ETUDE SUR L’EFFICACITÉ DU MONTAGE COMPOSITE RÉCEPTIF DANS LE SOUTIEN DE L’HOSPITALISATION DES PATIENTS SOUFFRANT DE DEPRESSION

Lionel Delpech, Jean-Luc Sudres, Le MCR : de la musicothérapie pour soutenir l’hospitalisation de la dépression, L’Encéphale, 26 février 2021

Technique de musicothérapie réceptive visant à induire un état de relaxation et un état thymique positif chez les patients atteints de dépression en psychiatrie, le montage composite réceptif (20 minutes) est, dans cette étude, utilisé avec 37 patients atteints de dépression sévère en clinique psychiatrique.
Pour évaluer l’efficacité de la méthode, la pulsation cardiaque et le taux de saturation d’oxygène dans le sang sont utilisés comme indicateurs de relaxation tandis que l’humeur est analysée à travers un entretien.

Cette étude conclut que le montage composite réceptif induit bien un état de relaxation et une modification de l’état thymique du patient.

Lire, acheter l’article

Musicothérapie et accompagnement des patients atteints d’un cancer

Le 4 février dernier, c’était la Journée Mondiale contre le cancer. A cette occasion, plusieurs médias ont mis en exergue l’intérêt de la musicothérapie dans l’accompagnement des patients atteints d’un cancer, notamment pour diminuer la douleur et l’anxiété.

Musicothérapie active et réceptive ou encore détente psychomusicale s’appuyant sur le montage en U, les approches permettant d’amener le patient à de nouvelles sensations physiques et psychiques sont diverses.

Plusieurs études cliniques ont d’ores et déjà montré l’efficacité de la musicothérapie dans la réduction de la douleur et de l’anxiété mais aussi sur la fréquence cardiaque, la pression artérielle, la fatigue ou encore les nausées.

Dominique Bertrand et Anne Garnerie, musiciens et musicothérapeutes, témoignent de leur expérience.

Lire l’article complet


A Issoudun (36), la musicothérapie s’installe au sein de l’accueil de jour Alzheimer

Nicolas Portefaix, infirmier formé à la musicothérapie, a lancé en septembre dernier un cycle de musicothérapie au sein de l’accueil de jour Alzheimer de l’hôpital d’Issoudun (Indre – 36), dans le Centre.

Les séances se déroulent chaque mardi et incluent parfois des interventions musicales, comme celle de l’accordéoniste Pierre Cussac tout récemment.

Du chant à l’improvisation instrumentale en passant par l’écoute, les séances permettent aux participants de faire ressurgir des souvenirs, de générer des émotions.

Être dans l’échange, offrir au patient la possibilité d’être à nouveau acteur, renforcer l’estime de soi, améliorer l’état d’être, tels sont quelques-uns des objectifs poursuivis par Nicolas Portefaix dans le cadre des séances.

Lire l’article complet de La Nouvelle République, 18/01/2021

Au Puy-en-Velay (43), le centre hospitalier Sainte-Marie se dote d’une unité de musicothérapie

Le projet d’unité de musicothérapie, piloté par Thibault Duchamp, infirmier et référent musicothérapie au sein du centre hospitalier Sainte-Marie au Puy-en-Velay (43), est désormais sur les rails. « Ici, nous utilisons [la musicothérapie] pour les soins psychiatriques concernant les angoisses, les psychoses ou encore les dépressions », explique Thibault Duchamp, qui s’appuie aussi bien sur les techniques de musicothérapie active que réceptive.

Si la salle est d’ores et déjà aménagée et partiellement équipée, le centre hospitalier Sainte-Marie a lancé une campagne de financement participatif pour finaliser le projet, notamment au travers de l’acquisition de nouveaux instruments et du matériel de MAO (musique assistée par ordinateur).
L’objectif est ainsi d’obtenir un financement de 12.080 € via la plateforme Kocoriko

Lire l’article de L’éveil de la Haute-Loire, 11/01

Zoom sur Andrea Schindler, musicothérapeute à Lille

Nous avons déjà consacré plusieurs publications à Andrea Schindler en avril 2019 puis en juillet 2019 alors qu’elle venait de remporter le premier prix de l’appel à projets « La musique vecteur d’insertion et d’épanouissement pour tous » lancé par la Fondation Crédit Mutuel Nord Europe.

Le 3 décembre dernier, le site d’actualité infirmière Actusoins a consacré un article à cette musicothérapeute, diplômée de l’université Sorbonne Paris Cité et qui exerce désormais à Lille, au sein de l’hôpital Saint-Vincent de Paul avec des patients atteints de troubles du comportement alimentaire ainsi que des patients hospitalisés en soins palliatifs.

Son approche de la musicothérapie y est détaillée. Plusieurs soignants, notamment Vincent Dodin, psychiatre et chef du service TCA, Naheda Collet, infirmière du service TCA ou encore Claire Poulain, infirmière en soins palliatifs, apportent leur témoignage.

Lire l’article complet sur Actusoins

soins-palliatifs

Etude : effet de la détente psychomusicale sur le prurit

S.Demirtas, C.Houssais, J.Tanniou, L.Misery, E.Brenaut, Efficacité de l’intervention musicale sur le prurit : étude prospective randomisée en ouvert, Annales de Dermatologie et de Vénéréologie, Volume 147, Issue 12, Supplément, Décembre 2020, Page A332

Symptôme fréquent lors de dermatoses chroniques, le prurit altère significativement la qualité de vie des personnes atteintes. Cette étude incluant 50 patients vise à évaluer l’efficacité de la détente psychomusicale (montage en U via l’outil Music Care®), sur l’intensité du prurit.

La moitié des patients a bénéficié de l’application d’une cold cream, l’autre moitié a bénéficié d’une séance de détente psychomusicale de 20 minutes.

Critère principal d’évaluation : évolution de l’intensité du prurit avant et une heure après l’intervention musicale.
Critères d’évaluation secondaires : effet de l’intervention musicale sur l’anxiété du patient (échelle STAI Y-A) ; retentissement du prurit (ItchyQoL) ; satisfaction des patients

Les résultats montrent l’intérêt des séances de détente psychomusicale. « Son utilisation de façon répétée au long cours sera intéressante à évaluer », concluent notamment les auteurs.

Acheter et lire l’article

L’art-thérapie et la musicothérapie pour réduire l’anxiété au temps du confinement

S’appuyant sur le contexte actuel du deuxième confinement, avec toute l’anxiété qu’il peut générer, Top Santé propose, dans un article récent, le recours à l’art-thérapie ou à la musicothérapie, dans un objectif de relaxation.

Après une brève introduction visant à définir l’art-thérapie, l’article fait intervenir Louise Martin, art-thérapeute, qui présente le déroulement d’une séance et les objectifs thérapeutiques.

Après quoi, l’attention est porté sur la musicothérapie, avec une rapide présentation des différentes techniques (active / réceptive) et de quelques objectifs thérapeutiques.

Lire l’article complet

Pour rappel : Les consultations en cabinet d’art-thérapie ou de musicothérapie sont actuellement possibles.

Le musicothérapeute Jean-Pierre Praud forme les soignants de l’hôpital de Saint-Brieuc (22) à la musicothérapie réceptive

Le musicothérapeute Jean-Pierre Praud, qui mène par ailleurs un projet de musicothérapie avec des élèves du lycée Le Dantec de Lannion (projet évoqué sur ce blog), a récemment formé une quinzaine d’aides soignantes et infirmières de l’hôpital Yves Le Foll de Saint-Brieuc à la musicothérapie réceptive.
La musicothérapie a fait son entrée à l’hôpital de Saint-Brieuc en 2013. Jean-Pierre Praud intervient une journée par semaine.

Lire l’article de Ouest France, 5/02

Lire l’article du Télégramme, 5/02

praud

Source : Ouest France