Mise en place d’un atelier de musicothérapie en hôpital de jour avec des patients atteints de maladies neurodégénératives

H. Lesniewska-Blache, V. Hocreitère, Une expérience d’atelier de musicothérapie pour les patients atteints de maladies neurodégénératives en HDJ de soins de suite et réadaptation, NPG Neurologie – Psychiatrie – Gériatrie, Janvier 2023

Au sein du service de soins de suite et réadaptation (SSR) du Centre Hospitalier d’Arpajon, un atelier de musicothérapie a été mis en place pour 17 patients atteints de maladies neurodégénératives et suivis en hôpital de jour.
Ces patients ont participé à une séance hebdomadaire d’1h30 pendant un an.
Les fonctions cognitives, la dépression et les troubles du comportement de huit patients ont pu être réévalués un an après le début de l’atelier de musicothérapie.
En conclusion, les troubles du comportement ont diminué de façon significative. Les symptômes dépressifs et les fonctions cognitives se sont améliorées de façon non significative.

Lire l’abstract, acheter l’article

Effets de la musicothérapie sur les symptômes moteurs et non-moteurs chez des patients atteints de la maladie de Parkinson

Lee, H.; Ko, B. Effects of Music-Based Interventions on Motor and Non-Motor Symptoms in Patients with Parkinson’s Disease : A Systematic Review and Meta-Analysis. Int. J. Environ. Res. Public Health 2023, 20, 1046. https://doi.org/10.3390/ijerph20021046

Cette revue systématique / méta-analyse vise à évaluer l’efficacité des interventions basées sur la musique sur les symptômes moteurs et non-moteurs chez des personnes atteintes de la maladie de Parkinson (MP).

La recherche initiale, menée sur PubMed, CINAHL, PsycINFO, et Cochrane Library CENTRAL, a permis d’identifier 745 études. 13 d’entre elles, portant sur 417 participants ont été retenues.

Les résultats de la méta-analyse mettent en évidence que les interventions basées sur la musique peuvent améliorer de manière significative la vitesse de marche, la longueur des foulées et la mobilité.

En revanche, les effets ne sont pas significatifs sur la cadence, la flexibilité cognitive, l’inhibition et la qualité de vie.
En conclusion, les résultats suggèrent que les interventions basées sur la musique sont efficaces pour l’amélioration de certains symptômes moteurs, mais les preuves pour les symptômes non-moteurs sont limitées.

Lire l’article complet

THESE / CANADA : Les pratiques alternatives, dont la musicothérapie, pour créer du lien avec des personnes âgées souffrant de troubles neurocognitifs

Grégory Ardiet, Créer des liens avec des personnes âgées ayant des troubles neurocognitifs en CHSLD : les savoir-faire des praticiennes alternatives, Thèse de Doctorat en Travail Social, Université du Québec, Montréal, Mars 2022

Cette recherche exploratoire s’intéresse aux savoir-faire créateurs de liens auprès de personnes âgées (PA) ayant des troubles neurocognitifs avancés au sein des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), mobilisés par des intervenants aux pratiques alternatives créatives, artistiques et sensorielles, parmi lesquels figurent les musicothérapeutes.

Lire la thèse complète