Mémoire : Musicothérapie, rythme et TDAH

Herquin, Pauline. La place du rythme en musicothérapie : Quels sont ses impacts sur les symptômes d’hyperactivité-impulsivité chez les enfants TDAH ?. Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Université catholique de Louvain, 2021. Prom. : Pinon, Nicolas.

Cette recherche porte son attention sur l’utilisation du rythme en musicothérapie dans l’accompagnement des enfants atteints de trouble de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Elle s’intéresse plus particulièrement à « l’hypothèse selon laquelle, l’entrainement rythmique par la musique permettrait de rerythmer l’enfant TDAH et de le resynchroniser au monde extérieur dans lequel il subit nombreux rejets par l’expression de ses symptômes ».

Etude : effet d’un chant prénatal, créé dans le cadre d’un programme de musicothérapie, pour l’enfant à naître

Maria Eduarda Carvalho, Raul Ricon, Mariana Gameiro & Helene Rodrigues, Creating a prenatal song for an unborn infant during a music therapy program : A longitudinal and microanalytic case study from before birth to three months of age, Nordic Journal of Music Therapy, 30 Nov 2021.

Le chant prénatal participe à améliorer le lien parents-enfant. Cet article explore le développement du chant maternel de la gestation jusqu’à l’âge de trois mois ; la réactivité du fœtus et du nourrisson à un chant prénatal et l’effet de la réactivité vocale du nourrisson à l’âge de trois mois pour la modulation tonale du chant maternel.
Les résultats montrent l’intérêt du chant prénatal pour favoriser l’interaction entre les parents et l’enfant à naître et pour améliorer la réactivité vocale du nourrisson à l’âge de trois mois.

Lire, acheter l’article

Effet analgésique de la voix maternelle sur les nouveau-nés prématurés

PIAZZA, Dina Saada Dalia. Étude de l’effet modulateur du contact vocal précoce
maternel sur la douleur ressentie par l’enfant prématuré
. Master : Univ. Genève, 2021

Afin de déterminer l’effet analgésique de la voix maternelle lors de procédures douloureuses pratiquées en unités de soins intensifs néonatals (USIN), cette recherche analyse les scores de douleurs lors d’une piqûre dans trois contextes différentes : avec le discours maternel, avec le chant maternel ou en l’absence de la mère.
Les résultats montrent que le contact vocal peut être une intervention efficace pour la prise en charge de la douleur en USIN.

Une méta-analyse met en évidence l’efficacité de la musicothérapie sur la réduction du stress, plus que d’autres interventions musicales

Dans un récent article, Pourquoi Docteur relaie une méta-analyse menée par des chercheurs hollandais incluant 12.000 participants et visant à étudier l’effet de la musique sur le stress.

Chercheuse en musicothérapie à l’Université d’Amsterdam, Martina de Witte est l’un des auteurs de cette méta-analyse, qui a également permis de mettre en évidence que la musicothérapie, plus que d’autres types d’intervention musicale, était efficace dans la réduction du stress.

Lire l’article de Pourquoi Docteur

Lire les résultats de la méta-analyse

Musicothérapie et schizophrénie : étude des effets sur les capacités attentionnelles et de mémoire de travail des patients ?

Isabella SIRAGUSA, Rôle et impact des stimuli auditifs sur les processus attentionnels et sur la mémoire de travail dans la
schizophrénie
, Master 2 Mention psychologie clinique, psychopathologie et psychologie de la santé Parcours Neuropsychologie, Université d’Angers, 2021, 62 pages

Ce mémoire étudie les effets de la musicothérapie sur les capacités attentionnelles et de mémoire de travail des patients atteints de schizophrénie.
La littérature a d’ores et déjà mis en évidence les effets positifs de la musicothérapie sur le fonctionnement cognitif global des patients schizophrènes. Afin de mener ce projet, l’auteure commence d’abord par poser le cadre théorique de son travail de recherche, avec une approche globale des théories de la schizophrénie, puis une définition de la mémoire de travail, de l’attention avant de mettre en perspective, musique, musicothérapie, schizophrénie, mémoire de travail et attention.
Enfin, après avoir présenté sa méthodologie et les résultats, elle propose d’interpréter ceux-ci et de les discuter.

Lire le mémoire complet

Etude exploratoire : Musicothérapie et COVID 19. Adaptations et dynamiques communicationnelles. Enquête en SESSAD et en EHPAD

Nathalie Verdier, Mikael Genguelou et Emilie Tromeur-Navaresi, La musicothérapie en contexte de COVID-19 : quelles adaptations et dans quelles dynamiques communicationnelles ?, Communiquer, Revue de communication sociale et publique, 2021

La pandémie de COVID-19 a nécessité d’importantes adaptations des pratiques et dispositifs musicothérapeutiques au sein des institutions sanitaires, médico-sociales ou médico-éducatives. Pour appréhender la complexité des dynamiques communicationnelles en jeu, l’article s’appuie sur des travaux en sciences de l’information et de la communication, notamment autour des concepts de dispositif et de médiation. Enfin, pour illustrer ces adaptations des pratiques, les auteurs ont recueilli et analysé les données de deux établissements : un SESSAD et un EHPAD.

Pour en savoir plus, lire l’article complet

Le mouvement en musique améliore la fonction motrice et l’équilibre chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson

Une synthèse avec méta-analyse, récemment parue dans la revue Minerva, montre que la thérapie par le mouvement en musique améliore de manière statistiquement significative la fonction motrice, l’équilibre, la vitesse et le blocage de la marche chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. 

Lire la synthèse et ses résultats.

L’anhédonie musicale ou l’absence de plaisir suscité par les stimuli musicaux

Olivier Hennebert, Anaïs Mungo, Gwenolé Loas, L’anhédonie musicale : des neurosciences à la psychiatrie, Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique, juillet 2021

L’article étudie les éléments neuroscientifiques et psychiatriques en lien avec l’anhédonie musicale.

Congénitale ou acquise suite à des lésions cérébrales focales de localisations diverses, l’anhédonie musicale est un phénomène rare qui peut être défini comme l’impossibilité d’éprouver du plaisir en écoutant de la musique.

Elle est dite spécifique lorsque la perte de plaisir ne concerne que les stimuli musicaux.

En savoir plus, acheter l’article

Effet de l’intervention musicale lors de la pose d’un cathéter en soins intensifs

Cette étude vise à évaluer l’effet d’une intervention musicale sur l’anxiété du patient lors de l’implantation d’un cathéter veineux central ou d’un cathéter de dialyse dans une unité de soins intensifs.
L’étude randomisée s’est étendue de février 2018 à février 2019. Elle s’appuyait sur l’utilisation de l’application Music Care, avec des écouteurs.
72 patients sont inclus dans l’étude, dont 37 ayant bénéficié de l’intervention musicale pendant le soin et 35 de la procédure standard.
En conclusion, l’étude n’a pas démontré de diminution de l’anxiété chez les patients ayant bénéficié du soin sous induction musicale.

En savoir plus, acheter l’article