Zoom sur Brice Terrié, musicothérapeute à La Roche-sur-Yon (85)

Musicothérapeute, musicien, compositeur, Brice Terrié intervient notamment au Fuzz’Yon (La Roche-sur-Yon-85), une salle de musiques actuelles, où il propose notamment à des petits groupes de réfugiés, des ateliers destinés à faciliter l’apprentissage du français par la musique.

Diplômé de l’Institut de Musicothérapie de Nantes, le musicothérapeute intervient également en EHPAD et dans des institutions accueillant des personnes en situation de handicap.

Deux articles viennent de lui être consacrés dans Ouest France et dans Le Journal du Pays Yonnais.

THESE : Musicothérapie et anorexie mentale

Thèse de Médecine, spécialité psychiatrie.

Layla Millet. Apport de la musicothérapie sur la flexibilité cognitive dans l’anorexie mentale, évaluation quantitative et qualitative. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨dumas-03637583⟩

Extrait du résumé : Cette thèse vise à évaluer l’influence de la musicothérapie sur la flexibilité dans l’anorexie mentale. La recherche a été menée dans le cadre d’un atelier de musicothérapie groupale (13 séances, 12 patientes) basé sur l’improvisation, le jeu et la créativité. Une double évaluation quantitative et qualitative de la flexibilité cognitive est effectuée à partir de tests neuropsychologiques, d’une échelle d’autoévaluation et d’observations cliniques.

Lire la thèse complète

Des séances de musicothérapie pour les résidents de l’EHPAD de Louannec (22), en Bretagne

Musicothérapeute formée au CIM, Juliette Tarlet intervient tous les mardis auprès des résidents de l’EHPAD de Louannec (22) avec pour objectifs de  « travailler le rythme, la motricité, de solliciter la mémoire non verbale, vocale, gestuelle, de procurer une joie immédiate, du plaisir » tout en maintenant une dynamique groupale.

Ce projet a été mis en œuvre avec le soutien de la Fondation des Hôpitaux de France, dans le cadre d’un appel à projets.

Juliette Tarlet intervient également au sein de l’hôpital de Paimpol, à l’Ehpad de Ploumagoar ainsi qu’auprès de particuliers.
06 84 44 33 39 – tarlet.juliette@orange.fr

Lire l’article de Ouest-France, 18/03

Des ateliers de musicothérapie pour les seniors à Colomiers (31)

Le Guichet Atout Seniors organise, du 16 mai au 4 juillet 2022, un cycle de sept séances de musicothérapie à destination des seniors, dans le cadre des ateliers de prévention et du bien vieillir.
Ces séances se dérouleront au sein de la salle d’activités de Colomiers (31), 14 allée du Béarn.

Dates : les lundis 16/05, 23/05, 30/05, 13/06, 20/06, 27/06, 04/07 de 15h à 16h

Inscriptions : 05 61 15 22 26

Deux musicothérapeutes belges évoquent l’accompagnement des patients par la musicothérapie

Le magazine belge Moustique vient de consacrer un article à la musicothérapie. Après une brève introduction sur les effets de la musique sur le cerveau, l’article évoque également les pathologies ou difficultés non neurologiques que la musicothérapie peut accompagner.

L’article s’appuie sur les témoignages de Fabienne Cassiers, musicothérapeute, fondatrice et responsable du Centre Benenzon à Schaerbeek et Alain Collinet, musicothérapeute.

« L’outil de travail de la musicothérapie est le média musical mais c’est dans la relation avec l’autre que tout se joue”, explique notamment Fabienne Cassiers

Lire l’article complet, Moustique, 26/03

Selon une nouvelle méta-analyse, l’intervention musicale est bénéfique pour la santé mentale et la qualité de vie

En Allemagne, l’Institute of Music Physiology and Musician’s Medicine vient de publier une méta-analyse regroupant les résultats de 26 recherches différentes visant à évaluer l’intérêt des interventions musicales sur une amélioration du bien-être mental et de la qualité de vie. Sur l’ensemble des études analysées, sept traitaient spécifiquement d’une intervention en musicothérapie.

La méta-analyse met en évidence l’effet positif de l’intervention musicale sur le bien-être et la qualité de vie. En revanche, elle ne permet pas de déterminer quel type d’intervention est à privilégier. Ainsi, les chercheurs concluent que « des études futures sont nécessaires pour clarifier les interventions musicales optimales et les doses à utiliser dans des scénarii cliniques ».

Lire l’étude complète, en anglais

Lire l’article de Elle, qui relate cette étude.