Nouvel ouvrage / Musique et santé mentale : orchestrer la rencontre

Un nouvel ouvrage rédigé sous la direction de Angelika Güsewell, Émilie Bovet, Alexia Stantzos, Gilles Bangerter, Matthieu Thomas vient de paraître.
Baptisé Musique et Santé mentale : orchestrer la rencontre, il comprend une première partie « Créer, jouer, faire participer » avec quatre sous-parties :

  1. Composer pour les chambres de soins intensifs en psychiatrie : entretien collectif sur un processus de création musicale singulier
  2. Spectacle et handicap psychique : l’expérience du projet Terre de Lune 82
  3. Concerts d’urgence personnels : orchestrer un moment intime
  4. La musique comme médiation pour penser son propre corps de soignant·e·: une expérience pédagogique auprès d’étudiant·e·s HES en soins infirmiers

une deuxième partie sur les pratiques musicothérapeutiques avec

  1. Musicothérapie pour des patients souffrant d’une addiction comportementale
  2. Être bienveillant-e avec soi-même : l’auto-compassion en pleine conscience, en musicothérapie, comme ressource pour les personnes souffrant de douleurs chroniques
  3. L’évaluation musicothérapeutique en psychiatrie : un outil d’observation qualitatif

une troisième partie sur le soin par le chant

  1. L’utilisation du langage chanté en musicothérapie : un médium facilitant la rencontre avec des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs avancés
  2. La voix, instrument de mieux-être simple pour soignants et patients
  3. Les séances chant individualisées auprès de nouveau-nés prématurés et leurs parents en néonatologie : un dispositif dédié au soin et au tissage des premiers liens
  4. Chantons ensemble

Enfin, une dernière partie sur l’écoute musicale en psychiatrie.

  1. La médecine musicale en psychiatrie, hôpital universitaire d’Aalborg – pratique et recherche
  2. Videor audire : Une approche phénoménologique de l’écoute musicale thérapeutique
  3. Orchestrer la rencontre avec soi et autrui ? Les fonctions de l’écoute musicale dans les chambres de soins intensifs en psychiatrie

Des extraits peuvent être consultés sur le site cairn.info, où il est également possible d’acheter l’ouvrage pour 9,99€.

Editions Champ Social

ETUDE SUR L’EFFICACITÉ DU MONTAGE COMPOSITE RÉCEPTIF DANS LE SOUTIEN DE L’HOSPITALISATION DES PATIENTS SOUFFRANT DE DEPRESSION

Lionel Delpech, Jean-Luc Sudres, Le MCR : de la musicothérapie pour soutenir l’hospitalisation de la dépression, L’Encéphale, 26 février 2021

Technique de musicothérapie réceptive visant à induire un état de relaxation et un état thymique positif chez les patients atteints de dépression en psychiatrie, le montage composite réceptif (20 minutes) est, dans cette étude, utilisé avec 37 patients atteints de dépression sévère en clinique psychiatrique.
Pour évaluer l’efficacité de la méthode, la pulsation cardiaque et le taux de saturation d’oxygène dans le sang sont utilisés comme indicateurs de relaxation tandis que l’humeur est analysée à travers un entretien.

Cette étude conclut que le montage composite réceptif induit bien un état de relaxation et une modification de l’état thymique du patient.

Lire, acheter l’article

Au Puy-en-Velay (43), le centre hospitalier Sainte-Marie se dote d’une unité de musicothérapie

Le projet d’unité de musicothérapie, piloté par Thibault Duchamp, infirmier et référent musicothérapie au sein du centre hospitalier Sainte-Marie au Puy-en-Velay (43), est désormais sur les rails. « Ici, nous utilisons [la musicothérapie] pour les soins psychiatriques concernant les angoisses, les psychoses ou encore les dépressions », explique Thibault Duchamp, qui s’appuie aussi bien sur les techniques de musicothérapie active que réceptive.

Si la salle est d’ores et déjà aménagée et partiellement équipée, le centre hospitalier Sainte-Marie a lancé une campagne de financement participatif pour finaliser le projet, notamment au travers de l’acquisition de nouveaux instruments et du matériel de MAO (musique assistée par ordinateur).
L’objectif est ainsi d’obtenir un financement de 12.080 € via la plateforme Kocoriko

Lire l’article de L’éveil de la Haute-Loire, 11/01

Musicothérapie et psychologie projective : Etude sur l’efficacité du Montage Composite Réceptif à visée Projective

Lionel Delpech, Jean-Luc Sudres, L’efficacité thérapeutique du Montage Composite Réceptif à visée Projective (MCR-P) contre la dépression en psychiatrie, 17 octobre 2020

Psychothérapie brève associant musicothérapie et psychologie projective, le MCR-P vise le traitement de la dépression au cours de l’hospitalisation en soins psychiatriques. L’étude réalisée vise à démontrer son efficacité. Elle s’appuie sur 23 patients adultes dépressifs bénéficiant d’un traitement en psychiatrie, dont 13 constituent le groupe thérapeutique avec trois séances de MCR-P sur un mois. En fin de protocole, les patients du groupe thérapeutique montrent un niveau de dépression, d’anxiété et d’alexithymie clairement inférieur à ceux du groupe témoin.

Lire, acheter l’article


Interview du musicothérapeute canadien Dany Bouchard

Nous avons déjà évoqué sur ce blog, le travail du musicothérapeute canadien Dany Bouchard (voir ici) au sein du Département de psychiatrie du Centre universitaire de santé McGill.
Dans cette interview diffusée sur Radio Canada, il évoque sa démarche de « creative music therapy » ainsi que son projet mené avec l’organisation Les Impatients, qui se traduit par la sortie d’un album.

Ecouter l’interview, lire l’article

Bouchard

Revue Française de Musicothérapie : expression verbale et musicothérapie en psychiatrie

Nicole Duperret, Nelly Madeira, « Quelle parole le musicothérapeute en psychiatrie doit-il faire surgir ? En psychiatrie, le musicothérapeute doit-il absolument faire parler les malades ? », paru dans Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXVIII, N°2, décembre 2019

Dans cet article, les auteurs centrent leur réflexion sur l’expression verbale des malades en psychiatrie et s’interrogent sur la nécessité ou non de faire parler le patient en musicothérapie.

Extrait : « Les malades psychiatriques présentent tous des troubles de la parole, soit sur le plan du tempo, du rythme, de la mélodie (prosodie), de l’émission sonore (dysarthrie), ou du contenu, plus ou moins en rapport avec la réalité, plus ou moins riche, plus ou moins compréhensible… (…) De nombreux patients séjournant en hôpital psychiatrique souffrent d’un défaut de symbolisation, et bien souvent de mentalisation. Ils sont incapables de repérer leurs propres affects, de les nommer, et de transmettre à autrui leurs difficultés de penser. Une psychothérapie purement verbale se révèle rapidement inefficace. (…) C’est dans un tel contexte que l’indication de la musicothérapie est posée… »

Pour illustrer leur propos, Nicole Duperret et Nelly Madeira présentent deux cas cliniques en prise en charge individuelle et deux cas cliniques en musicothérapie groupale.

Lire l’article complet

3ème édition – « Innovation sonore : quand le son révolutionne la santé » à Chalon-sur-Saône

Le mercredi 22 janvier 2020 aura lieu la 3ème édition d’Innovation Sonore au pôle d’ingénierie numérique Nicéphore Cité à Chalon-sur-Saône (71).
L’événement a cette année pour thème : quand le son révolutionne la santé.
Il fera notamment intervenir Nelly Madeira, Musicothérapeute au Centre Hospitalier de Sevrey (71) pour répondre à la question suivante : Comment peut-on utiliser la musique à des fins thérapeutiques avec la musicothérapie ? 

D’autres interventions sont programmées sur les thèmes suivants :
– L’impact du son sur la santé
– Les innovations sonores au sein du service pédiatrie de l’hôpital de Chalon sur Saône.
– Présentation de l’état des recherches dans les ultrasons et leur applications médicales avec VeinSound et le LabTAU – INSERM
– Projet Neurosyllabic : la genèse d’un serious game de rééducation auditivo-cognitive. »
– Présentation du projet Vibiscus qui développe des matériaux acoustiques programmables pour atténuer les bruits auxquels les travailleurs sont exposés.
– « Les madeleines sonores » : paysages sonores virtuels en EHPAD pour résidents atteints de la maladie d’Alzheimer.
– Présentation courte instants magiques : Immortaliser et sublimer avec la musique cette première rencontre auditive magique entre vous et votre bébé.

Voir le programme complet et s’inscrire

Web

MAP : une nouvelle approche de musicothérapie réceptive pour améliorer le bien-être des jeunes hospitalisés en unité de santé mentale

Kim Archambault, PhD, Karole Vaugon, MD, Valérie Deumié, MD, Myriam Brault, BA, Rocio Macabena Perez, BA, Julien Peyrin, BA, Guylaine Vaillancourt, PhD, Patricia Garel, MD, MAP: A Personalized Receptive Music Therapy Intervention to Improve the Affective Well-being of Youths Hospitalized in a Mental Health Unit, Journal of Music Therapy, Volume 56, Issue 4, Winter 2019, Pages 381–402

Extrait (traduction) : MAP est une approche innovante de musicothérapie réceptive personnalisée, dérivée des méthodes de relaxation psychomusicale, visant à favoriser le bien-être et le rétablissement des jeunes confrontés à des problèmes de santé mentale.
Cette étude évalue le potentiel d’amélioration de l’humeur de ces jeunes, via la participation aux séances de musicothérapie (MAP) en établissement.

Lire le résumé complet en anglais

mental-health-2019924_640 (1)

Mémoire : Thérapie de médiation et patients états-limites

Emilie FELD, Le vécu de patients états-limites en thérapie à médiation
Master 2 – Psychologie clinique de l’adulte – 2018-2019
Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Éducation, Université de Liège

Extrait de l’introduction :
« Les médias artistiques utilisés sont multiples (arts plastiques, musique, danse, théâtre) de même que les publics touchés par ces pratiques (enfants, personnes âgées, personnes présentant un handicap, patients psychiatrisés, couples, patients incarcérés, etc). Toutefois, plusieurs auteurs (Roussillon, 2010 ; Brun, 2011 ; Rabeyron, 2017) soulignent l’écart conceptuel qui sépare la fréquence de ces pratiques médiatisées et leur théorisation. Ce vide dans la littérature et la recherche scientifique soulève des interrogations : en quoi consiste réellement l’art-thérapie ? Comment la définir ? Quel point commun au sein de ces diverses pratiques ? Ce travail se propose d’approcher les enjeux des thérapies à médiations. A ce stade, nous pouvons définir la thérapie à médiation comme l’utilisation d’un média artistique au sein d’un projet thérapeutique, qui devient à la fois le prétexte à la rencontre et le moyen d’expression privilégié entre thérapeute et patient (Boyer-Labrouche, 2000). La problématique générale de ce travail consiste à interroger les possibilités de soin proposées par un tel dispositif. »

Lire le mémoire complet

Histoires de chemins sonores : Récit d’un groupe thérapeutique pour adolescents

Marine Nicolas et Claire Peccia-Galletto, Histoires de chemins sonores. Récit d’un groupe thérapeutique pour adolescents, Enfance & Psy, 2019/2 (N° 82), pp.157 à 166

Résumé : Dans cet article, les auteurs présentent les éléments cliniques observés en lien avec la création de cartes sonores, métaphore d’un récit individuel et d’un voyage groupal, dans le cadre d’un groupe thérapeutique hebdomadaire de musicothérapie active pour adolescents au sein d’un hôpital de jour.

En savoir plus, acheter l’article