Revue Française de Musicothérapie : Vol. 40, Mai 2022

Revue Française de Musicothérapie, Association française de musicothérapie, Vol. 40, Mai 2022

Christine Falquet, Quelles théories en jeu dans la musico-thérapie ?
Résumé : « La théorie du jeu symbolisant référée à la psychanalyse fonde ma pratique, et mon questionnement sur cette pratique ouvre sur de multiples champs disciplinaires référés à des épistémologies
différentes. La musico-thérapie est une pratique à trait d’union ouverte à la transversalité disciplinaire.
La pensée du musico-thérapeute est une pensée polyphonique, une pensée du jeu avec le multiple,
une pensée complexe à laquelle sa formation et sa pratique musicale l’a particulièrement bien préparé. »

Marie Orantin, Quand les théories entrent en résonance dans la clinique du musicothérapeute

Résumé : « La diversité des pratiques et des contextes cliniques en musicothérapie la place à la croisée de
différents modèles théoriques. Discipline à part entière, il est ainsi nécessaire d’en interroger sans cesse la polyphonie épistémologique, sachant que ce qui réunit les musicothérapeutes est un rapport singulier au non-verbal, au sonore et au musical. Cet article tente de décrire comment, dans le contexte de la rééducation fonctionnelle, l’approche psychanalytique et phénoménologique de la musicothérapie conceptualisée par le Professeur Edith Lecourt est entrée en résonance avec d’autres sciences humaines telles l’anthropologie du geste de Marcel Jousse et la philosophie de la musique de Francis Wolff.
« 

Anthony Brault, Des fondements mythologiques de la musique dans les théories (pubertaires) du musicothérapeute

Résumé : « A l’origine de la musicothérapie se trouve de nombreux mythes relatant le pouvoir magique de
la musique. Ce pouvoir peut être utilisé autant à des fins curatives que destructrices. Ces différents versants du pouvoir magique de la musique se retrouvent dans la manière dont l’objet musical est utilisé au moment de l’adolescence. Dans cet article, nous proposerons quelques théories pubertaires de la musique qui nous amèneront à repenser le rapport du musicothérapeute à la musique.
« 

Lou Latil, Devenir Musicothérapeute certifié au Canada

Résumé : Devenir musicothérapeute certifié au Canada est un court article décrivant la démarche pour être reconnu et certifié au Canada. L’auteur, ayant elle-même vécu ce processus, explique, pas à pas et par des exemples concrets, comment y parvenir et obtenir le statut professionnel de musicothérapeute accrédité (MTA).

Oscar Pisanti, Unheard melodies : la « fonction psychanalytique » dans l’écoute musicale en musicothérapie

Résumé : Cet article se focalise sur la dimension de l’expérience musicale qui concerne l’écoute, en particulier l’écoute musicale dans le travail avec la musicothérapie. À partir de la perspective psychanalytique sur le concept du sonore-musical et d’une méthode thérapeutique analytique, nous proposerons d’abord l’hypothèse d’une « fonction psychanalytique » de la musique. Cette fonction implique que la musique permet à qui écoute de rentrer en relation avec soi-même et avec son propre monde intérieur, de réaliser un travail psychologique conscient et inconscient avec les vécus émotifs évoqués et de conférer une signification symbolique personnelle à l’expérience d’écoute. Dans un second temps, la réflexion sur une expérience de musicothérapie réceptive pendant la pandémie Covid-19, nous permettra de montrer comment la fonction psychanalytique de la musique peut favoriser les processus de transformation et d’élaboration psychique des vécus traumatiques.

Agostino Trotta, Le chant d’Amour et de Psyché

Résumé : Dans ce titre d’apparence simple mais pourtant captivant, se dissimulent plusieurs concepts sur lesquels la psychologie des profondeurs et la psychanalyse se sont déjà longuement penchées. La fable d’Amour et Psyché, racontée de manière symbolique par Apulée, évoque en effet l’amour passionnel et pur en même temps entre la divinité (Éros, le dieu de l’amour) et l’âme, Psyché (en grec ancien souffle, force vitale, âme) ; elle évoque aussi les pulsions sexuelles (Éros et Thanatos) de vie et de mort, conçues par Freud. Finalement, la sculpture d’Antonio Canova « Psyché ranimée par le baiser de l’Amour », qui exalte la relation amoureuse et rédemptrice des deux personnages, peut ici symboliser la relation musicothérapeutique entre le patient et son thérapeute.

Accordanse, un dispositif de soin et de recherche autour de la danse pour favoriser le lien mère-bébé

Lucia Stella, L’« Accordanse », du rythme pour une rencontre entre la mère et le bébé, Le Journal des Psychologues, 2022/5 n° 397, pages 61 à 66

Cet article porte sur un dispositif de soin et de recherche clinique, baptisé « Accordanse », créé et élaboré en collaboration avec l’équipe de l’unité de jour « Grain-d’Aile » (Centre de psychopathologie périnatale du boulevard Brune à Paris).
Ce dispositif place la danse au cœur de la dyade mère-bébé, dans le but de retisser un lien entre la mère et son bébé, tout en permettant qu’un dialogue corporel s’instaure.

Plan :

  • La polyphonie des sens du rythme
  • Le dispositif de soin et de recherche « accordanse »
  • Du « corps-instrument » au « corps-sujet »
  • L’accordanse mère-bébé

Acheter, lire l’article

Selon une nouvelle méta-analyse, l’intervention musicale est bénéfique pour la santé mentale et la qualité de vie

En Allemagne, l’Institute of Music Physiology and Musician’s Medicine vient de publier une méta-analyse regroupant les résultats de 26 recherches différentes visant à évaluer l’intérêt des interventions musicales sur une amélioration du bien-être mental et de la qualité de vie. Sur l’ensemble des études analysées, sept traitaient spécifiquement d’une intervention en musicothérapie.

La méta-analyse met en évidence l’effet positif de l’intervention musicale sur le bien-être et la qualité de vie. En revanche, elle ne permet pas de déterminer quel type d’intervention est à privilégier. Ainsi, les chercheurs concluent que « des études futures sont nécessaires pour clarifier les interventions musicales optimales et les doses à utiliser dans des scénarii cliniques ».

Lire l’étude complète, en anglais

Lire l’article de Elle, qui relate cette étude.

Musique et apprentissage de l’écriture : étude de cas

Lauriane Véron-Delor, Jean-Luc Velay, Isabelle Braibant, Jérémy Danna. Qu’apporte la musique à l’apprentissage de l’écriture ? Étude de cas auprès d’un enfant en grande difficulté d’écriture.. ANAE – Approche Neuropsychologique des Apprentissages Chez L’enfant, ANAE/PLEIOMEDIA, 2017. ⟨hal-01734942⟩
(Mis à jour en février 2022)

Centrant son attention sur la dysgraphie, cette étude a pour objectif de tester comment permettre à un élève ayant des difficultés d’écriture de mieux contrôler son mouvement en proposant d’effectuer des exercices graphomoteurs en musique.
Le cas présenté est celui d’un élève de CP présentant des difficultés importantes dans l’écriture, qui a bénéficié de 12 séances hebdomadaires de rééducation de l’écriture, dont six en musique (pendant la phase d’entraînement).
Les auteurs concluent, à l’issue de cette étude, qu’ajouter une musique de fond a participé à la
rééducation du geste graphique, sans détériorer la qualité spatiale de la trace écrite.

Lire l’article complet

Revue canadienne de musicothérapie : Edition 2021

La dernière édition de la Revue canadienne de musicothérapie est disponible en téléchargement ci-dessous.

Elle se compose de :
– Entrevue avec le Dr Colin Andrew Lee
– un document de réflexion : Reconsidering the Dominant Narratives of the Music Therapy Profession for the Future
– Expériences de musicothérapeutes travaillant à court terme avec des groupes d’adolescents en santé Mentale
– une revue de la littérature autour du thème : « Can Music Improve Sleep Quality ? »
– un article sur un nouvel institut pour promouvoir et soutenir la musicothérapie
– Une critique du documentaire d’Isabelle Raynauld (réalisatrice) : De la musique pour le cerveau
– une critique du livre Guide musique, adolescence et bien être
– une critique du livre Compétences verbales de base pour musicothérapeutes

Etude : Effet de la musicothérapie sur l’anxiété des patients hospitalisés pour une infection au COVID-19

N.Kallel, M.S.Siela, S.Maddeh, R.Gargouri, N.Bahloul, W.Feki, Effet de la musicothérapie chez les patients hospitalisés pour une infection au COVID-19, Revue des Maladies Respiratoires Actualités, Volume 14, Issue 1, Janvier 2022, Page 139

Cette étude prospective contrôlée a été menée sur 38 patients hospitalisés pour une infection modérée à sévère au COVID-19, avec en amont une évaluation du niveau d’anxiété et en aval, l’objectif de mesurer l’effet de la musicothérapie sur ces patients.

Ceux-ci ont été séparés en deux groupes, l’un composé de 19 personnes recevant une musicothérapie (séance de 20 minutes), l’autre (19 personnes également) n’en bénéficiant pas.

A l’issue de l’étude, une différence significative est mise en évidence entre les deux groupes, ce qui confirme l’intérêt de la musicothérapie pour réduire l’anxiété des patients hospitalisés pour une pneumopathie COVID.

Lire l’étude

Mémoire : Musicothérapie, rythme et TDAH

Herquin, Pauline. La place du rythme en musicothérapie : Quels sont ses impacts sur les symptômes d’hyperactivité-impulsivité chez les enfants TDAH ?. Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Université catholique de Louvain, 2021. Prom. : Pinon, Nicolas.

Cette recherche porte son attention sur l’utilisation du rythme en musicothérapie dans l’accompagnement des enfants atteints de trouble de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Elle s’intéresse plus particulièrement à « l’hypothèse selon laquelle, l’entrainement rythmique par la musique permettrait de rerythmer l’enfant TDAH et de le resynchroniser au monde extérieur dans lequel il subit nombreux rejets par l’expression de ses symptômes ».

Etude : effet d’un chant prénatal, créé dans le cadre d’un programme de musicothérapie, pour l’enfant à naître

Maria Eduarda Carvalho, Raul Ricon, Mariana Gameiro & Helene Rodrigues, Creating a prenatal song for an unborn infant during a music therapy program : A longitudinal and microanalytic case study from before birth to three months of age, Nordic Journal of Music Therapy, 30 Nov 2021.

Le chant prénatal participe à améliorer le lien parents-enfant. Cet article explore le développement du chant maternel de la gestation jusqu’à l’âge de trois mois ; la réactivité du fœtus et du nourrisson à un chant prénatal et l’effet de la réactivité vocale du nourrisson à l’âge de trois mois pour la modulation tonale du chant maternel.
Les résultats montrent l’intérêt du chant prénatal pour favoriser l’interaction entre les parents et l’enfant à naître et pour améliorer la réactivité vocale du nourrisson à l’âge de trois mois.

Lire, acheter l’article