Au Maroc, des salles dédiées à la musique vont voir le jour au sein des hôpitaux

Au Maroc, la Fondation Abderrahmane Fennich a pour projet de créer des salles dédiées à l’éveil et à la pratique musicale au sein des hôpitaux.

Un premier espace a vu le jour fin 2021 au CHU Ibn Sina de Rabat.

L’investissement a bénéficié d’une subvention du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication. Alléger la souffrance des patients hospitalisés, tel est l’objectif de ce projet, qui devrait être décliné dans d’autres hôpitaux.

Lire l’article complet

Jean-François Labit, musicothérapeute à Rodez, évoque la musicothérapie et son nouveau CD

Le site d’actualité aveyronline a récemment rencontré Jean-François Labit, musicothérapeute à Rodez depuis plus de 33 ans. Il y raconte sa rencontre avec la musicothérapie, qu’il définit ensuite, avant d’expliquer quelles en sont les indications puis explore le déroulement d’une séance avant de clôturer son échange avec des anecdotes en lien avec sa pratique clinique.

Lire l’article complet

Pour rappel, Jean-François Labit pilote également le réseau pluriprofessionnel Euterpe 12.

Il vient aussi de sortir un nouveau CD, « Musica et curae » vol.4, qui comporte des montages musicaux inspirés de techniques de musicothérapie pour accompagner les soins douloureux et les situations génératrices de stress, d’angoisse et d’anxiété.

La musicothérapeute Juliane Seller propose aussi des ateliers d’éveil sonore pour les tout-petits à Bagnères de Bigorre (65)

Musicothérapeute depuis 2007, Juliane Seller intervient au sein de différentes institutions (Ehpad, Mas, IME…). Elle propose par ailleurs également des ateliers d’éveil musical destinés aux petits enfants (1 à 4 ans) entourés de leurs parents ou grands-parents, au sein du sein du Tiers-Lieux en Bigorre.
Ces ateliers ont lieu deux mercredis par mois.

La Nouvelle République des Pyrénées, 13/12/2021

Voir la plaquette de Juliane Seller

Musique et Maladie d’Alzheimer

Vosges Matin, l’Est Républicain et Pourquoi Docteur ont, tous trois, publié un récent article sur l’intérêt de la musique dans la maladie d’Alzheimer.

Stimulation de la mémoire, maintien des capacités de communication, réduction de l’anxiété, amélioration du syndrome dépressif ou encore maintien de l’autonomie, les effets positifs observés et démontrés sont nombreux.

Vosges Matin évoque notamment une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Helsinki, qui a permis de distinguer deux types d’accompagnement à privilégier selon le stade de la maladie. Ainsi, le chant permet de stimuler la mémoire au stade précoce tandis que l’écoute musicale est préférable à un stade plus avancé.

Chacun des articles s’appuyant sur les bénéfices de la musique pour la personne atteinte d’Alzheimer, évoque la musicothérapie dans l’accompagnement des malades.

L’Est Républicain cite ainsi la reprise récente des ateliers de musicothérapie au sein de France Alzheimer 55.

Pourquoi Docteur met, pour sa part, à l’honneur la dimension neuroscientifique en s’appuyant sur une nouvelle étude menée par des scientifiques de l’université de Toronto, dont Michael Thaut. Cette étude suggère qu’écouter ses chansons préférées améliore la fonction cérébrale et la mémoire des patients atteints d’Alzheimer et de troubles cognitifs légers. Des changements s’opèrent alors dans les voies neuronales du cerveau.

Lire les articles :
Pourquoi Docteur, Alzheimer : écouter ses chansons favorites retarde le déclin cognitif

L’Est Républicain, La musique pour lutter contre la maladie d’Alzheimer

Vosges Matin, Alzheimer : les effets positifs de la musique

Petite synthèse des effets de l’écoute musicale

Dans cet article, Manon Lacroix passe en revue quelques-uns des bienfaits de l’écoute musicale, qui agit notamment sur le système de récompense du cerveau humain. Réduction du stress, de l’anxiété, de la douleur, stimulation de la mémoire et des fonctions cognitives ou encore soutien dans l’effort sportif, l’écoute musicale en elle-même présente des effets positifs. Différentes études sont d’ailleurs citées pour illustrer le propos de l’auteur, qui évoque aussi en quelques mots la musicothérapie pour améliorer l’état d’être de patients en souffrance.

Lire l’article complet

Rwanda : Batete, un plan d’action basé sur l’art, pour améliorer la santé mentale

Le Rwanda a récemment lancé une campagne de sensibilisation à la santé mentale. Dans ce cadre, un programme a été mis à l’honneur sur africanews.fr, Batete, piloté par l’organisation Ubumuntu.

Ce projet, qui se concentre sur les enfants et les adolescents victimes de violences et d’abus sexuels, s’appuie sur l’art pour accompagner ces jeunes. La musicothérapie figure dans le dispositif proposé.

Une méta-analyse met en évidence l’efficacité de la musicothérapie sur la réduction du stress, plus que d’autres interventions musicales

Dans un récent article, Pourquoi Docteur relaie une méta-analyse menée par des chercheurs hollandais incluant 12.000 participants et visant à étudier l’effet de la musique sur le stress.

Chercheuse en musicothérapie à l’Université d’Amsterdam, Martina de Witte est l’un des auteurs de cette méta-analyse, qui a également permis de mettre en évidence que la musicothérapie, plus que d’autres types d’intervention musicale, était efficace dans la réduction du stress.

Lire l’article de Pourquoi Docteur

Lire les résultats de la méta-analyse

Zoom sur Cécile Garcia, infirmière-puéricultrice-musicothérapeute à Larressore (64)

Infirmière-puéricultrice, Cécile Garcia s’est formée à la musicothérapie au sein de l’Atelier de Musicothérapie de Bordeaux (AMBx), dirigé par Gérard Ducourneau.
Elle intervient aujourd’hui comme musicothérapeute en cabinet à Larressore ou à domicile mais aussi en institutions (crèches, EHPAD, écoles…).

Sud Ouest lui a récemment consacré un article à lire ici

Pour contacter Cécile Garcia : cecilegarciamusico@gmail.com – 06 12 64 90 04 – https://www.facebook.com/cecilegarciamusico

Source : https://www.facebook.com/cecilegarciamusico

En Tunisie, le service de cancérologie de l’hôpital d’enfants Bechir Hamza se dote d’une salle de musicothérapie

A Tunis, l’hôpital d’enfant Bechir Hamza vient d’inaugurer, au sein de son service oncologie, une salle de musicothérapie, qui permettra de compléter l’offre de soins des enfants atteints d’un cancer.

Cet espace a pu voir le jour grâce à la coopération de l’association Selima et un financement d’origine allemande. C’est le premier espace ainsi équipé en Tunisie.

Lire les articles sur kapitalis et lapresse.tn

Photo d’illustration