Musique et troubles Dys

Sur le blog d’Ora Visioconsultation, plateforme française de consultation en ligne, un article met en exergue l’intérêt de l’utilisation de la musique dans le traitement des troubles DYS.

« En 2015, une étude de l’INSERM a mis en lumière l’effet positif de la musique sur les enfants notamment dyslexiques. », souligne ainsi l’article, avant de présenter rapidement les deux types de musicothérapie (active et réceptive) puis de faire le lien entre ortophonie et musicothérapie dans l’accompagnement de ces troubles.

Pour finir, l’article détaille brièvement les bénéfices de l’utilisation de la musique pour chacun des troubles : dyslexie, dysphasie, dyspraxie, TDAH, autisme et dyscalculie.

Lire l’article complet

learn-3069053_640

Thesis (Masters) / Canada : Musicothérapie et trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité

Albert, Nathalie (2019) Musicothérapie et intervention musicale auprès d’enfants atteints du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité : une recension des écrits. Masters thesis, Concordia University.

Extrait : « Les musicothérapeutes et les intervenants en psychologie, en neurosciences, en éducation et en d’autres domaines ont développé des interventions et des méthodes d’évaluation qui utilisent la musique en tenant compte des caractéristiques complexes de ce trouble qui affecte les fonctions cognitives et psychologiques, la motricité et les comportements. Cette recension des écrits inclut 23 études parues en anglais et en français entre 1998 et 2018 : 11 articles de recherche publiés et révisés par les pairs, huit thèses de doctorat et quatre mémoires de maîtrise. »

Télécharger le mémoire

Un nouvel ouvrage vient de paraître : « Remédiation orthophonique par la musique »

Ouvrage collectif rédigé sous la direction de Françoise Estienne et Tatiana de Barelli, Livre« Remédiation orthophonique par la musique : troubles dys, surdité, écriture, bégaiement » vient de paraître aux éditions Deboeck Supérieur.
Composé de trois parties, totalisant 10 chapitres, ce livre se concentre en introduction sur les bienfaits de la musique, les liens entre musique et orthophonie, puis le lien entre musique et écriture.

La première partie, titrée « Les soubassements neurologiques », inclut le premier chapitre :

  • Cerveau et Musique, un état des lieux

La deuxième partie, titrée « Les soubassements pédagogiques », inclut le deuxième chapitre :

  • Apprendre par la musique

La troisième et dernière partie, titrée « La musique dans la pratique orthophonique », s’étend des chapitres 3 à 10.

  • Musique et Développement de la conscience phonologique : l’apport des comptines au cours de la petite enfance
  • Musique et Eveil langagier
  • Musique, retard de langage et de parole
  • Musique et dyslexie : Melodys®, un exemple de remédiation cognitivo-musicale des troubles dys.
  • Musique et troubles déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)
  • Musique et dysgraphie : la musique au secours du geste d’écriture
  • Musique et bégaiement
  • Musique et surdité : les implantés en chœur , d’une idée à la concrétisation

Lire des extraits de ce nouvel ouvrage

Mémoire de recherche : Holopsonie et capacités attentionnelles d’enfants en difficultés d’apprentissages

Lucile BOURDIN, mémoire de recherche en vue de l’obtention du diplôme de psychologue, sous la direction de Robert Voyazopoulos, 2016.
L’holopsonie, une approche sensorielle et ses effets sur les capacités attentionnelles d’enfants en difficultés d’apprentissages

Extrait : L’holopsonie est « une méthode de stimulation sensorielle auditive consistant en l’écoute de musique sur plusieurs séances à travers un casque. Les fréquences de la musique subissent des filtres et/ou des augmentations en miroir des courbes d’audition droite et gauche de la personne traitée.  (…) Dans ce mémoire, nous nous intéressons plus précisément à l’impact de quelques séances d’holopsonie sur les capacités attentionnelles de plusieurs enfants scolarisés en sixième dans une Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté (SEGPA) en raison de difficultés scolaires graves et durables. L’holopsonie favoriserait-elle une amélioration de l’attention chez ces enfants ? Pourrait-elle alors être une nouvelle solution, individualisée et inoffensive, pour prendre en charge les troubles de l’attention ? »

Lire le mémoire complet

abstract-2027962_640

Mémoire Diplôme d’Etat de psychomotricien : « Le rythme : un aller-retour entre soi et l’autre : les intérêts d’une médiation rythme, en groupe, au sein d’une unité de jour pour enfants »

Nous choisissons de publier ce mémoire consacré à la psychomotricité en raison du lien fort qu’il peut y avoir ici entre la démarche du psychomotricien et celle du musicothérapeute, via le rythme.

Manon Pivaut. Le rythme : un aller-retour entre soi et l’autre : les intérêts d’une médiation rythme, en groupe, au sein d’une unité de jour pour enfants. Médecine humaine et pathologie. 2016.

Après avoir présenté en première partie l’institution et les enfants suivis en incluant leur projet thérapeutique en psychomotricité, Manon Pivaut détaille, dans sa deuxième partie, l’intérêt d’un groupe à médiation rythme pour des enfants TDA/H.
Elle consacre ensuite sa troisième partie à l’intérêt du rythme pour la structuration psychocorporelle puis achève son mémoire par une quatrième partie dédiée à l’évolution du groupe suivi.

Lire le mémoire

Thèse : De l’aperception des rythmes à l’extension de l’horizon temporel chez l’enfant instable : pertinence et efficacité de la méthode de Communication Sonore Temporalisée appliquée à la prise en charge thérapeutique de 48 enfants (…)

De l’aperception des rythmes à l’extension de l’horizon temporel chez l’enfant instable : pertinence et efficacité de la méthode de Communication Sonore Temporalisée appliquée à la prise en charge thérapeutique de 48 enfants instables et impulsifs, âgés de 6 à 13 ans, répondant pour la plupart aux critères du diagnostic « TDAH » (étude fondée sur 413 séances organisées entre sept. 2006 et déc.2009)
MICHEL Renaud
Thèse de doctorat en Psychologie, 2010, Paris 5

« La méthode de Communication Sonore Temporalisée est une version adaptée d’une méthode classique de musicothérapie qui prend en compte les difficultés d’une population d’enfants instables… »
Suite du Résumé

graduate-150374_640