Mémoire : Musicothérapie, rythme et TDAH

Herquin, Pauline. La place du rythme en musicothérapie : Quels sont ses impacts sur les symptômes d’hyperactivité-impulsivité chez les enfants TDAH ?. Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Université catholique de Louvain, 2021. Prom. : Pinon, Nicolas.

Cette recherche porte son attention sur l’utilisation du rythme en musicothérapie dans l’accompagnement des enfants atteints de trouble de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Elle s’intéresse plus particulièrement à « l’hypothèse selon laquelle, l’entrainement rythmique par la musique permettrait de rerythmer l’enfant TDAH et de le resynchroniser au monde extérieur dans lequel il subit nombreux rejets par l’expression de ses symptômes ».

Musicothérapie active et percussions : approche de Bernard Le Ludec

Le musicothérapeute breton Bernard Le Ludec, fondateur du centre Arts et Être à Lanester (56), vient de publier un article dans le dernier numéro de Soins Pyschiatrie, intitulé : « Une approche active de la musicothérapie par les percussions ».

Cet article comprend quatre parties qui se déclinent de la façon suivante : une nouvelle façon d’aborder la musique, vers une structure de musicothérapie, un atelier destiné aux personnes porteuses de handicaps, une pratique centrée sur les percussions.

Acheter et lire l’article complet
Bernard Le Ludec, Une approche active de la musicothérapie par les percussions, Soins Psychiatrie, Vol.41, N°327, pp.24-26

Périnatalité / Suzanne Maiello : Rythmes et mélodies des langages de l’Autre

Suzanne Maiello, Rythmes et mélodies des langages de l’Autre ; La dimension auditive de l’observation du bébé dans une culture non-occidentale, L’Autre, 2019/2 (Volume 20), pages 143 à 154

Dans ce texte, l’auteur s’interroge sur la précocité des premières proto-expériences d’altérité entre l’enfant prénatal et sa mère.

Extrait : « Bien avant l’accouchement, l’altérité indéniable de l’enfant s’annonce à la mère par des papillonnements infiniment légers, presque imperceptibles, mais qui témoignent déjà de l’existence d’un autre à l’intérieur du corps maternel (…) Pendant (…) sa vie prénatale, l’ouïe du bébé est prête à percevoir et à se syntoniser à la fréquence sonore de la voix maternelle que non seulement il perçoit, mais qu’il écoute activement, et vers laquelle il se penche… »

Lire le résumé, acheter l’article

pregnant-518793_640

Mémoire Diplôme d’Etat de psychomotricien : « Le rythme : un aller-retour entre soi et l’autre : les intérêts d’une médiation rythme, en groupe, au sein d’une unité de jour pour enfants »

Nous choisissons de publier ce mémoire consacré à la psychomotricité en raison du lien fort qu’il peut y avoir ici entre la démarche du psychomotricien et celle du musicothérapeute, via le rythme.

Manon Pivaut. Le rythme : un aller-retour entre soi et l’autre : les intérêts d’une médiation rythme, en groupe, au sein d’une unité de jour pour enfants. Médecine humaine et pathologie. 2016.

Après avoir présenté en première partie l’institution et les enfants suivis en incluant leur projet thérapeutique en psychomotricité, Manon Pivaut détaille, dans sa deuxième partie, l’intérêt d’un groupe à médiation rythme pour des enfants TDA/H.
Elle consacre ensuite sa troisième partie à l’intérêt du rythme pour la structuration psychocorporelle puis achève son mémoire par une quatrième partie dédiée à l’évolution du groupe suivi.

Lire le mémoire

Thèse : De l’aperception des rythmes à l’extension de l’horizon temporel chez l’enfant instable : pertinence et efficacité de la méthode de Communication Sonore Temporalisée appliquée à la prise en charge thérapeutique de 48 enfants (…)

De l’aperception des rythmes à l’extension de l’horizon temporel chez l’enfant instable : pertinence et efficacité de la méthode de Communication Sonore Temporalisée appliquée à la prise en charge thérapeutique de 48 enfants instables et impulsifs, âgés de 6 à 13 ans, répondant pour la plupart aux critères du diagnostic « TDAH » (étude fondée sur 413 séances organisées entre sept. 2006 et déc.2009)
MICHEL Renaud
Thèse de doctorat en Psychologie, 2010, Paris 5

« La méthode de Communication Sonore Temporalisée est une version adaptée d’une méthode classique de musicothérapie qui prend en compte les difficultés d’une population d’enfants instables… »
Suite du Résumé

graduate-150374_640