Des séances de musicothérapie organisées par la halte relais France Alzheimer à Plazac (24)

Dans le cadre de l’ouverture d’une halte relais France Alzheimer et maladies apparentées à Plazac, en Dordogne, des ateliers de musicothérapie sont proposés par la musicothérapeute Lucile Chaminade.

Une première séance a eu lieu le 10 mai dernier.

Pour en savoir plus : benevolat24@francealzheimer.org

Lire l’article complet de Sud Ouest, 19/05/22

À Cauffry, un atelier de musicothérapie a été proposé dans le cadre du café des aidants

Les plateformes d’accompagnement et de répit de l’Oise ont pour vocation de soutenir les aidants dans l’accompagnement de leur proche souffrant de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, de la sclérose en plaques, de la maladie de Parkinson, et/ou de  personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie.

Dans le cadre des activités proposées, un atelier de musicothérapie a récemment été organisé lors du café des aidants à Cauffry (60).

Lire l’article du Courrier Picard, 7/02

Les effets bénéfiques de la musicothérapie intégrée dans le parcours de soins

Le Figaro, sous la plume de Thomas Lestavel, a récemment consacré un article aux effets bénéfiques validés de la musicothérapie, qui fait notamment intervenir Hervé Platel, professeur de neuropsychologie à l’Université de Caen. Le sujet débute par une immersion au sein de la clinique psychiatrique Caradoc, à Bayonne, où un atelier de musicothérapie est proposé par Vincent Sierp, infirmier et musicothérapeute.

Lire l’article complet

Musique et Maladie d’Alzheimer

Vosges Matin, l’Est Républicain et Pourquoi Docteur ont, tous trois, publié un récent article sur l’intérêt de la musique dans la maladie d’Alzheimer.

Stimulation de la mémoire, maintien des capacités de communication, réduction de l’anxiété, amélioration du syndrome dépressif ou encore maintien de l’autonomie, les effets positifs observés et démontrés sont nombreux.

Vosges Matin évoque notamment une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Helsinki, qui a permis de distinguer deux types d’accompagnement à privilégier selon le stade de la maladie. Ainsi, le chant permet de stimuler la mémoire au stade précoce tandis que l’écoute musicale est préférable à un stade plus avancé.

Chacun des articles s’appuyant sur les bénéfices de la musique pour la personne atteinte d’Alzheimer, évoque la musicothérapie dans l’accompagnement des malades.

L’Est Républicain cite ainsi la reprise récente des ateliers de musicothérapie au sein de France Alzheimer 55.

Pourquoi Docteur met, pour sa part, à l’honneur la dimension neuroscientifique en s’appuyant sur une nouvelle étude menée par des scientifiques de l’université de Toronto, dont Michael Thaut. Cette étude suggère qu’écouter ses chansons préférées améliore la fonction cérébrale et la mémoire des patients atteints d’Alzheimer et de troubles cognitifs légers. Des changements s’opèrent alors dans les voies neuronales du cerveau.

Lire les articles :
Pourquoi Docteur, Alzheimer : écouter ses chansons favorites retarde le déclin cognitif

L’Est Républicain, La musique pour lutter contre la maladie d’Alzheimer

Vosges Matin, Alzheimer : les effets positifs de la musique

La musicothérapie : définition, techniques, objectifs.

Sur le site Journal des Femmes, Juliette Hochberg a recueilli les explications d’Emilie Tromeur-Navaresi, Présidente de la Fédération Française de Musicothérapie.
Dans cet entretien, celle-ci y explique ce qu’est la musicothérapie et comment s’établit un suivi musicothérapeutique, avant d’aborder les différentes techniques de musicothérapie (active, réceptive) puis les objectifs thérapeutiques.
Après quoi, l’intérêt de la musicothérapie pour des personnes atteintes de différentes pathologies est abordé (autisme, Alzheimer). Enfin, un petit focus est proposé sur quelques exemples pratiques concrets, comme le montage en U ou encore le dessin sous induction musicale.

Lire l’article complet, 11/05

Revue Brésilienne de Musicothérapie : Musicothérapie et maladie d’Alzheimer, revue systématique


FERREIRA, Maria Fonseca Soares, et.al. Musicoterapia em pacientes com doença de Alzheimer – uma revisão sistemática (p 31- 52), Revista Brasileira de Musicoterapia – Ano XXII n° 28 ANO 2020

Revue systématique de la littérature visant à analyser les effets de la seule musicothérapie chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, principalement sur les symptômes comportementaux et les difficultés cognitives.
L’article synthétise les résultats d’études observationnelles et d’essais cliniques randomisés (en anglais, portugais et espagnol).

démence

A Issoudun (36), la musicothérapie s’installe au sein de l’accueil de jour Alzheimer

Nicolas Portefaix, infirmier formé à la musicothérapie, a lancé en septembre dernier un cycle de musicothérapie au sein de l’accueil de jour Alzheimer de l’hôpital d’Issoudun (Indre – 36), dans le Centre.

Les séances se déroulent chaque mardi et incluent parfois des interventions musicales, comme celle de l’accordéoniste Pierre Cussac tout récemment.

Du chant à l’improvisation instrumentale en passant par l’écoute, les séances permettent aux participants de faire ressurgir des souvenirs, de générer des émotions.

Être dans l’échange, offrir au patient la possibilité d’être à nouveau acteur, renforcer l’estime de soi, améliorer l’état d’être, tels sont quelques-uns des objectifs poursuivis par Nicolas Portefaix dans le cadre des séances.

Lire l’article complet de La Nouvelle République, 18/01/2021

Musique et cerveau : « La symphonie neuronale » par Emmanuel Bigand

Chercheur en neurosciences cognitives à l’Université de Bourgogne, Emmanuel Bigand vient de publier, avec la neuroscientifique Barbara Tillman : « La symphonie neuronale – Pourquoi la musique est indispensable au cerveau ». Dans une interview sur France Musique, Emmanuel Bigand évoque d’abord le parcours qui l’a amené à s’intéresser aux effets de la pratique et de l’écoute musicale sur le cerveau.

Expliquant que les découvertes liées au développement de la neuro-imagerie ont permis de montrer que « la musique a vraiment une importance dans l’évolution de l’humanité, qui va au-delà d’une activité de culture ou de loisirs », le chercheur évoque aussi les perspectives de prise en charge de maladies neuronales, pour lesquelles la musique offrirait un accès aux zones atteintes, citant notamment l’exemple d’Alzheimer.

Il détaille ensuite ce qu’il entend par « symphonie neuronale » en développant différents exemples de la façon dont la musique parvient à activer des zones du cerveau très dispersées et comment elle favorise la neuro-plasticité, avec un impact sur des activités qui ne sont pas musicales.

Evoquant les différents âges de la vie, Emmanuel Bigand explique que la musique joue un rôle dans l’attachement de l’enfant dès la naissance et qu’elle a tout autant d’impact sur les patients atteints de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé, pour conserver une relation autrui. Enfin, l’interview s’achève sur les applications cliniques des recherches sur les effets de la musique.

Lire l’entretien sur France Musique, 2/10/2020

Mémoire / Canada – Musicothérapie active et maladie d’Alzheimer : « Conception d’un clavier musical pour entraîner les fonctions motrices et cognitives »

Sherezada Ochoa Echeverria, Conception d’un clavier musical pour entraîner les fonctions motrices et cognitives dans la maladie d’Alzheimer, Maîtrise en sciences cliniques et biomédicales – avec mémoire, Maître ès sciences (M. Sc.), 2020, 102 pages

Après une revue de la littérature visant à montrer l’intérêt de la musicothérapie pour soulager les symptômes de démence type Alzheimer, et plus particulièrement de la musicothérapie active, ce mémoire « a pour principal objectif de proposer un dispositif musical électronique permettant aux personnes au stage léger de la maladie d’Alzheimer de s’engager de manière autonome dans des sessions de musicothérapie active.

Il s’agit pour l’auteur de proposer un dispositif qui permettrait au patient de bénéficier ou de poursuivre des séances de musicothérapie en l’absence du thérapeute et/ou à domicile.

Lire le mémoire complet