Mémoire de Master : Ecoute passive d’un instrument de musique et régulation émotionnelle chez des personnes présentant une surdité moyenne à sévère

Sophie Monhonval
Mémoire de Master en sciences psychologiques à finalité spécialisée, option développement atypique et orthopédagogie
Université catholique de Louvain, Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation
182 pages
Dans quelle mesure l’écoute passive d’un instrument de musique contribue-t-elle
à favoriser la régulation émotionnelle chez des personnes présentant une surdité
moyenne à sévère ?

Extrait : « Spontanément, il est loisible de penser que pour pouvoir jouir de l’écoute d’une
musique, pour qu’elle vienne se mêler à nos ressentis, il faut l’entendre. Nous aurions
ainsi tendance à placer comme premier critère le fait de disposer d’une audition dans la
norme afin d’avoir accès à l’univers musical (Holmes, 2017). Qu’en est-il dès lors pour
des personnes présentant une surdité, celles-là qui ne répondent pas à cette exigence ? Ne leur est-il par conséquent pas possible d’être touchées émotionnellement par une
musique ? N’ont-elles donc jamais vu leurs ressentis se bousculer face à une expérience
musicale ?  (…)  »

Lire le mémoire

hearing-294057_640

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s