Le Département de l’Isère soutient l’accompagnement des personnes âgées par la musicothérapie. Zoom sur Julie Sanchez, musicothérapeute

Isère Mag, magazine du Département de l’Isère, publie dans son dernier numéro un article dédié à l’accompagnement musicothérapeutique des personnes âgées, afin notamment de réduire leur isolement et améliorer leur bien-être.
Dans ce texte, après le témoignage de l’épouse d’un patient atteint de la maladie d’Alzheimer, un bref historique de la musicothérapie et une présentation des différentes approches sont proposés, via notamment le témoignage de Julie Sanchez, musicothérapeute à Musique en Tête, une association qui bénéficie du soutien du Département.

Lire l’article complet dans Isère Mag

Julie Sanchez a également fait l’objet d’un récent reportage sur Télé Grenoble, à voir ci-dessous.

Julie Sanchez sur téléGrenoble

On parle musicothérapie sur RCF Isère dans l’écho des médias

Dans l’émission L’Echo des Médias sur RCF Isère, Laura Schlenker a choisi de faire le point sur les dernières recherches en matière de musicothérapie dans sa chronique du 2 juillet dernier.

Pour écouter sa chronique, c’est par ici

N.B. Comme souvent, Musicothérapie Médiadoc se doit, tout de même, de rappeler que la musicothérapie ne consiste pas seulement à diffuser de la musique aux patients, loin de là même ! Si les effets de la musique sur l’être humain sont aujourd’hui démontrés, la musicothérapie implique la présence d’un musicothérapeute certifié, dont les connaissances théorico-cliniques lui permettront d’évaluer les difficultés du patient, d’établir des objectifs thérapeutiques et d’identifier / utiliser les moyens adaptés pour accompagner son patient vers un mieux-être.

A Coublevie, l’unité de soins palliatifs expérimente la musicothérapie

Dans ce reportage du Dauphiné Libéré, le Dr. Della Monica, médecin gériatre, et Chrystelle Fontaine, cadre de santé, expliquent comment l’aromathérapie et la musicothérapie sont utilisées dans le service de soins palliatifs à Coublevie pour améliorer le confort des patients.
Le service propose des approches non-médicamenteuses depuis deux ans.

Lire l’article complet, voir la vidéo

hand-2906458_640