Mémoire – Musicothérapie et maladie de Parkinson : effets sur la dysprosodie émotionnelle

Lara Vieira, Intérêt de la musicothérapie pour les troubles de l’expression et de la
reconnaissance des émotions vocales et faciales dans la maladie de Parkinson
afin d’améliorer les capacités communicationnelles
, Mémoire de Master 2, Université Paris Descartes, Juin 2022, 73 pages.

Extrait : Trouble rencontré dans la maladie de Parkinson, la dysprosodie émotionnelle se définit comme l’incapacité ou la difficulté à reconnaître, exprimer et reproduire des sentiments, intentions ou émotions dans la communication verbale. Elle inclut une dysrythmie et une dysmélodie de la parole ainsi que des troubles de la reconnaissance et de l’expression des émotions faciales. Cette étude cherche à évaluer l’impact de la musicothérapie sur les habiletés émotionnelles des patients atteints de la maladie de Parkinson en reconnaissance et en expression, au niveau vocal et facial. Dans ce cadre, un protocole de musicothérapie, composé d’ateliers vocaux collectifs, visant à améliorer l’expression et la reconnaissance vocale et faciale, a été mis en œuvre. Si les résultats doivent être considérés avec précaution (en raison de différents biais, notamment), ils montrent une amélioration des capacités communicationnelles.

Lire le mémoire complet.