Quand le Docteur Jimmy Mohamed évoque les bienfaits de la musicothérapie sur Europe 1

Dans l’émission Sans Rendez-vous sur Europe 1, le Docteur Jimmy Mohamed a récemment abordé les effets de la musicothérapie.  Après en avoir rapidement défini les principes, il évoque, en s’appuyant sur le récent rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, les effets de la musicothérapie sur l’anxiété, la douleur, la pression artérielle ou encore pour diminuer les effets secondaires des chimiothérapies, améliorer la motricité dans les cas de maladie de Parkinson ou d’AVC etc…

Après quoi, le Docteur Jimmy Mohamed explique brièvement comment la musicothérapie agit : en stimulant la mémoire, les émotions… De même, en écoutant de la musique, le cerveau va sécréter de la dopamine et des endorphines.

Une équipe de recherche étudie la façon dont le cerveau décode musique et parole

Un récent article paru sur Futura-science.com évoque une étude récemment menée par une équipe franco-canadienne en vue de comprendre, au niveau physiologique et neuronal,  comment les deux hémisphères du cerveau humain sont mobilisés pour reconnaître une mélodie ou comprendre une phrase.

« Une équipe de recherche codirigée par Benjamin Morillon à l’Institut de neurosciences des systèmes (Inserm/Aix-Marseille Université), en collaboration avec des chercheurs de l’Institut-Hôpital neurologique de Montréal de l’Université McGill, a utilisé une approche innovante pour comprendre comment le langage et la musique sont décodés au sein de chaque hémisphère cérébral chez l’humain », explique notamment l’article.

Les résultats ont été récemment publiés dans la revue Science (Distinct sensitivity to spectrotemporal modulation supports brain asymmetry for speech and melody).

Lire l’article de Futura-science, 2/03

brain-951874_640

Dans son documentaire « De la Musique pour le cerveau », Isabelle Raynauld explore les bienfaits de la musique et l’intérêt de la musicothérapie

Dans un article publié sur lapresse.ca, Alexandre Vigneault s’intéresse au documentaire réalisé par Isabelle Raynauld et intitulé : « De la Musique pour le cerveau », qui explore les effets thérapeutiques des sons et des mélodies sur les grands prématurés, les personnes atteintes d’aphasie ou encore celles atteintes de cancer. On y découvre notamment la musicothérapeute Tanya Lavoie.

Extrait vidéo du documentaire :

Lire l’article de La Presse

Un autre article, publié par Maxime Demers dans Le Journal de Montéral, traite du même documentaire, fruit de plusieurs années de recherches.

Mise à jour : Autre publication du 19/02 sur le documentaire

36.9 : « De la musique pour accorder le cerveau »

Magazine santé de la Radio Télévision Suisse (RTS), 36.9 s’est récemment intéressé aux effets de la musique sur notre cerveau.
Le documentaire ci-dessous fait notamment intervenir, Hervé Platel, professeur de neuropsychologie (Université de Caen), Clara James, professeure responsable de l’Institut de Recherche de la Haute Ecole de Santé de Genève ou encore Petra Hüppi, médecin cheffe du service du développement et de la croissance des Hôpitaux Universitaires de Genève.

La musique et ses vertus thérapeutiques

Maxisciences.com consacre un article aux vertus thérapeutiques de la musique, dont il explique rapidement les effets sur notre cerveau et, par voie de conséquence, sur notre corps : de son effet anxiolytique à son usage motivateur dans l’effort, en passant par sa capacité à améliorer notre mémoire ou encore à faciliter nos « capacités sociales et notre empathie ».
Mathilde Ragot achève son article en énumérant d’autres vertus connues et reconnues de la musique : endormissement, amélioration des fonctions cognitives, réduction de la pression artérielle etc…

Lire l’article complet

 

cranium-3244109_640

Journée mondiale Alzheimer : La musique et ses effets sur les patients atteints

A l’occasion de la Journée mondiale Alzheimer, 20 Minutes a choisi de s’interroger sur les effets de la musique sur les patients atteints de cette maladie neurodégénérative.
L’article fait intervenir de nombreux experts comme Edith Lecourt, psychologue et musicothérapeute, Hervé Platel, chercheur à l’Université de Caen, Bernard Lechevalier, neurologue, Gérard Mick, neurobiologiste et consultant Alzheimer,  Claire Oppert, violoncelliste et musicothérapeute.
Les limites de la musicothérapie sur la maladie sont également évoquées. L’article s’achève néanmoins sur les résultats encourageants des derniers travaux, récemment présentés à Prague par Hervé Platel. Ce dernier a en effet mené une étude sur une trentaine de patients Alzheimer, qui sont parvenus à apprendre une nouvelle chanson.

Pour en savoir plus, lire l’article complet.

cranium-3244109_640

Nouvel ouvrage : Manuel clinique de rééducation par la musique

Manuel-Clinique-de-Rééducation-par-la-Musique-200x300Rédigé par Michael H. Thaut, professeur de neurosciences à l’Université du Colorado, et Volker Hoemberg, neurologue et directeur médical à la clinique St. Mauritius, à Meerbusch en Allemagne, l’ouvrage « Manuel clinique de rééducation par la musique : comment la musique contribue à soigner le cerveau » vient de paraître aux édition Deboeck Supérieur.

Cet ouvrage de 496 pages, qui s’inscrit dans le développement récent des neurosciences et de leur application dans un contexte thérapeutique, se veut un véritable guide d’application thérapeutique de la musique pour les troubles d’origine neurologique.

Il présente les différentes façon d’utiliser la musique pour contribuer à la réadaptation du cerveau, que ce soit en bénéficiant de la plasticité cérébrale ou en proposant une remédiation cognitive.

N.B. Cet ouvrage est traduit de l’anglais par Maël Grand, musicothérapeute clinicien, formé à l’Université Montpellier III après un double cursus en musicologie & psychologie. Maël Grand a par ailleurs été formé à la neuromusicothérapie par Michael H. Thaut. Il est en outre l’auteur du site neuromusicotherapie.com/

Lire des extraits

 

Un nouvel ouvrage vient de paraître : « Remédiation orthophonique par la musique »

Ouvrage collectif rédigé sous la direction de Françoise Estienne et Tatiana de Barelli, Livre« Remédiation orthophonique par la musique : troubles dys, surdité, écriture, bégaiement » vient de paraître aux éditions Deboeck Supérieur.
Composé de trois parties, totalisant 10 chapitres, ce livre se concentre en introduction sur les bienfaits de la musique, les liens entre musique et orthophonie, puis le lien entre musique et écriture.

La première partie, titrée « Les soubassements neurologiques », inclut le premier chapitre :

  • Cerveau et Musique, un état des lieux

La deuxième partie, titrée « Les soubassements pédagogiques », inclut le deuxième chapitre :

  • Apprendre par la musique

La troisième et dernière partie, titrée « La musique dans la pratique orthophonique », s’étend des chapitres 3 à 10.

  • Musique et Développement de la conscience phonologique : l’apport des comptines au cours de la petite enfance
  • Musique et Eveil langagier
  • Musique, retard de langage et de parole
  • Musique et dyslexie : Melodys®, un exemple de remédiation cognitivo-musicale des troubles dys.
  • Musique et troubles déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)
  • Musique et dysgraphie : la musique au secours du geste d’écriture
  • Musique et bégaiement
  • Musique et surdité : les implantés en chœur , d’une idée à la concrétisation

Lire des extraits de ce nouvel ouvrage

Une étude britannique apporte un nouvel éclairage sur la façon dont la musicothérapie agit sur le cerveau

Des chercheurs britanniques ont étudié la façon dont la musicothérapie agit et fonctionne sur le cerveau. Les résultats sont publiés dans la revue Frontiers in Psychology.

Sur pourquoidocteur-fr, un article de Johanna Hébert détaille d’une part, ce qu’est la musicothérapie et d’autre part, centre son attention sur « la Méthode Bonny en Musique et imagerie guidée », technique utilisée dans le cadre de l’étude précitée.

Lire l’article complet

cranium-3244109_640

Le Monde : Entretien entre Eléa Pommiers et Hervé Platel sur les liens entre musique, cerveau et imagination

Dans Le Monde du 24 juin 2019, Eléa Pommiers s’entretient avec le professeur de neuropsychologie (Université de Caen) Hervé Platel au sujet des liens entre musique, cerveau et imagination.
Ce spécialiste de la perception de la musique et de la mémoire humaine répond aux questions suivantes :
– Diriez-vous que l’imagination est indispensable au travail du musicien ?
– Quand nous parlons d’« imagination auditive », le cerveau entend-il vraiment les notes imaginées ?
– Mais l’imagination ne consiste pas qu’à recréer des états connus, elle permet aussi d’en créer de nouveaux…
– L’imagination est alors synonyme de créativité. Cela signifie-t-il que l’on peut travailler notre créativité, qu’elle s’acquiert ?
– Il ne suffit donc pas d’être imaginatif pour être créatif ?
– La musique n’existe pas que dans l’esprit des musiciens, elle touche aussi l’auditeur. Stimule-t-elle notre imagination, notre capacité à former des représentations mentales, lorsque nous l’écoutons ?

Lire l’article complet

cranium-3244109_640