Diffuser des « contenus sonores apaisants » lors d’une intervention sous anesthésie générale aurait bien un effet sur la douleur post-opératoire et la consommation d’analgésiques

Une équipe de chercheurs vient de publier les résultat d’une étude montrant que la diffusion d’enregistrements au « contenu sonore apaisant » pendant une intervention chirurgicale sous anesthésie générale permettrait de réduire les douleurs et le recours aux analgésiques post-opératoires.
L’essai randomisé contrôlé, mené en Allemagne, a concerné 385 patients, qui ont été répartis en deux groupes. Dans le groupe des patients témoins, aucun enregistrement n’a été diffusé.
Les patients du deuxième groupe ont, pour leur part, entendu pendant leur anesthésie générale, « un enregistrement sonore composé d’une douce musique de fond par-dessus laquelle un texte était lu : il s’agissait de “suggestions thérapeutiques positives” rédigées et enregistrées par deux des auteurs de l’étude, Nina Zech et le Pr. Ernil Hansen ».
Au cours des 24h suivant l’intervention, ces patients ont présenté des niveaux de douleurs bien plus faibles que ceux du groupe contrôle et ont consommé moins d’analgésiques.

Les résultats de cette étude sont détaillés dans Sciences et Avenir.

Ils ont initialement été publiés dans thebmj le 10 décembre 2020
« Effect of therapeutic suggestions during general anaesthesia on postoperative pain and opioid use: multicentre randomised controlled trial »

Etude / Tunis : Effets de la musicothérapie lors d’une intervention chirurgicale

Mohamed Kahna. “The Contribution of Music Therapy to the Operating Room: A Randomized Control Study” MAR Case Reports 1.3 (2020)

Mohamed Kahna (Université de Tunis El Manar) vient de publier les résultats d’une étude menée sur une période de six mois, entre octobre 2019 et mars 2020, auprès de 68 patients adultes devant subir une intervention chirurgicale programmée, sous anesthésie locale.  Il s’agissait d’étudier les effets de l’écoute musicale, en appliquant les principes de la musicothérapie, avant, pendant et après l’intervention.  Les résultats montrent que les patients ayant bénéficié de la musicothérapie présentaient des niveaux de douleurs et d’anxiété plus bas que ceux du groupe contrôle. L’influence était également positive sur les signes vitaux (fréquence cardiaque, pression artérielle…) et sur le confort du patient.

Lire l’article complet en anglais

La clinique de Lille Sud se dote d’un dispositif de réalité virtuelle combinant hypnose et musicothérapie

La clinique de Lille Sud (groupe Ramsay Santé) vient d’adopter un dispositif de réalité virtuelle combinant hypnose et musicothérapie pour réduire l’anxiété des patients lors d’une intervention.
« Immersion, imagination et distraction » sont les maîtres-mots de cet outil innovant qui plonge le patient dans un environnement visuel et sonore « très travaillé ».

Lire l’article complet, paru dans 20 Minutes

lillesudcarrousel