Marie-Noëlle Arrat, musicothérapeute à Montgiscard (31)

Musicothérapeute depuis 2016, Marie-Noëlle Arrat est installée à Montgiscard (31). Elle a répondu aux questions de Cédric Pavot, journaliste à ladepeche.fr.
Dans cette interview, elle définit la musicothérapie, évoque son parcours, les publics auxquels s’adresse la musicothérapie et les éléments clés d’une séance de musicothérapie.

Lire l’article complet, 27 mars 2021

Pour contacter Marie-Noëlle :

07 68 73 76 98
www.mn-arrat-musicotherapeute.com
arrat.musicotherapie@free.fr

Photo de profil de Marie-Noëlle Arrat

https://www.linkedin.com/in/marie-noelle-arrat

Etude sur l’analgésie induite par la musique

Mathilde Cabon ; Anais Le Fur-Bonnabesse ; Steeve Genestet ; Bertrand Quinio ; Laurent Misery ; Alain Woda ; Céline Bodéré, Impact of Music on First Pain and Temporal Summation of Second Pain : A Psychophysical Pilot Study, in Music Perception (2021) 38 (3): 267–281

Plusieurs études cliniques et expérimentales ont d’ores et déjà montré la capacité de la détente psychomusicale à apaiser la douleur. Cette analgésie induite par la musique pourrait s’expliquer en partie par la modulation des signaux de douleur. Cet article étudie l’hypothèse que ce phénomène implique les systèmes inhibiteurs descendants de la douleur.

Lire l’article en anglais

Soin et musique

Dans Alternative Santé, Clara Delpas a publié, au début du mois, un article dans lequel elle propose une « plongée dans les promesses thérapeutiques du son ». Retraçant brièvement l’histoire de la place de la musique dans les sociétés humaines, elle développe notamment les effets neurophysiologiques et neurochimiques de la musique étudiés aujourd’hui.

Lire l’article complet

Revue Française de Musicothérapie : Musicothérapie active, lien social et illusion groupale

Emmanuel LOIRET, « Sur l’illusion groupale en séance d’atelier de musicothérapie active », Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXIX, Février 2021

Dans cet article, Emmanuel Loiret s’interroge sur le principe fondateur de l’unité d’un groupe et notamment, sur le potentiel intrinsèque dont pourrait disposer la musique pour créer du lien social.
Afin de répondre à ce questionnement, l’auteur investigue les approches de Freud sur le lien social puis d’Anzieu sur l’illusion groupale. Puis, il explore la distinction lacanienne entre la langue et lalangue, pour faire émerger une hypothèse qui se mue en approche du potentiel de la musique dans l’unité du groupe.
Sa perspective théorique est illustrée par des observations en atelier groupal de musicothérapie active.

Lire l’article complet

Périnatalité : Musicothérapie et prématurité

Florence Bernadou-Debrulle, Jean-Luc Sudres, Sylvie Lenoir-Piat, Pascale Lamotte, Jean-Pierre Bouchard, Prématurité et musicothérapie : rencontres harmoniques ?, La Revue de l’Infirmière, Février 2021

Florence Bernadou-Debrulle est sage-femme, art-thérapeute et musicothérapeute. Dans cet article sont étudiés, d’une part, la place de la musicothérapie dans la prise en charge des bébés nés prématurés, et d’autre part, dans quelle mesure cette approche peut soutenir le développement de l’enfant.

Lire, acheter l’article complet

ETUDE SUR L’EFFICACITÉ DU MONTAGE COMPOSITE RÉCEPTIF DANS LE SOUTIEN DE L’HOSPITALISATION DES PATIENTS SOUFFRANT DE DEPRESSION

Lionel Delpech, Jean-Luc Sudres, Le MCR : de la musicothérapie pour soutenir l’hospitalisation de la dépression, L’Encéphale, 26 février 2021

Technique de musicothérapie réceptive visant à induire un état de relaxation et un état thymique positif chez les patients atteints de dépression en psychiatrie, le montage composite réceptif (20 minutes) est, dans cette étude, utilisé avec 37 patients atteints de dépression sévère en clinique psychiatrique.
Pour évaluer l’efficacité de la méthode, la pulsation cardiaque et le taux de saturation d’oxygène dans le sang sont utilisés comme indicateurs de relaxation tandis que l’humeur est analysée à travers un entretien.

Cette étude conclut que le montage composite réceptif induit bien un état de relaxation et une modification de l’état thymique du patient.

Lire, acheter l’article

Revue Française de Musicothérapie : Musicothérapie en addictologie

Nicolas JAUD, À la recherche de la voix perdue : une musicothérapie en addictologie, Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXIX n°2, Février 2021

Dans cet article, Nicolas Jaud présente sa pratique clinique en addictologie autour de l’utilisation de la voix et de la façon dont celle-ci peut s’articuler avec la symbolisation et le processus de subjectivation du patient.

Après avoir présenté les difficultés psychiques en lien avec les troubles de l’addiction, l’auteur détaille la pratique d’exploration vocale qu’il propose, à savoir « une pratique singulière d’un chant qui s’appuie sur la mise en valeur des harmoniques naturelles de la voix ». Elle se déroule en plusieurs étapes, qu’il développe. Nicolas Jaud explique ensuite la différence entre la pratique proposée et le chant diphonique, auquel elle pourrait s’apparenter. Dans le cadre thérapeutique proposé, le musicothérapeute chante avec le patient. Cette voix du thérapeute, « rassurante », « calme », « chaleureuse » est de nouveau abordée plus loin dans l’article sous l’angle du rapport au lien parental et au processus de subjectivation.

Lire l’article complet