Musicothérapie et accompagnement des patients atteints d’un cancer

Le 4 février dernier, c’était la Journée Mondiale contre le cancer. A cette occasion, plusieurs médias ont mis en exergue l’intérêt de la musicothérapie dans l’accompagnement des patients atteints d’un cancer, notamment pour diminuer la douleur et l’anxiété.

Musicothérapie active et réceptive ou encore détente psychomusicale s’appuyant sur le montage en U, les approches permettant d’amener le patient à de nouvelles sensations physiques et psychiques sont diverses.

Plusieurs études cliniques ont d’ores et déjà montré l’efficacité de la musicothérapie dans la réduction de la douleur et de l’anxiété mais aussi sur la fréquence cardiaque, la pression artérielle, la fatigue ou encore les nausées.

Dominique Bertrand et Anne Garnerie, musiciens et musicothérapeutes, témoignent de leur expérience.

Lire l’article complet


Webinaire : La musique comme thérapie

Un webinaire dédié à « la musique comme thérapie » est organisé le jeudi 14 janvier 2021, à 18h

Il fera intervenir :

  • Hervé Platel, professeur de Neuropsychologie à l’Université de Caen (Unité Inserm U1077).
  • Jacques Touchon, Professeur Emérite à l’Université de Montpellier, Doyen honoraire de la Faculté de Médecine et membre de l’unité INSERM U 1061 « Neuropsychiatrie: recherche épidémiologique et clinique »
  • Stéphane Guétin, fondateur et président de la société Music Care

Au programme :

  • 18h00 : Introduction
  • 18h05 : Comment la musique agit sur le cerveau ?  – Pr Hervé Platel
  • 18h20 : MUSIC CARE, comment ça marche ? – Dr Stéphane Guétin
  • 18h35 : Vers une prescription de musique ? – Pr Jacques Touchon
  • 18h50 : Questions/réponses

Renseignements et inscriptions

Etude : effet de la détente psychomusicale sur le prurit

S.Demirtas, C.Houssais, J.Tanniou, L.Misery, E.Brenaut, Efficacité de l’intervention musicale sur le prurit : étude prospective randomisée en ouvert, Annales de Dermatologie et de Vénéréologie, Volume 147, Issue 12, Supplément, Décembre 2020, Page A332

Symptôme fréquent lors de dermatoses chroniques, le prurit altère significativement la qualité de vie des personnes atteintes. Cette étude incluant 50 patients vise à évaluer l’efficacité de la détente psychomusicale (montage en U via l’outil Music Care®), sur l’intensité du prurit.

La moitié des patients a bénéficié de l’application d’une cold cream, l’autre moitié a bénéficié d’une séance de détente psychomusicale de 20 minutes.

Critère principal d’évaluation : évolution de l’intensité du prurit avant et une heure après l’intervention musicale.
Critères d’évaluation secondaires : effet de l’intervention musicale sur l’anxiété du patient (échelle STAI Y-A) ; retentissement du prurit (ItchyQoL) ; satisfaction des patients

Les résultats montrent l’intérêt des séances de détente psychomusicale. « Son utilisation de façon répétée au long cours sera intéressante à évaluer », concluent notamment les auteurs.

Acheter et lire l’article

Etude / Tunis : Effets de la musicothérapie lors d’une intervention chirurgicale

Mohamed Kahna. “The Contribution of Music Therapy to the Operating Room: A Randomized Control Study” MAR Case Reports 1.3 (2020)

Mohamed Kahna (Université de Tunis El Manar) vient de publier les résultats d’une étude menée sur une période de six mois, entre octobre 2019 et mars 2020, auprès de 68 patients adultes devant subir une intervention chirurgicale programmée, sous anesthésie locale.  Il s’agissait d’étudier les effets de l’écoute musicale, en appliquant les principes de la musicothérapie, avant, pendant et après l’intervention.  Les résultats montrent que les patients ayant bénéficié de la musicothérapie présentaient des niveaux de douleurs et d’anxiété plus bas que ceux du groupe contrôle. L’influence était également positive sur les signes vitaux (fréquence cardiaque, pression artérielle…) et sur le confort du patient.

Lire l’article complet en anglais

Recherche : Musicothérapie en anesthésie réanimation

Stéphane Guétin, Jacques Touchon, La musicothérapie en anesthésie réanimation, Le Praticien en Anesthésie Réanimation, Juin 2020

Cet article présente une synthèse des travaux de recherche sur l’intérêt de la musicothérapie, et plus exactement de la séquence en U, dans la prise en charge de la douleur lors d’une intervention. La technique utilisée « a un impact sur les paramètres hémodynamiques et respiratoires, et un effet psychologique en favorisant l’« écoute » entre soignant et soigné », souligne le résumé.

Acheter l’article

La détente psychomusicale permettrait de réduire le risque de récidive d’infarctus

Une étude, dont les résultats ont récemment été publiés par l’American College of Cardiology, démontre l’intérêt de l’écoute musicale dans la diminution du risque de récidive d’infarctus. 

350 personnes ont été suivies dans le cadre de cette étude.
Les chercheurs ont d’abord identifié les types de musiques qui favorisaient la détente chez chaque patient, selon plusieurs critères. Les volontaires devaient ensuite écouter 30 minutes par jour les musiques sélectionnées. 

A l’issue de l’étude menée sur plusieurs années, les chercheurs ont pu démontrer que les patients ayant bénéficié de ces séances de détente psychomusicale étaient moins anxieux et avaient moins de douleurs, que ceux qui n’en avaient pas bénéficié. Ils présentaient aussi un risque diminué de récidive de problème cardiaque. 

Lire l’article complet de Pourquoi Docteur, 27/03

Lire les résultats de l’étude

N.B. : L’article publié sur Pourquoi Docteur utilise le terme de musicothérapie. Nous avons volontairement ici utilisé le terme de « détente psychomusicale » comme substitutif dans notre synthèse. En effet, la musicothérapie implique la présence d’un musicothérapeute, qui va définir un/des objectif(s) thérapeutique(s) selon chaque patient ainsi que les outils/moyens pour y parvenir. La détente psychomusicale ne constitue qu’un seul des nombreux outils/moyens potentiellement utilisés par le musicothérapeute. 

Des élèves du lycée Le Dantec de Lannion, encadrés par le musicothérapeute Jean-Pierre Praud, élaborent une playlist destinée à la relaxation musicale

Sous l’impulsion de Nelly Cam, professeure de musique au lycée Le Dantec de Lannion (22), un projet en lien avec la musicothérapie est actuellement mené par une quizaine d’élèves. Jean-Pierre Praud, musicothérapeute au centre hospitalier Yves-Le Foll, à Saint-Brieuc, accompagne et encadre cette démarche.

Six séances de trois heures chacune seront utilisées pour élaborer une playlist adaptée, qui sera diffusée à des patients lors de séances de relaxation thérapeutique.
Les morceaux sélectionnés s’enchaînent selon un montage en U, méthode de relaxation psychomusicale décrite, pour la première fois, par Jean-Marie Guiraud-Caladou en 1979.

A l’issue du projet, le groupe se rendra à Saint-Brieuc pour présenter le travail réalisé à l’équipe médicale.

Lire l’article du Télégramme, 14/01/2020

dante

MAP : une nouvelle approche de musicothérapie réceptive pour améliorer le bien-être des jeunes hospitalisés en unité de santé mentale

Kim Archambault, PhD, Karole Vaugon, MD, Valérie Deumié, MD, Myriam Brault, BA, Rocio Macabena Perez, BA, Julien Peyrin, BA, Guylaine Vaillancourt, PhD, Patricia Garel, MD, MAP: A Personalized Receptive Music Therapy Intervention to Improve the Affective Well-being of Youths Hospitalized in a Mental Health Unit, Journal of Music Therapy, Volume 56, Issue 4, Winter 2019, Pages 381–402

Extrait (traduction) : MAP est une approche innovante de musicothérapie réceptive personnalisée, dérivée des méthodes de relaxation psychomusicale, visant à favoriser le bien-être et le rétablissement des jeunes confrontés à des problèmes de santé mentale.
Cette étude évalue le potentiel d’amélioration de l’humeur de ces jeunes, via la participation aux séances de musicothérapie (MAP) en établissement.

Lire le résumé complet en anglais

mental-health-2019924_640 (1)

L’HAD de la Fondation de la Croix Saint Simon, utilisatrice de Music Care©, se prépare à lancer une étude sur trois ans pour évaluer les effets de l’application lors des soins de pansements complexes

L’Hospitalisation à Domicile (HAD) de la Fondation de la Croix Saint Simon utilise, depuis quelques mois, l’application Music Care©, dont la vocation est d’agir contre la douleur, l’anxiété, la dépression, les troubles du sommeil ou encore la surconsommation médicamenteuse des patients.
Afin d’évaluer les effets de ce dispositif, une étudiante de l’université Paris Descartes, Camille Valette de Poplavsky, a d’ores et déjà mené, durant son stage de Master 2 en Psychologie de la santé, une première recherche   : « Etude mixte des effets de la musicothérapie sur la souffrance existentielle des patients en HAD ». Elle a ainsi comparé les bienfaits perçus par les personnes après une séance de relaxation classique et une séance de Music Care©.
L’HAD prévoit maintenant de mener une nouvelle étude, d’une durée de trois ans, sur les effets de Music Care© sur les symptômes rencontrés par les patients lors des soins de pansements complexes à domicile, qui peuvent générer douleur et/ou anxiété.

Pour financer cette étude, un dossier a été déposé, en juillet 2019, dans le cadre d’un appel à projet auprès de la Fondation de France avec une réponse prévue en décembre.

Source : CP de la Fondation Oeuvre de la Croix Saint-Simon, 18/10/2019

logo_mc

Musicothérapie et détente psychomusicale : la musique pour prendre soin de soi à la médiathèque de Rodez le 14 février

Le jeudi 14 février 2019, de 18h à 19h, à la Médiathèque de Rodez, Jean-François Labit, musicothérapeute clinicien, et Karim Kanal, guitariste et compositeur, proposeront une expérience de découverte de la musicothérapie et plus exactement de la détente psychomusicale à partir du montage spécifique dit en « U » pour favoriser la relaxation psychocorporelle et le ressourcement.

Lu sur Aveyron Digital News

JFLkk