Mémoire / Canada : Le chant choral pour développer les habiletés sociales des enfants autistes

Flavie Bédard-Bruyère, Développement social de l’enfant autiste par le chant choral : trois études de cas, Mémoire de maîtrise en musique, Université de Laval, Québec, Canada, 2021, 85 pages

Ce mémoire a pour objet de comprendre comment l’activité parascolaire de chant choral en groupe (au sein d’une école spécialisée) peut contribuer à développer les habiletés sociales des enfants autistes.
Trois enfants âgés de 6 à 12 ans sont au cœur de cette étude qualitative.
Selon les premiers éléments analysés, le chant choral favoriserait une diminution des comportements stéréotypés et le contexte sécurisant de l’activité permettrait à l’enfant de se familiariser plus facilement avec les changements.

Lire le mémoire complet

A la découverte de la musicothérapie à l’école municipale de musique de Saint-Sébastien-sur-Loire

L’Institut de Musicothérapie de Nantes, dirigé par François-Xavier Vrait, et l’école municipale de musique de Saint-Sébastien-sur-Loire (44), se sont associés le week-end dernier pour proposer des ateliers,  animés par des musicothérapeutes et ouverts à tous.

François-Xavier Vrait a par ailleurs animé, samedi, une conférence, avec à ses côtés deux psychologues cliniciennes, sur le rôle de la musicothérapie dans l’accompagnement des enfants atteints de troubles du spectre de l’autisme.

Lire, acheter l’article de Ouest France

fxvrait

François-Xavier Vrait

Au Québec, le Club Lions de Chicoutimi finance la mise en place d’ateliers de musicothérapie pour les enfants autistes accompagnés par la Fondation Jean-Allard

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, l’une des 17 régions administratives du Québec, la Fondation Jean-Allard soutient quelque 250 familles touchées par l’autisme. Jusqu’à maintenant, elle proposait, trois jours par an, des ateliers d’art-thérapie et de musicothérapie. Afin de permettre la mise en place d’ateliers sur cinq ans, la Fondation va bénéficier du soutien du Club Lions de Chicoutimi, à hauteur de 20.000$ par an (100 000 $ sur cinq ans).
Des ateliers d’art-thérapie, de musicothérapie, d’ergothérapie et d’intégration sensorielle, d’aquathérapie et de zoothérapie seront ainsi proposés aux jeunes autistes âgés de 4 à 18 ans.

Lire l’article complet sur leQuotidien.com

téléchargement