Mémoire : Musicothérapie, rythme et TDAH

Herquin, Pauline. La place du rythme en musicothérapie : Quels sont ses impacts sur les symptômes d’hyperactivité-impulsivité chez les enfants TDAH ?. Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Université catholique de Louvain, 2021. Prom. : Pinon, Nicolas.

Cette recherche porte son attention sur l’utilisation du rythme en musicothérapie dans l’accompagnement des enfants atteints de trouble de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Elle s’intéresse plus particulièrement à « l’hypothèse selon laquelle, l’entrainement rythmique par la musique permettrait de rerythmer l’enfant TDAH et de le resynchroniser au monde extérieur dans lequel il subit nombreux rejets par l’expression de ses symptômes ».

Thesis (Masters) / Canada : Musicothérapie et trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Albert, Nathalie (2019) Musicothérapie et intervention musicale auprès d’enfants atteints du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité : une recension des écrits. Masters thesis, Concordia University.

Extrait : « Les musicothérapeutes et les intervenants en psychologie, en neurosciences, en éducation et en d’autres domaines ont développé des interventions et des méthodes d’évaluation qui utilisent la musique en tenant compte des caractéristiques complexes de ce trouble qui affecte les fonctions cognitives et psychologiques, la motricité et les comportements. Cette recension des écrits inclut 23 études parues en anglais et en français entre 1998 et 2018 : 11 articles de recherche publiés et révisés par les pairs, huit thèses de doctorat et quatre mémoires de maîtrise. »

Télécharger le mémoire

Thèse : De l’aperception des rythmes à l’extension de l’horizon temporel chez l’enfant instable : pertinence et efficacité de la méthode de Communication Sonore Temporalisée appliquée à la prise en charge thérapeutique de 48 enfants (…)

De l’aperception des rythmes à l’extension de l’horizon temporel chez l’enfant instable : pertinence et efficacité de la méthode de Communication Sonore Temporalisée appliquée à la prise en charge thérapeutique de 48 enfants instables et impulsifs, âgés de 6 à 13 ans, répondant pour la plupart aux critères du diagnostic « TDAH » (étude fondée sur 413 séances organisées entre sept. 2006 et déc.2009)
MICHEL Renaud
Thèse de doctorat en Psychologie, 2010, Paris 5

« La méthode de Communication Sonore Temporalisée est une version adaptée d’une méthode classique de musicothérapie qui prend en compte les difficultés d’une population d’enfants instables… »
Suite du Résumé

graduate-150374_640