Voix chantée, dysphonie et maladie de Parkinson

Mathilde Lefevre. Efficacité et apports de la voix chantée dans la prise en soins de la dysphonie dans
le cadre de la maladie de Parkinson
. Médecine humaine et pathologie. 2021. ffdumas-03282334f

Université de Normandie, mémoire pour l’obtention du certificat de capacité en Orthophonie.

Fil conducteur : Affection neurodégénérative connue pour ses symptômes moteurs, la maladie de Parkinson est également caractérisée par des symptômes non moteurs, dont des troubles de la voix, souvent sous-estimés par les professionnels de santé. Or, 70 % des patients atteints de la maladie de Parkinson sont concernés par les troubles de la voix seule (dysphonie), c’est-à-dire, sans atteinte de l’articulation. Outil thérapeutique de plus en plus utilisé, la voix chanté offre un bénéfice physiologique et psychique aux patients. L’étude cherche à évaluer l’intérêt et l’efficacité d’une intervention orthophonique par le chant.

Lire le mémoire complet

Adolescence et voix : « la voix génitale »

Anthony Brault, La voix génitale, Revue Française de Psychanalyse, 2021/4 (Vol. 85), pages 835 à 844

Eléments clés du résumé : La transformation biologique de la voix à l’adolescence ne se traduit pas nécessairement par une acceptation psychique simultanée.
Dans cet article, Anthony Brault, psychologue, s’appuie sur le travail analytique mené avec un garçon de 13 ans pour montrer comment l’attention portée à la voix, celle de l’adolescent tout comme celle de l’analyste, enrichit la chemin thérapeutique.

Lire, acheter cet article

Revue Française de Musicothérapie : Musicothérapie en addictologie

Nicolas JAUD, À la recherche de la voix perdue : une musicothérapie en addictologie, Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXIX n°2, Février 2021

Dans cet article, Nicolas Jaud présente sa pratique clinique en addictologie autour de l’utilisation de la voix et de la façon dont celle-ci peut s’articuler avec la symbolisation et le processus de subjectivation du patient.

Après avoir présenté les difficultés psychiques en lien avec les troubles de l’addiction, l’auteur détaille la pratique d’exploration vocale qu’il propose, à savoir « une pratique singulière d’un chant qui s’appuie sur la mise en valeur des harmoniques naturelles de la voix ». Elle se déroule en plusieurs étapes, qu’il développe. Nicolas Jaud explique ensuite la différence entre la pratique proposée et le chant diphonique, auquel elle pourrait s’apparenter. Dans le cadre thérapeutique proposé, le musicothérapeute chante avec le patient. Cette voix du thérapeute, « rassurante », « calme », « chaleureuse » est de nouveau abordée plus loin dans l’article sous l’angle du rapport au lien parental et au processus de subjectivation.

Lire l’article complet

Créatrice du concept Musicorps, Emmanuelle Jaffrelot libère voix et corps aux Ponts-de-Cé (49)

Emmanuelle Jaffrelot est à l’origine de la méthode Musicorps, qui vise à libérer la voix et le corps et est la « synthèse de trois formations en musicothérapie, de la technique « Corps et conscience » et de ma recherche personnelle », explique-t-elle dans un article récemment paru sur Ouest-France, qui détaille ensuite les fondements de son concept.

Intervenant au sein d’institutions de santé, auprès de professionnels du monde de la culture ou encore auprès d’enfants auxquels elle enseigne la musique…

Lire l’article complet de Ouest France, 29/02

Contacter Emmanuelle Jaffrelot : www.musicorps.fr, 02 41 44 44 66

jaffrelot

Emmanuelle Jaffrelot – http://musicorps.fr/index.htm