Vers la compréhension des modifications physiologiques et neuro-anatomiques induites par la pratique musicale. Apport des études scientifiques.

Emmanuel Culcasi, Sophie Thétiot-Laurent.
Vers la compréhension des modifications physiologiques et neuro-anatomiques induites par la pratique musicale. Apport des études scientifiques. 2018. <hal01826294>

Extrait : « (…) Les modifications de la plasticité cérébrale induites par l’apprentissage de la musique ont été intensivement explorées par les scientifiques. Ainsi, il apparaît que jouer d’un instrument entraîne l’activation de zones spécifiques du cerveau, en modifie la structure et développe une meilleure communication entre ces dernières. Parallèlement à cela, la pratique musicale favorise le développement global, la communication et la socialisation. (…)
Une attention particulière sera ensuite apportée aux études exploitant les bénéfices de la musique auprès de sujets, depuis l’apprentissage du langage ou de la lecture jusqu’aux troubles psychomoteurs, neuro-dégénératifs ou les troubles envahissants du développement. »

Lire le document complet

cranium-3244109_640

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s