Reportage avec la musicothérapeute québecoise Tanya Lavoie

Au Canada, le quotidien La Presse propose cette semaine un reportage au sein de la Fondation Papillon, où intervient la musicothérapeute Tanya Lavoie.
L’article évoque d’abord la distinction entre l’apprentissage musical et la musicothérapie, que la musicothérapeute décrit comme un outil permettant de développer les habiletés des enfants qu’elle accompagne : motricité, interactions sociales, confiance en soi…
Ces éléments sont éclairés par le cas du petit Léo, 4 ans, qui souffre d’une paralysie du bras gauche.
Les jeunes suivis au sein de la clinique Papillon sont atteints d’un handicap physique, intellectuel ou d’un trouble du spectre de l’autisme.
A travers le témoignage de la musicothérapeute, l’article évoque plus largement les différents publics auxquels peut s’adresser la musicothérapie, depuis le bébé prématuré jusqu’à la personne âgée atteinte de démence.

Lire l’article de La Presse.ca, 30/08

Découvrir le site web de Tanya Lavoie

Tanya Lavoie.
Source de l’image

Revue Française de Musicothérapie : Vol. 40, Mai 2022

Revue Française de Musicothérapie, Association française de musicothérapie, Vol. 40, Mai 2022

Christine Falquet, Quelles théories en jeu dans la musico-thérapie ?
Résumé : « La théorie du jeu symbolisant référée à la psychanalyse fonde ma pratique, et mon questionnement sur cette pratique ouvre sur de multiples champs disciplinaires référés à des épistémologies
différentes. La musico-thérapie est une pratique à trait d’union ouverte à la transversalité disciplinaire.
La pensée du musico-thérapeute est une pensée polyphonique, une pensée du jeu avec le multiple,
une pensée complexe à laquelle sa formation et sa pratique musicale l’a particulièrement bien préparé. »

Marie Orantin, Quand les théories entrent en résonance dans la clinique du musicothérapeute

Résumé : « La diversité des pratiques et des contextes cliniques en musicothérapie la place à la croisée de
différents modèles théoriques. Discipline à part entière, il est ainsi nécessaire d’en interroger sans cesse la polyphonie épistémologique, sachant que ce qui réunit les musicothérapeutes est un rapport singulier au non-verbal, au sonore et au musical. Cet article tente de décrire comment, dans le contexte de la rééducation fonctionnelle, l’approche psychanalytique et phénoménologique de la musicothérapie conceptualisée par le Professeur Edith Lecourt est entrée en résonance avec d’autres sciences humaines telles l’anthropologie du geste de Marcel Jousse et la philosophie de la musique de Francis Wolff.
« 

Anthony Brault, Des fondements mythologiques de la musique dans les théories (pubertaires) du musicothérapeute

Résumé : « A l’origine de la musicothérapie se trouve de nombreux mythes relatant le pouvoir magique de
la musique. Ce pouvoir peut être utilisé autant à des fins curatives que destructrices. Ces différents versants du pouvoir magique de la musique se retrouvent dans la manière dont l’objet musical est utilisé au moment de l’adolescence. Dans cet article, nous proposerons quelques théories pubertaires de la musique qui nous amèneront à repenser le rapport du musicothérapeute à la musique.
« 

Lou Latil, Devenir Musicothérapeute certifié au Canada

Résumé : Devenir musicothérapeute certifié au Canada est un court article décrivant la démarche pour être reconnu et certifié au Canada. L’auteur, ayant elle-même vécu ce processus, explique, pas à pas et par des exemples concrets, comment y parvenir et obtenir le statut professionnel de musicothérapeute accrédité (MTA).

Oscar Pisanti, Unheard melodies : la « fonction psychanalytique » dans l’écoute musicale en musicothérapie

Résumé : Cet article se focalise sur la dimension de l’expérience musicale qui concerne l’écoute, en particulier l’écoute musicale dans le travail avec la musicothérapie. À partir de la perspective psychanalytique sur le concept du sonore-musical et d’une méthode thérapeutique analytique, nous proposerons d’abord l’hypothèse d’une « fonction psychanalytique » de la musique. Cette fonction implique que la musique permet à qui écoute de rentrer en relation avec soi-même et avec son propre monde intérieur, de réaliser un travail psychologique conscient et inconscient avec les vécus émotifs évoqués et de conférer une signification symbolique personnelle à l’expérience d’écoute. Dans un second temps, la réflexion sur une expérience de musicothérapie réceptive pendant la pandémie Covid-19, nous permettra de montrer comment la fonction psychanalytique de la musique peut favoriser les processus de transformation et d’élaboration psychique des vécus traumatiques.

Agostino Trotta, Le chant d’Amour et de Psyché

Résumé : Dans ce titre d’apparence simple mais pourtant captivant, se dissimulent plusieurs concepts sur lesquels la psychologie des profondeurs et la psychanalyse se sont déjà longuement penchées. La fable d’Amour et Psyché, racontée de manière symbolique par Apulée, évoque en effet l’amour passionnel et pur en même temps entre la divinité (Éros, le dieu de l’amour) et l’âme, Psyché (en grec ancien souffle, force vitale, âme) ; elle évoque aussi les pulsions sexuelles (Éros et Thanatos) de vie et de mort, conçues par Freud. Finalement, la sculpture d’Antonio Canova « Psyché ranimée par le baiser de l’Amour », qui exalte la relation amoureuse et rédemptrice des deux personnages, peut ici symboliser la relation musicothérapeutique entre le patient et son thérapeute.

THESE / CANADA : Les pratiques alternatives, dont la musicothérapie, pour créer du lien avec des personnes âgées souffrant de troubles neurocognitifs

Grégory Ardiet, Créer des liens avec des personnes âgées ayant des troubles neurocognitifs en CHSLD : les savoir-faire des praticiennes alternatives, Thèse de Doctorat en Travail Social, Université du Québec, Montréal, Mars 2022

Cette recherche exploratoire s’intéresse aux savoir-faire créateurs de liens auprès de personnes âgées (PA) ayant des troubles neurocognitifs avancés au sein des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), mobilisés par des intervenants aux pratiques alternatives créatives, artistiques et sensorielles, parmi lesquels figurent les musicothérapeutes.

Lire la thèse complète

Deux musicothérapeutes québécois évoquent leur pratique de la musicothérapie

Au Canada, ce mois de mars est aussi le mois de la sensibilisation à la musicothérapie. A cette occasion, deux musicothérapeutes, Dan Goldman et Marie Fatima Rudolf, évoquent leur pratique de la musicothérapie dans les colonnes de Métro.

Le premier est musicothérapeute à la résidence de soins palliatifs Teresa-Dellar de Kirkland, travaille aussi avec des groupes de deuil et intervient en santé mentale avec des enfants victimes de troubles comportementaux post-traumatiques, ou encore auprès d’anciens combattants.

Marie Fatima Rudolf est musicothérapeute à l’hôpital de Lachine, évolue en soins longue durée mais aussi en soins palliatifs. Elle accompagne également en libéral des enfants autistes ou polyhandicapés.

Lire l’article complet, Métro, 9 mars 2022

Revue canadienne de musicothérapie : Edition 2021

La dernière édition de la Revue canadienne de musicothérapie est disponible en téléchargement ci-dessous.

Elle se compose de :
– Entrevue avec le Dr Colin Andrew Lee
– un document de réflexion : Reconsidering the Dominant Narratives of the Music Therapy Profession for the Future
– Expériences de musicothérapeutes travaillant à court terme avec des groupes d’adolescents en santé Mentale
– une revue de la littérature autour du thème : « Can Music Improve Sleep Quality ? »
– un article sur un nouvel institut pour promouvoir et soutenir la musicothérapie
– Une critique du documentaire d’Isabelle Raynauld (réalisatrice) : De la musique pour le cerveau
– une critique du livre Guide musique, adolescence et bien être
– une critique du livre Compétences verbales de base pour musicothérapeutes

Canada / Québec : La médiation musicale pour le bien-être et l’intégration des personnes réfugiées

Afin d’améliorer le bien-être psychologique et l’intégration des personnes réfugiées dans la ville de Québec, il a été proposé à 20 personnes, dont 10 réfugiées et 10 Québécois de longue date de participer à un atelier groupal en vue d’échanger et de jouer de la musique ensemble, et ce, à 10 reprises.

L’analyse des verbalisations avant / après montre une amélioration du bien-être des personnes ainsi qu’une meilleure intégration.

Lire l’abstract et la bibliographie, acheter l’article complet

Mémoire / Canada – Musicothérapie active et maladie d’Alzheimer : « Conception d’un clavier musical pour entraîner les fonctions motrices et cognitives »

Sherezada Ochoa Echeverria, Conception d’un clavier musical pour entraîner les fonctions motrices et cognitives dans la maladie d’Alzheimer, Maîtrise en sciences cliniques et biomédicales – avec mémoire, Maître ès sciences (M. Sc.), 2020, 102 pages

Après une revue de la littérature visant à montrer l’intérêt de la musicothérapie pour soulager les symptômes de démence type Alzheimer, et plus particulièrement de la musicothérapie active, ce mémoire « a pour principal objectif de proposer un dispositif musical électronique permettant aux personnes au stage léger de la maladie d’Alzheimer de s’engager de manière autonome dans des sessions de musicothérapie active.

Il s’agit pour l’auteur de proposer un dispositif qui permettrait au patient de bénéficier ou de poursuivre des séances de musicothérapie en l’absence du thérapeute et/ou à domicile.

Lire le mémoire complet

Dans son documentaire « De la Musique pour le cerveau », Isabelle Raynauld explore les bienfaits de la musique et l’intérêt de la musicothérapie

Dans un article publié sur lapresse.ca, Alexandre Vigneault s’intéresse au documentaire réalisé par Isabelle Raynauld et intitulé : « De la Musique pour le cerveau », qui explore les effets thérapeutiques des sons et des mélodies sur les grands prématurés, les personnes atteintes d’aphasie ou encore celles atteintes de cancer. On y découvre notamment la musicothérapeute Tanya Lavoie.

Extrait vidéo du documentaire :

Lire l’article de La Presse

Un autre article, publié par Maxime Demers dans Le Journal de Montéral, traite du même documentaire, fruit de plusieurs années de recherches.

Mise à jour : Autre publication du 19/02 sur le documentaire

Interview du musicothérapeute canadien Dany Bouchard

Nous avons déjà évoqué sur ce blog, le travail du musicothérapeute canadien Dany Bouchard (voir ici) au sein du Département de psychiatrie du Centre universitaire de santé McGill.
Dans cette interview diffusée sur Radio Canada, il évoque sa démarche de « creative music therapy » ainsi que son projet mené avec l’organisation Les Impatients, qui se traduit par la sortie d’un album.

Ecouter l’interview, lire l’article

Bouchard