Effets de la musicothérapie sur les symptômes moteurs et non-moteurs chez des patients atteints de la maladie de Parkinson

Lee, H.; Ko, B. Effects of Music-Based Interventions on Motor and Non-Motor Symptoms in Patients with Parkinson’s Disease : A Systematic Review and Meta-Analysis. Int. J. Environ. Res. Public Health 2023, 20, 1046. https://doi.org/10.3390/ijerph20021046

Cette revue systématique / méta-analyse vise à évaluer l’efficacité des interventions basées sur la musique sur les symptômes moteurs et non-moteurs chez des personnes atteintes de la maladie de Parkinson (MP).

La recherche initiale, menée sur PubMed, CINAHL, PsycINFO, et Cochrane Library CENTRAL, a permis d’identifier 745 études. 13 d’entre elles, portant sur 417 participants ont été retenues.

Les résultats de la méta-analyse mettent en évidence que les interventions basées sur la musique peuvent améliorer de manière significative la vitesse de marche, la longueur des foulées et la mobilité.

En revanche, les effets ne sont pas significatifs sur la cadence, la flexibilité cognitive, l’inhibition et la qualité de vie.
En conclusion, les résultats suggèrent que les interventions basées sur la musique sont efficaces pour l’amélioration de certains symptômes moteurs, mais les preuves pour les symptômes non-moteurs sont limitées.

Lire l’article complet

Évaluation de la fréquence et de la vélocité des notes pendant des séances de thérapie musicale active improvisée chez des patients atteints de la maladie de Parkinson

Demian Kogutek, MTA, PhD, Emily Ready, PhD, Jeffrey D Holmes, PhD, Jessica A Grahn, PhD, Evaluating Note Frequency and Velocity During Improvised Active Music Therapy in Clients With Parkinson’s DiseaseJournal of Music Therapy, 2023;, thac014

Cet article rend compte des résultats de mesures de la fréquence (nombre de notes) et de la vélocité des notes (vélocité moyenne) jouées pendant des séances de thérapie musicale active improvisée (IAMT) avec trois personnes atteintes de la maladie de Parkinson (MP).

Les trois patients jouaient sur une batterie électronique simplifiée pendant que le musicothérapeute proposait un accompagnement de base à la guitare, augmentant au fur et à mesure du traitement, le tempo de base. Dans le cadre de cette étude, tous les participants ont augmenté leur vitesse de jeu. Ils ont par ailleurs joué plus de notes avec les membres supérieurs qu’avec les membres inférieurs.

Lire l’abstract, en anglais / acheter l’article

À Cauffry, un atelier de musicothérapie a été proposé dans le cadre du café des aidants

Les plateformes d’accompagnement et de répit de l’Oise ont pour vocation de soutenir les aidants dans l’accompagnement de leur proche souffrant de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, de la sclérose en plaques, de la maladie de Parkinson, et/ou de  personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie.

Dans le cadre des activités proposées, un atelier de musicothérapie a récemment été organisé lors du café des aidants à Cauffry (60).

Lire l’article du Courrier Picard, 7/02

Le mouvement en musique améliore la fonction motrice et l’équilibre chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson

Une synthèse avec méta-analyse, récemment parue dans la revue Minerva, montre que la thérapie par le mouvement en musique améliore de manière statistiquement significative la fonction motrice, l’équilibre, la vitesse et le blocage de la marche chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. 

Lire la synthèse et ses résultats.

Voix chantée, dysphonie et maladie de Parkinson

Mathilde Lefevre. Efficacité et apports de la voix chantée dans la prise en soins de la dysphonie dans
le cadre de la maladie de Parkinson
. Médecine humaine et pathologie. 2021. ffdumas-03282334f

Université de Normandie, mémoire pour l’obtention du certificat de capacité en Orthophonie.

Fil conducteur : Affection neurodégénérative connue pour ses symptômes moteurs, la maladie de Parkinson est également caractérisée par des symptômes non moteurs, dont des troubles de la voix, souvent sous-estimés par les professionnels de santé. Or, 70 % des patients atteints de la maladie de Parkinson sont concernés par les troubles de la voix seule (dysphonie), c’est-à-dire, sans atteinte de l’articulation. Outil thérapeutique de plus en plus utilisé, la voix chanté offre un bénéfice physiologique et psychique aux patients. L’étude cherche à évaluer l’intérêt et l’efficacité d’une intervention orthophonique par le chant.

Lire le mémoire complet