Revue Française de Musicothérapie : Musicothérapie active, lien social et illusion groupale

Emmanuel LOIRET, « Sur l’illusion groupale en séance d’atelier de musicothérapie active », Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXIX, Février 2021

Dans cet article, Emmanuel Loiret s’interroge sur le principe fondateur de l’unité d’un groupe et notamment, sur le potentiel intrinsèque dont pourrait disposer la musique pour créer du lien social.
Afin de répondre à ce questionnement, l’auteur investigue les approches de Freud sur le lien social puis d’Anzieu sur l’illusion groupale. Puis, il explore la distinction lacanienne entre la langue et lalangue, pour faire émerger une hypothèse qui se mue en approche du potentiel de la musique dans l’unité du groupe.
Sa perspective théorique est illustrée par des observations en atelier groupal de musicothérapie active.

Lire l’article complet

Mémoire / Grèce : Musicothérapie groupale avec des mineurs migrants ou réfugiés non-accompagnés

Nikitas Kissonas, Group Music-Therapy with Unaccompanied Minor Migrants and Refugees, Thesis for Master’s degree, 2020, 75 pages

Le terme de mineurs non-accompagnés qualifie les enfants ayant quitté leur pays d’origine et se retrouvant seuls dans un nouveau pays. Cette définition ne tient pas compte du contexte, de la cause de leur départ. Or, ces enfants ont perdu leur famille, leur maison, ils ont pu subir des violences dans leur pays d’origine, pendant leur voyage ou encore dans leur pays d’accueil.
Ce mémoire propose la musicothérapie pour accompagner ces jeunes, plus appropriée selon l’auteur qu’une thérapie verbale, afin de dépasser les barrières culturelles et de langage. En outre, Nikitas Kissonas voit dans la musicothérapie groupale, une possibilité pour ces jeunes de développer des liens sociaux nécessaires à leur adaptation dans leur nouvel environnement.

Lire le mémoire (en anglais)

Coronavirus et confinement : Pourquoi la musique nous aide-t-elle ?

La propagation rapide du Coronavirus impacte désormais le monde entier et de nombreux pays ont choisi de recourir au confinement de la population pour ralentir l’épidémie.

Depuis lors, nous pouvons voir et entendre sur les réseaux sociaux ou à nos fenêtres, en France comme ailleurs, des personnes jouer de la musique et chanter.

Plusieurs musicothérapeutes et musicologues ont témoigné, ces derniers jours, dans les médias pour apporter leur éclairage  sur ce phénomène.

Ainsi, dans le Journal La Croix, Émilie Tromeur-Navaresi, musicothérapeute, et Hyacinthe Ravet, musicologue et sociologue, parlent de la musique comme vecteur du lien social. Elle « nous réunit quelles que soient nos cultures, notre histoire ou nos origines », explique notamment Emilie qui ajoute : « Elle permet de nous sentir vivant, de nous rapprocher, même si on est physiquement loin les uns des autres, même si on est confinés. »

Lire l’article complet.

Parallèlement, des initiatives ont aussi vu lejour. Miléna Hidalgo, psychologue et photographe, et Clémence Canadas-Salvador, psychologue et musicothérapeute, ont en effet choisi de proposer des consultations vidéos gratuites via Skype, afin d’aider la population à faire face au confinement.

Lire l’article du Midi Libre

Pour terminer cet article un peu spécial mais en lien avec l’actualité, j’ai sélectionné pour vous quelques initiatives musicales originales :

En France :

En Italie :

En Espagne :

Prenez soin de vous et restez chez vous !