et le contexte sécurisant de l’activité permettrait à l’enfant de se familiariser plus facilement avec les changements.

Lire le mémoire complet

Poésie et musicothérapie pour réduire l’anxiété et susciter les émotions positives

Tandis que le psychiatre américain Norman Rosenthal conseille la lecture de poésie pour surmonter les émotions négatives susceptibles de nous traverser en cette période de crise sanitaire mondiale, Diane Cacciarella souligne également, sur Pourquoi Docteur, l’intérêt de la musicothérapie pour agir sur les troubles de l’humeur.
Elle cite notamment les résultats d’une étude publiée dans la revue Frontiers in Psychology, montrant comment la musique permet de transformer une émotion négative en une émotion positive.
Evoquant les différentes approches de la musicothérapie, l’auteur de cet article cite, entre autre, la Méthode Bonny en musique et imagerie guidée.

Lire l’article complet, 15/04/21

Etude sur l’analgésie induite par la musique

Mathilde Cabon ; Anais Le Fur-Bonnabesse ; Steeve Genestet ; Bertrand Quinio ; Laurent Misery ; Alain Woda ; Céline Bodéré, Impact of Music on First Pain and Temporal Summation of Second Pain : A Psychophysical Pilot Study, in Music Perception (2021) 38 (3): 267–281

Plusieurs études cliniques et expérimentales ont d’ores et déjà montré la capacité de la détente psychomusicale à apaiser la douleur. Cette analgésie induite par la musique pourrait s’expliquer en partie par la modulation des signaux de douleur. Cet article étudie l’hypothèse que ce phénomène implique les systèmes inhibiteurs descendants de la douleur.

Lire l’article en anglais

Soin et musique

Dans Alternative Santé, Clara Delpas a publié, au début du mois, un article dans lequel elle propose une « plongée dans les promesses thérapeutiques du son ». Retraçant brièvement l’histoire de la place de la musique dans les sociétés humaines, elle développe notamment les effets neurophysiologiques et neurochimiques de la musique étudiés aujourd’hui.

Lire l’article complet

Effets de la musique sur le stress, l’anxiété, la douleur, le rythme cardiaque…

Femme Actuelle vient de consacrer un court article aux effets de la musique sur la douleur et l’anxiété, citant par exemple une expérience menée à Hong-Kong lors de la réalisation de coloscopies.

L’article évoque également une étude menée en Turquie, sur un échantillon de plus de 1.500 personnes, pour déterminer quel style de musique était le plus propice à diminuer le stress. Les indicateurs reposaient sur la pression artérielle et le rythme cardiaque.

Lire l’article complet