Mise en place d’un atelier de musicothérapie en hôpital de jour avec des patients atteints de maladies neurodégénératives

H. Lesniewska-Blache, V. Hocreitère, Une expérience d’atelier de musicothérapie pour les patients atteints de maladies neurodégénératives en HDJ de soins de suite et réadaptation, NPG Neurologie – Psychiatrie – Gériatrie, Janvier 2023

Au sein du service de soins de suite et réadaptation (SSR) du Centre Hospitalier d’Arpajon, un atelier de musicothérapie a été mis en place pour 17 patients atteints de maladies neurodégénératives et suivis en hôpital de jour.
Ces patients ont participé à une séance hebdomadaire d’1h30 pendant un an.
Les fonctions cognitives, la dépression et les troubles du comportement de huit patients ont pu être réévalués un an après le début de l’atelier de musicothérapie.
En conclusion, les troubles du comportement ont diminué de façon significative. Les symptômes dépressifs et les fonctions cognitives se sont améliorées de façon non significative.

Lire l’abstract, acheter l’article

France Alzheimer Jura et Ingrid Buatois proposent des séances de musicothérapie aux malades et à leurs aidants

France Alzheimer Jura propose en cette rentrée un cycle de 4 séances de musicothérapie aux malades atteints de troubles cognitifs accompagnés ou non de leurs aidants.
Après deux premières séances le 5 septembre dernier et ce 13 octobre, deux nouvelles séances sont prévues les mardis 22 novembre et 13 décembre 2022.

Animées par la musicothérapeute jurassienne Ingrid Buatois, elles se dérouleront de 14h15 à 16h au sein de l’hôpital de Saint-Claude (39).

Focus généraliste sur la musicothérapie

Presse Santé vient de consacrer un article à la musicothérapie évoquant différents aspects de cette pratique clinique.
Après avoir défini en quoi consiste la musicothérapie, l’auteur évoque l’influence de la musique au cours de la petite enfance, puis son intérêt dans la gestion des émotions, de l’anxiété ou encore de la douleur.
Enfin, l’article s’achève en abordant la dimension rééducative de la musicothérapie, notamment dans la récupération des fonctions langagières après un AVC ou encore dans le maintien des capacités mnésiques lors de maladies neuro-dégénératives.

Lire l’article

Une nouvelle étude met en évidence l’intérêt de la musicothérapie pour améliorer la connectivité cérébrale chez les patients atteints d’Alzheimer

Chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer, la musicothérapie est notamment utilisée pour réduire l’anxiété et l’agitation, mais aussi et surtout, pour stimuler la mémoire.
Une récente étude menée par des chercheurs du laboratoire d’imagerie musicale et de dynamique neuronale de l’Université Northeastern montre une amélioration de la connectivité dans le cerveau, entre entre le système auditif et le système de récompense.
L’étude a porté sur 8 semaines avec des séances quotidiennes d’une heure.
A l’issue du programme, l’imagerie cérébrale a permis de mettre en évidence une amélioration très significative de la connectivité cérébrale, et ce, d’autant plus lorsque c’est le patient qui choisit la musique.

Lire l’article de Version Femina, 25/07

Lire les résultats de l’étude (en anglais)

musicothérapie et connectivité cérébrale / musique et cerveau

Mémoire – Musicothérapie et maladie de Parkinson : effets sur la dysprosodie émotionnelle

Lara Vieira, Intérêt de la musicothérapie pour les troubles de l’expression et de la
reconnaissance des émotions vocales et faciales dans la maladie de Parkinson
afin d’améliorer les capacités communicationnelles
, Mémoire de Master 2, Université Paris Descartes, Juin 2022, 73 pages.

Extrait : Trouble rencontré dans la maladie de Parkinson, la dysprosodie émotionnelle se définit comme l’incapacité ou la difficulté à reconnaître, exprimer et reproduire des sentiments, intentions ou émotions dans la communication verbale. Elle inclut une dysrythmie et une dysmélodie de la parole ainsi que des troubles de la reconnaissance et de l’expression des émotions faciales. Cette étude cherche à évaluer l’impact de la musicothérapie sur les habiletés émotionnelles des patients atteints de la maladie de Parkinson en reconnaissance et en expression, au niveau vocal et facial. Dans ce cadre, un protocole de musicothérapie, composé d’ateliers vocaux collectifs, visant à améliorer l’expression et la reconnaissance vocale et faciale, a été mis en œuvre. Si les résultats doivent être considérés avec précaution (en raison de différents biais, notamment), ils montrent une amélioration des capacités communicationnelles.

Lire le mémoire complet.

À Cauffry, un atelier de musicothérapie a été proposé dans le cadre du café des aidants

Les plateformes d’accompagnement et de répit de l’Oise ont pour vocation de soutenir les aidants dans l’accompagnement de leur proche souffrant de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, de la sclérose en plaques, de la maladie de Parkinson, et/ou de  personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie.

Dans le cadre des activités proposées, un atelier de musicothérapie a récemment été organisé lors du café des aidants à Cauffry (60).

Lire l’article du Courrier Picard, 7/02

Musique et Maladie d’Alzheimer

Vosges Matin, l’Est Républicain et Pourquoi Docteur ont, tous trois, publié un récent article sur l’intérêt de la musique dans la maladie d’Alzheimer.

Stimulation de la mémoire, maintien des capacités de communication, réduction de l’anxiété, amélioration du syndrome dépressif ou encore maintien de l’autonomie, les effets positifs observés et démontrés sont nombreux.

Vosges Matin évoque notamment une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Helsinki, qui a permis de distinguer deux types d’accompagnement à privilégier selon le stade de la maladie. Ainsi, le chant permet de stimuler la mémoire au stade précoce tandis que l’écoute musicale est préférable à un stade plus avancé.

Chacun des articles s’appuyant sur les bénéfices de la musique pour la personne atteinte d’Alzheimer, évoque la musicothérapie dans l’accompagnement des malades.

L’Est Républicain cite ainsi la reprise récente des ateliers de musicothérapie au sein de France Alzheimer 55.

Pourquoi Docteur met, pour sa part, à l’honneur la dimension neuroscientifique en s’appuyant sur une nouvelle étude menée par des scientifiques de l’université de Toronto, dont Michael Thaut. Cette étude suggère qu’écouter ses chansons préférées améliore la fonction cérébrale et la mémoire des patients atteints d’Alzheimer et de troubles cognitifs légers. Des changements s’opèrent alors dans les voies neuronales du cerveau.

Lire les articles :
Pourquoi Docteur, Alzheimer : écouter ses chansons favorites retarde le déclin cognitif

L’Est Républicain, La musique pour lutter contre la maladie d’Alzheimer

Vosges Matin, Alzheimer : les effets positifs de la musique

A Vico, en Corse, le musicothérapeute Jean-Jacques Andreani accompagne les résidents de l’EHPAD Maison Jeanne d’Arc

Depuis 2019, le musicothérapeute Jean-Jacques Andreani propose un « atelier chant » au sein de l’EHPAD Maison Jeanne d’Arc de Vico, en Corse.
Cet atelier à visée thérapeutique bénéficie du soutien de l’ARS et de la collectivité de Corse.
Interviewé par Corse Matin, Jean-Jacques Andreani définit la musicothérapie, avant d’en détailler les applications concrètes en gériatrie, notamment avec les personnes atteintes de maladies neurodégénératives.
Le musicothérapeute explique ensuite le déroulement d’une séance. Enfin, l’entretien s’achève sur l’évolution du projet au sein de l’établissement ces deux dernières années.

Lire l’article complet de Corse Matin, 1er juin 2021

Source photo : Babelio.