Revue Française de Musicothérapie : expression verbale et musicothérapie en psychiatrie

Nicole Duperret, Nelly Madeira, « Quelle parole le musicothérapeute en psychiatrie doit-il faire surgir ? En psychiatrie, le musicothérapeute doit-il absolument faire parler les malades ? », paru dans Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXVIII, N°2, décembre 2019

Dans cet article, les auteurs centrent leur réflexion sur l’expression verbale des malades en psychiatrie et s’interrogent sur la nécessité ou non de faire parler le patient en musicothérapie.

Extrait : « Les malades psychiatriques présentent tous des troubles de la parole, soit sur le plan du tempo, du rythme, de la mélodie (prosodie), de l’émission sonore (dysarthrie), ou du contenu, plus ou moins en rapport avec la réalité, plus ou moins riche, plus ou moins compréhensible… (…) De nombreux patients séjournant en hôpital psychiatrique souffrent d’un défaut de symbolisation, et bien souvent de mentalisation. Ils sont incapables de repérer leurs propres affects, de les nommer, et de transmettre à autrui leurs difficultés de penser. Une psychothérapie purement verbale se révèle rapidement inefficace. (…) C’est dans un tel contexte que l’indication de la musicothérapie est posée… »

Pour illustrer leur propos, Nicole Duperret et Nelly Madeira présentent deux cas cliniques en prise en charge individuelle et deux cas cliniques en musicothérapie groupale.

Lire l’article complet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s