Quand France Musique teste des applications dédiées à la musicothérapie

Sur France Musique, la rubrique Musique Connectée de Suzanne Gervais a récemment testé trois applications dédiées à la musicothérapie.

Parmi celles-ci, figure Music Care, déjà très utilisée en milieu hospitalier, par des soignants formés à la musicothérapie.
Suzanne Gervais a également évoqué Cove, une application qui propose d’améliorer la santé mentale en mobilisant la créativité ainsi que Music for unborn child, une application qui propose de faire écouter au bébé in utero des œuvres de Bach, Schubert ou Vivaldi…

Lire l’article, réécouter l’émission

 

Une fois n’est pas coutume, nous nous permettrons un commentaire personnel : Rien ne remplace, à notre sens, un musicothérapeute formé pour assurer un suivi musicothérapeutique de qualité et accompagner chaque patient vers un mieux-être, selon les troubles dont il souffre.

Mémoire : Influence de la chanson sur le langage oral chez des patients Alzheimer au stade modéré

Floriane Leleu, Marthe Lenfant Poisson. Influence de la chanson sur le langage oral chez des patients Alzheimer au stade modéré. Sciences cognitives. 2016. <dumas-01357856>

MÉMOIRE POUR LE CERTIFICAT DE CAPACITÉ D’ORTHOPHONISTE
Université Paris VI Pierre et Marie Curie
Directeur de mémoire : Florence MARQUIS

Extrait : « L’orthophonie s’inscrit dans les préconisations de prise en charge (PEC) des patients atteints de la MA recommandées par la Haute Autorité de santé (rapport 2012). Son objectif vise à maintenir et à adapter les fonctions de communication et les fonctions
cognitives afin de retarder l’avancée de la maladie (Rousseau et coll., 2013). D’autres
approches thérapeutiques sont utilisées dans ce sens, dont notamment la musicothérapie. (…) La musique semble (…) constituer un matériel intéressant susceptible de s’intégrer dans
une PEC orthophonique des patients atteints de la MA. Plus spécifiquement, nous nous
sommes intéressées à la chanson populaire comme support de remédiation auprès de
patients Alzheimer au stade modéré. »

Lire le mémoire 

dementia-3268560_640

Quand le musicologue rejoint le musicothérapeute en analysant les effets de la musique au travers des mythes

Une fois n’est pas coutume. Je vais me permettre aujourd’hui d’introduire l’article que je référence ci-dessous, et ce, pour une raison très personnelle.
Récemment publié dans la Revue de Musicologie, l’article « La musique agit plus intimement sur nous : Ce que disent les mythes sur la musique » est signé Philippe Gumplowicz. Or, il se trouve que ce dernier, professeur des universités, musicien, musicologue, grand spécialiste du jazz entre autres, a également été mon Directeur de recherche en Master de musicologie à l’Université de Bourgogne¹, il y a environ… 20 ans.

De lui, j’ai conservé un amour inconditionnel pour le jazz mais aussi une méthode de travail, dans la recherche, la compilation et l’analyse d’informations.
Philippe Gumplowicz est d’ailleurs, sans aucun doute, l’un de ceux qui ont contribué, sans le savoir, à la création de ce blog 20 ans plus tard.
Et si, pendant près de deux décennies, je me suis quelque peu détournée de la musique pour m’engager dans une vie professionnelle dédiée à l’information et à la communication, je m’aperçois, au moment où je lis cet article, que je suis en train de boucler la boucle.

La vie est venue me rappeler à quel point la musique agissait si intimement sur moi que j’ai choisi il y a maintenant près de deux ans, de me former à la musicothérapie pour accompagner des patients en souffrance, via la musique et le sonore.
Et, alors que je débute ma dernière année de formation, je vois que le musicologue Philippe Gumplowicz rejoint, à travers cet article, la future musicothérapeute que je suis en choisissant d’évoquer les effets de la musique au travers des mythes.

« Un sentiment peut revenir à la vie. Enfin presque. C’est ce que chacun d’entre nous éprouve à l’écoute de musiques qui lui sont chères, n’est-ce pas ? », souligne-t-il pour clore son texte. Ce à quoi je réponds, oui bien sûr, et c’est sur cette capacité du sentiment à reprendre vie à travers la musique que j’entends m’appuyer pour accompagner, à l’avenir, mes patients.

La boucle est presque bouclée.
Merci à vous Monsieur Gumplowicz, pour tout ce que vous m’avez transmis pendant ces années d’études en musicologie, je suis fière d’avoir été votre étudiante !

Philippe Gumplowicz. La musique agit plus intimement sur nous : Ce que disent les mythes sur la musique. Revue de musicologie, JSTOR, 2019. ⟨hal-02171199⟩

Gumplowicz

Télécharger l’article

¹ Lise Henry, Compositeur et Réalisateur : Deux artistes pour le film. L’exemple Eric Serra – Luc Besson, Université de Bourgogne, 2000, 185 pages, Mémoire sous la Direction de Philippe Gumplowicz.

Reportage au cœur de l’atelier de musicothérapie de Dany Bouchard à l’Hôpital général de Montréal

Ce 6 septembre, LaPresse.ca propose un reportage au sein de l’unité des soins en santé mentale de l’Hôpital général de Montréal, où le musicothérapeute Dany Bouchard accueille notamment Elinor, l’une de ses patientes.

Afin de pouvoir proposer la musicothérapie à un plus grand nombre de patients,  la Fondation de l’Hôpital général de Montréal a ainsi mis en place la campagne #Thanks2Music pour soutenir le projet.

Lire l’article complet

guitar-756326_640

Nouvel ouvrage : Manuel clinique de rééducation par la musique

Manuel-Clinique-de-Rééducation-par-la-Musique-200x300Rédigé par Michael H. Thaut, professeur de neurosciences à l’Université du Colorado, et Volker Hoemberg, neurologue et directeur médical à la clinique St. Mauritius, à Meerbusch en Allemagne, l’ouvrage « Manuel clinique de rééducation par la musique : comment la musique contribue à soigner le cerveau » vient de paraître aux édition Deboeck Supérieur.

Cet ouvrage de 496 pages, qui s’inscrit dans le développement récent des neurosciences et de leur application dans un contexte thérapeutique, se veut un véritable guide d’application thérapeutique de la musique pour les troubles d’origine neurologique.

Il présente les différentes façon d’utiliser la musique pour contribuer à la réadaptation du cerveau, que ce soit en bénéficiant de la plasticité cérébrale ou en proposant une remédiation cognitive.

N.B. Cet ouvrage est traduit de l’anglais par Maël Grand, musicothérapeute clinicien, formé à l’Université Montpellier III après un double cursus en musicologie & psychologie. Maël Grand a par ailleurs été formé à la neuromusicothérapie par Michael H. Thaut. Il est en outre l’auteur du site neuromusicotherapie.com/

Lire des extraits

 

Conférence en Aveyron : « Arthérapie, musicothérapie, une autre façon de s’exprimer et de se soigner ? »

Jimi B. Vialaret
Artiste, chercheur, Docteur en communication et arts du spectacle,
propose une conférence
samedi 7 septembre, à 18 h 15
Cave de la librairie Chemins d’encre, à Conques (12)

« Arthérapie, musicothérapie, une autre façon de s’exprimer et de se soigner ? »

Auteur de plusieurs ouvrages parus aux éditons L’Harmattan, Jimi B. Vialaret souhaite de partager avec un public élargi – et en s’accompagnant à la guitare – ses connaissances et sa pratique d’arthérapeute et de musicothérapeute.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Contact : 05 65 46 22 95
En savoir plus

Lire les articles de Ladepeche.fr et de Centrepresse.fr

Vialaret

Un nouvel ouvrage vient de paraître : « Remédiation orthophonique par la musique »

Ouvrage collectif rédigé sous la direction de Françoise Estienne et Tatiana de Barelli, Livre« Remédiation orthophonique par la musique : troubles dys, surdité, écriture, bégaiement » vient de paraître aux éditions Deboeck Supérieur.
Composé de trois parties, totalisant 10 chapitres, ce livre se concentre en introduction sur les bienfaits de la musique, les liens entre musique et orthophonie, puis le lien entre musique et écriture.

La première partie, titrée « Les soubassements neurologiques », inclut le premier chapitre :

  • Cerveau et Musique, un état des lieux

La deuxième partie, titrée « Les soubassements pédagogiques », inclut le deuxième chapitre :

  • Apprendre par la musique

La troisième et dernière partie, titrée « La musique dans la pratique orthophonique », s’étend des chapitres 3 à 10.

  • Musique et Développement de la conscience phonologique : l’apport des comptines au cours de la petite enfance
  • Musique et Eveil langagier
  • Musique, retard de langage et de parole
  • Musique et dyslexie : Melodys®, un exemple de remédiation cognitivo-musicale des troubles dys.
  • Musique et troubles déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)
  • Musique et dysgraphie : la musique au secours du geste d’écriture
  • Musique et bégaiement
  • Musique et surdité : les implantés en chœur , d’une idée à la concrétisation

Lire des extraits de ce nouvel ouvrage

Le cabinet de musicothérapie et de sophrologie, situé au centre d’affaires H2O à La Grande-Motte, ouvre de nouveaux ateliers

Marjolaine Michelutti, psychologue et musicothérapeute, et Sophie Cheiron, sophrologue,  sont installées au sein du centre d’affaires H2O à La Grande-Motte (34). Après avoir lancé il y a un an, des ateliers à destination des enfants, elles ont décidé cette année de créer de nouveaux ateliers, dédiés cette fois à l’accompagnement des adolescents.

Un article leur est consacré dans Midi Libre.

Contact :
07 87 06 21 25 – https://marjolainemichelutti-psycho.fr/

fbt

MOOC : La musique au-delà du numérique (inscriptions ouvertes jusqu’au 1er décembre 2019)

« Découvrez une autre façon d’écouter et de penser la musique en composant avec les outils numériques d’aujourd’hui. Jouez avec les sons, le temps, les fréquences, l’espace, les transformations. (…) »

Ce MOOC, réalisé en partenariat avec l’université Paris Lumières, l’université Paris 8 – Vincennes – Saint-Denis, l’INA GRM (Institut national de l’audiovisuel – Groupe de recherches musicales), la Région Île-de-France et l’Union Européenne, s’étend sur 7 séances de 15 jours.

 

  • Préparer son studio !
  • La musique concrète
  • Enregistrer, mixer, monter
  • Tape Music
  • Synthèse sonore
  • Granulations
  • Transformations

Fin des inscriptions : 1er décembre 2019

Début des cours : 24 septembre 2019

Pour en savoir plus

sound-495859_640

Musicothérapeute clinicienne, Émilie Tromeur-Navaresi ouvre son cabinet à Lons-le-Saunier

Musicothérapeute clinicienne, titulaire du Master de Paris-Descartes, du DU de Montpellier et d’une certification en neuromusicothérapie, Émilie Tromeur-Navaresi a officiellement ouvert, le 30 août dernier, son cabinet libéral, place de la Comédie à Lons-le-Saunier, dans le Jura.

Déjà forte d’une longue expérience en EHPAD, en soins palliatifs et en unité Alzheimer en Bourgogne, cette jeune professionnelle de 33 ans élargit désormais son champ d’action, assurant la prise en charge de tous types de publics.

Un article lui est consacré dans Le Progrès

Pour contacter Emilie :
06.51.33.73.66

Emilie