Régis Chazot : Musicothérapie, via le chant adressé, en fin de vie

Régis Chazot, La créativité au service de la vie : le chant adressé, dans Jusqu’à la mort accompagner la vie, 2019/4, N°139, pp. 51 à 61

Dans cet article, Régis Chazot se concentre sur l’intérêt de l’art-thérapie et plus particulièrement de la musicothérapie dans l’accompagnement de la personne en fin de vie, « qu’elle soit dans une unité de soins palliatifs, dans un service de soins de longue durée ou dans un Ehpad ». Pour ce faire, l’auteur va d’abord explorer l’essence de son patient, avant de s’attarder sur l’expérience sonore in utero, qu’il qualifie de « sonate maternelle » puis de faire le choix du chant comme mode d’accompagnement, « comme main tendue, comme souffle partagé, comme chant adressé, comme expérience commune d’émotion, comme espace de créativité ». Nombreux sont ici les objectifs thérapeutiques décrits, qu’il s’agisse de favoriser l’expression et la relation, mobiliser le corps, restaurer l’estime de soi, solliciter la mémoire, partager les émotions…

Acheter et lire l’article

fantasy-4066241_640

Les effets du chant, de la musique et de la musicothérapie sur la maladie d’Alzheimer

Sur Medisite, la journaliste Pauline Capmas-Delarue vient de consacrer un article aux effets bénéfiques du chant et de la musique sur la maladie d’Alzheimer, s’appuyant notamment sur l’exemple d’une chorale américaine exclusivement composée de personnes atteintes de démence, dont la qualité de vie a ainsi été améliorée.

Après quoi, l’article évoque le fait que la musique « aide à se souvenir de certains mots », crée du lien entre les patients et leur entourage, « réduit l’anxiété et l’agitation, ravive les sentiments, réduit l’isolement social, stimule la créativité, renforce l’attention et favorise l’estime de soi. »

Plusieurs experts témoignent dans ce texte, dont le Dr Capucine Demnard, musicothérapeute, sur les effets de la musique sur le langage et la mémoire mais aussi Laura Ferreri, chercheuse en psychologie cognitive, sur la plasticité cérébrale.

Lire l’article complet

Lire l’encadré : La musique ralentit le déclin cognitif

dementia-3268560_640

Adoucir les maux via la musicothérapie. Deux exemples : Autisme et Alzheimer

Sur Psychologies.com, un très récent article de Charline Delafontaine centre son attention sur les bienfaits de la musicothérapie à travers deux volets :

  • l’un sur l’autisme, avec l’expérience de la chanteuse lyrique Catherine Boni
  • l’autre sur l’accompagnement de la maladie d’Alzheimer, avec un focus sur les patients de l’hôpital gériatrique Les Magnolias, à Ballainvilliers (Essonne), qui sont accompagnés par la chanteuse et musicothérapeute Pilar Garcia

Lire l’article complet

white-male-1871431_640

Musicothérapie et sclérose en plaques

Thèse pour le Doctorat en médecine, présentée et soutenue le 4 octobre 2019, Faculté mixte de Médecine et de Pharmacie de Rouen.

Benoît Emeraux. Intérêt des thérapies basées sur la musique dans la prise en charge rééducative des symptômes moteurs et non-moteurs des patients atteints de sclérose en plaques : une revue de la littérature. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02320800⟩

Extrait du résumé : Les résultats fonctionnels dans la prise en charge rééducative de pathologies neurologiques (maladies de Parkinson et Alzheimer, lésions cérébrales acquises, démences) semblent indiquer que la musicothérapie pourrait constituer une approche intéressante dans la prise en charge rééducative des patients atteints de sclérose en plaques (SEP). Une revue de la littérature a été réalisée : 13 articles ont été inclus, dont 11 essais contrôlés randomisés (ECR) et 2 essais contrôlés non-randomisés.

Lire la thèse

France Alzheimer Corse : un atelier de musicothérapie ouvre à Eccica Suarella

L’association France Alzheimer Corse lance, à compter du mercredi 6 novembre prochain, de 14h à 16h, un atelier de musicothérapie gratuit au sein de la salle de la cantine d’Eccica Suarella.
Il sera animé par Jean-Jacques Andréani.

« L’atelier propose une approche de musicothérapie originale utilisant la voix parlée, le chant et la musique instrumentale, destinée à guider les participants, en langue française ou en corse, sur divers «chemins d’exploration» afin qu’ils retrouvent les traces et faire travailler la mémoire. », indique l’association.

En savoir plus

Voir l’article de Corse Net Infos

8 et 9 novembre 2019 : 13èmes Rencontres professionnelles de musicothérapie active

« Improvisation, migration, mémoire et musicothérapie : à la rencontre de l’autre imprévu », tel sera le thème des 13èmes rencontres professionnelles de musicothérapie active, qui se dérouleront les Vendredi 8 et samedi 9 novembre 2019 au Centre Frédéric Ozanam (24 rue Maréchal Joffre) à Versailles.

Programme prévu, sous réserve de modifications de dernière minute :

Vendredi 8 novembre

9h00 : Accueil et café.

9h15 : Ouverture par Dominique BRUGGER. Musicothérapeute, Association TEMPO, Besançon.

9h30 : Responsorial de présentation animé par Christophe GROSJEAN, Musicothérapeute, Besançon.

10h00 : Les racines de la mémoire permettent-elles l‘aventure de l’improvisation ? Spécificités et singularité des pratiques en musicothérapie active. Willy BAKEROOT, Psychanalyste et Musicothérapeute. Paris.

11h00 : Pause.

11h15 : Comptines de gestes, randonnées. Maryse DUBREU-GAFFURI, Musicothérapeute. Mantes-la-Jolie.

11h30 : Constitution et animation d’un atelier de musicothérapie adultes : Le rituel et l’improvisation rythmiques avec des bâtons. La prise en compte de ce qui survient pendant les séances. Jean-Yves COLLART, Infirmier, Musicothérapeute, Association « Vivre et devenir », Le Havre.

13h00 : Repas.

14h00 : Comment improviser face à l’inhospitalité symbolique. Comment certains migrants se construisent face à la disqualification, en mobilisant les savoirs qu’ils portent. Jérémie PIOLAT, Anthropologue, Belgique. Laboratoire d’Anthropologie Prospective, LAAP. Université de Louvain la Neuve, (Financé par le FRESH)

15h30 : Pause.

16h00 : Expression primitive : La part d’improvisation en Danse-Thérapie. Pratique et théorie.
France SCHOTT-BILMANN, psychanalyste, danse-thérapeute. Paris.

17h30 : Échanges sur la journée.

18h30 : Fin

Samedi 9 novembre

09h00 : Comptines de gestes, randonnées. Maryse DUBREU-GAFFURI, Musicothérapeute. Mantes-la-Jolie.

09h30 : Piqûre de l’araignée/tarentule et les pratiques rituelles du tarentisme dans la province de Salerno en Italie. Atelier et théorie. Les travaux d’Annabella Rossi, anthropologue. Les danses traditionnelles de Campanie Tullia CONTE & Mattia DOTTO. Chercheurs en anthropologies, Danseurs, Paris.

11h00 : Pause

11h15 : Les pratiques fondamentales – Transmission des traditions orales rythmo-musicales en Afrique – Leurs applications avec des enfants handicapés en France. Quelles utilisations ? Jean LOULENDO, Musicothérapeute, Ethnomusicologue, Rythmomusicien, Paris

12h30 : Repas

14H00 : Jeux et rythmes conviviaux africains. La parole rythmée et chantée. Les responsoriaux. Le conte musiqué. Yao DONI et le groupe Togolais « Aktion théâtre »

15h15 : Pause

15h30 : Jeux chantés dansés de tradition française utilisés dans un contexte multiculturel. Frédéric RASSAK, Rythmo-musicien. Intervenant musical en milieu scolaire, Paris

16h30 : Discussions questions et bilan.

17h30 : Fin

Renseignements : 01 30 24 68 63 – carmina.carmina@free.fr

Plus de détails ici

Le musicothérapeute Jean-Luc Dragotto est intervenu lors d’une conférence à Cuxac-Cabardès, à l’occasion de la Journée Mondiale Alzheimer

L’EHPAD de Cuxac-Cabardès, dans l’Aude (11), a ouvert ses portes au public, le 21 septembre dernier, pour proposer une conférence dédiée à la maladie d’Alzheimer.
Animée par la psychologue de l’association France Alzheimer, Mme Condouret, cette conférence a également été l’occasion de faire le point sur le rôle de la musicothérapie dans l’accompagnement des malades atteints d’Alzheimer, grâce au musicothérapeute Jean-Luc Dragotto, qui intervient depuis une dizaine d’années auprès des aînés de la résidence La Montagne.

Lire l’article de La Dépêche

hand-2906458_640

 

Musicothérapeute clinicienne, Émilie Tromeur-Navaresi ouvre son cabinet à Lons-le-Saunier

Musicothérapeute clinicienne, titulaire du Master de Paris-Descartes, du DU de Montpellier et d’une certification en neuromusicothérapie, Émilie Tromeur-Navaresi a officiellement ouvert, le 30 août dernier, son cabinet libéral, place de la Comédie à Lons-le-Saunier, dans le Jura.

Déjà forte d’une longue expérience en EHPAD, en soins palliatifs et en unité Alzheimer en Bourgogne, cette jeune professionnelle de 33 ans élargit désormais son champ d’action, assurant la prise en charge de tous types de publics.

Un article lui est consacré dans Le Progrès

Pour contacter Emilie :
06.51.33.73.66

Emilie

Marie-Paule Baumgartner propose un atelier de musicothérapie à l’École de musique des Lorraines de Longwy

Au sein de l’École de musique des Lorraines à Longwy-Bas (54), les cours reprendront le 16 septembre prochain.
Marie-Paule Baumgartner, qui a commencé à y enseigner en 2009, y proposera cette année un nouvel atelier : la musicothérapie.
Musicothérapeute certifiée, elle entend ainsi aider les enfants à améliorer leur mémoire, leur concentration, leur coordination motrice (…) ou encore accompagner des enfants souffrant de « dys » et troubles de l’attention.

Lire l’article du Républicain Lorrain (1er septembre 2019)

MPBaumgarntner

Le Monde : Entretien entre Eléa Pommiers et Hervé Platel sur les liens entre musique, cerveau et imagination

Dans Le Monde du 24 juin 2019, Eléa Pommiers s’entretient avec le professeur de neuropsychologie (Université de Caen) Hervé Platel au sujet des liens entre musique, cerveau et imagination.
Ce spécialiste de la perception de la musique et de la mémoire humaine répond aux questions suivantes :
– Diriez-vous que l’imagination est indispensable au travail du musicien ?
– Quand nous parlons d’« imagination auditive », le cerveau entend-il vraiment les notes imaginées ?
– Mais l’imagination ne consiste pas qu’à recréer des états connus, elle permet aussi d’en créer de nouveaux…
– L’imagination est alors synonyme de créativité. Cela signifie-t-il que l’on peut travailler notre créativité, qu’elle s’acquiert ?
– Il ne suffit donc pas d’être imaginatif pour être créatif ?
– La musique n’existe pas que dans l’esprit des musiciens, elle touche aussi l’auditeur. Stimule-t-elle notre imagination, notre capacité à former des représentations mentales, lorsque nous l’écoutons ?

Lire l’article complet

cranium-3244109_640